Update 2007, Liste des améliorations

Liste des améliorations pour la mise à jour 2007, Version 7

Vidéos des différents points : update.dietrichs.fr

1      Bâtiment

1.1        Généralités

Analyse des contours
Les analyses visant à trouver des contours fermés ont été étendues de sorte que les deux extrémités de lignes saillantes sont supprimées et les espaces sont fermés. Cette méthode est particulièrement efficace pour la prise en charge des murs (contour extérieur, intérieur, axe de référence), pour les contours de toit (Charpente Conception de toit) ou les zones de plancher.
Info volume – Création
Les composants créés avec COB, la construction auto. madrier, l’élémentation ou l’assistant de charpente sont éventuellement remplacés lors d’un recalcul correspondant. Pour garantir que ces composants soient traités comme des composants créés manuellement lors d’un nouveau calcul, le paramètre “Création” présent dans la fonction “Info volume” peut être réglé sur “manuel”. Si nécessaire, la fonction “Info volume” peut être appelée à partir de n’importe quel module, à l’aide du menu contextuel (clic milieu souris ou shift + clic droit).

1.2        Fonctions pour l’ensemble du bâtiment

Translater bâtiment
L’ensemble du bâtiment ou des étages, des toits ou des composants de la construction libre peuvent être déplacés. Ce faisant, ils peuvent être déplacés et tournés en hauteur en même temps.
Tourner bâtiment
L’ensemble du bâtiment ou des étages, des toits ou des composants de la construction libre peuvent être tournés. En même temps, ils peuvent être déplacés en hauteur.
Copier bâtiment
L’ensemble du bâtiment ou des étages, des toits ou des composants de la construction libre peuvent être copiés. Il est possible d’attribuer de nouveaux numéros d’étage et de toit à la copie. En même temps, la hauteur peut être déplacée et tournée autour du point d’insertion.

1.2.1     Nouveau module optionnel :Bibliothèque de bâtiment

Bibliothèque de bâtiment
L’ensemble du bâtiment, les murs ou les planchers des différents étages, les toits ou composants de la Construction libre peuvent être sauvegardés dans une bibliothèque. La bibliothèque de bâtiment est située dans n’importe quel répertoire et porte n’importe quel nom. Un commentaire de plusieurs lignes peut contenir des informations complémentaires. Lors de la lecture d’une bibliothèque de bâtiment, les murs ou les planchers des différents étages, les toits ou composants de la Construction libre peuvent être lus séparément. Il est possible de réattribuer les numéros d’étage et de toit des éléments importés. En même temps, la hauteur peut être déplacée et tournée autour du point d’insertion.

1.3        Centre de gravité, poids

Centre de gravité
Une fonction permettant de déterminer le poids et le centre de gravité des éléments de construction correspondants a été intégrée dans le module Ossature, Solivage Construction de planchers et et Charpente Construction de toits sous “1 Fichier – 4 Extra – 1 Centre de gravité“.

  • Les couches à prendre en compte peuvent être déterminées. Ainsi, le poids et le centre de gravité peuvent être déterminés en fonction des matériaux assemblés au moment du levage.
  • La détermination est faite pour des éléments individuels. Si aucun élément n’est disponible, il est automatiquement déterminé pour l’ensemble des éléments de construction.
  • Le centre de gravité est indiqué à l’écran et sur le plan par un signe spécial. Il sert de référence pour indiquer les points d’ancrage ou pour positionner les usinages correspondants. Dans le bâtiment, l’affichage du centre de gravité peut être affiché à l’aide de l’option “Parois des pièces pour métrés“.
  • Sur les plans, le centre de gravité est également représenté sur un calque séparé. La légende contient des informations complémentaires sur les couches utilisées et leur poids.

Poids et centre de gravité depuis Info-volume
Dans tous les modules et en particulier dans la construction libre, le poids réel et le centre de gravité des différents composants peuvent être déterminés depuis la fonction info-volume.

  • La position du centre de gravité dans le composant, son volume réel et son poids réel sont affichés dans la fonction info-volume.
  • Le centre de gravité est affiché à l’écran et sur les plans avec un symbole spécial. Il sert de référence pour indiquer les points d’ancrage ou pour positionner les usinages correspondants. Dans le bâtiment, le centre de gravité peut être affiché à l’aide de l’option “Parois des pièces pour métrés“.
  • Sur les plans, le centre de gravité est également représenté sur un calque séparé. La légende contient des informations complémentaires sur les couches utilisées et leur poids.

1.4        Dimur – Conception de murs

Valeurs limites
L’intersection des murs peut être influencée en utilisant la fonction 1 Fichier – 7 Configurations – 7 Mesures limites disponible depuis DIMUR – Conception murs. Si l’intersection était auparavant due au contact des corps de la paroi, vous pouvez maintenant également définir l’axe de référence. Ensuite, les murs se raccordent automatiquement aux angles et aux joints en T dès lors que les axes de référence se touchent exactement. Grâce à ce réglage, les murs seront moins souvent coupés automatiquement, ce qui vous permettra de gérer plus facilement des situations complexes. D’autre part, il est également possible de découper des murs dont les corps ne se touchent pas, par exemple si l’axe de référence est à l’extérieur du volume de mur.

1.5        Ossature et Solivage – Construction de planchers

Création de panneau
Dans la boîte de dialogue pour la création des panneaux, l’épaisseur, la position et la position en profondeur peuvent désormais être également modifiées.
Regrouper panneaux
Avec la nouvelle fonction 5. Éléments 02. Regrouper panneaux, deux panneaux sont combinés. La méthode utilisée crée un panneau ayant la forme d’un élastique enroulé autour de la vue des deux panneaux d’origine ; les angles concaves sont perdus mais les panneaux peuvent avoir n’importe quelle distance entre elles (par exemple du jeu). Les bords des panneaux (surfaces étroites) sont alors perpendiculaires à la vue du mur. Les conditions préalables à l’assemblage sont les suivantes : Les panneaux doivent être dans le même plan et doivent comporter la même référence produit. Ils doivent être de même épaisseur et leur position géométrique dans la direction Y du mur doit être similaire.
Découpe
Avec la fonction 6. Usinages – 3. Coupes – 3. Découpe, un polygone fermé peut être défini dans la vue du mur, qui est découpé dans les panneaux sélectionnés. Tous les panneaux du mur visibles peuvent être sélectionnés, même s’ils appartiennent à des calques différents.
Découpe automatique
La fonction “Découpe” qui était déjà disponible depuis le module DICAM Construction libre peut être appelée avec la fonction 5. Éléments – 06 Découpe depuis le module Ossature (nécessite toujours le module DICAM PRO). Seuls les composants qui sont visibles à l’écran seront pris en compte. Parmi les volumes de mur, seul celui du mur actuel est pris en compte.

1.6        COB

Accès aux outils COB depuis Ossature
La construction auto. COB peut désormais être également appelée depuis le module Ossature. Les points de répartition peuvent maintenant être définis et supprimés ici ; la suppression s’effectue comme depuis le module DIMUR – Conception murs pour tous les points de répartition du mur. L’appel de l’éditeur COB a également été intégré au module Ossature.

Décalage des montants de jonction
L’objectif est de maintenir la distance entre les montants situés aux joints de panneau et les barres verticales suivantes aussi constante que possible ; elle doit être égale à la moitié de la largeur du panneau plus le jeu moins la largeur des montants répartis et du montant de jonction. Si les entretoises des deux côtés du montant de jonction n’ont pas cette valeur, alors sous certaines conditions, une tentative automatique est faite pour déplacer le montant de jonction de sorte qu’une des deux entretoise ait cette largeur d’entretoise. L’entretoise qui est la plus éloignée de l’extrémité suivante du mur ou de la limite de champ suivante est préférée. Les conditions sont :

  • Pour le calcul, le nombre de montants situés au joints de panneaux est égal à 1.
  • Aucun deuxième montant réparti ne se réfère à la même couche de référence.
  • Si d’autres “revêtements” se réfèrent à la même couche de référence, ils doivent avoir un décalage de 0.
  • Le montants situés au joints de panneaux et les barres verticales prises en compte appartiennent à la couche 0.

Il faut veiller à ce que la couche de référence ne soit pas introduite à un autre endroit où elle n’est pas du tout nécessaire ; par exemple, si un revêtement ne serait pas du tout créé en raison d’une épaisseur 0.

1.7        Module optionnel : Madrier

Nouvelles fonctions dans l’éditeur de madriers
Les fonctions suivantes ont été ajoutées :

  • Configuration des perçages dans le mur madrier
  • Conception des ouvertures de portes
  • Conception des ouvertures de fenêtres
  • Conception des réservations de pannes

1.8        Module optionnel : Élémentation de plancher et de toit

Nouvelles fonctions d’élémentation
Après la mise à jour de la version 6.01, les fonctions suivantes ont été ajoutées :

  • Créer joint
  • Déplacer joint
  • Effacer joint
  • Modifier modélisation des éléments : Permet d’ajuster la configuration d’un seul élément.
  • Nouvelle numérotation
  • Annuler attribution barre
  • Nouveau calcul élémentation
Distance de début et fin de la zone de répartition
Lors de la saisie des barres ou des chevrons répartis, vous pouvez maintenant décider si un composant doit être généré à une distance du début et de fin de la zone de répartition. Si vous ne créez pas de composant, vous pouvez facilement modifier la valeur restante pour la répartition. Ceci est particulièrement utile pour une dimension libre et uniforme qui s’applique également aux composants d’une élémentation.

1.9        Charpente – Conception de toits

Détermination de la hauteur d’égout
Il existe une nouvelle fonction d’aide dans la saisie de la hauteur d’égout avec laquelle la hauteur d’égout peut être calculée en utilisant l’intersection du bord inférieur du chevron et du bord intérieur du mur
Détermination des brisis de toit
Dans la boîte de dialogue de saisie des attributs du toit, il est possible de saisir les brisis de toit. Sous ce tableau, il y a maintenant deux fonctions d’aide qui peuvent être utilisées pour déterminer les hauteurs dans une situation de coyau de toit ou d’un toit mansardé (dessus panne).

Toitures voilées et autres surfaces de toit inégales
Sur la base d’une surface de toit normale existante ou d’un polygone de contour de toit, des versants de toits voilés peuvent être créés. 2 lignes sont sélectionnées pour définir la distorsion. Pour ces lignes, on peut spécifier un bois perpendiculaire ou à angle droit pour la distance de la surface du toit ; avec un bois à angle droit, tous les chevrons recevront un bois à angle droit égal si la ligne était une panne correspondante. D’autres lignes typiques sont les égouts ou les faîtages, qui doivent tous deux rester horizontaux, mais ne sont pas parallèles dans le sol. Pour un versant voilé, il est encore possible d’exclure des zones de déformation, de sorte que les éléments droits peuvent encore être introduits au niveau des faîtages et des arêtiers.

Les autres surfaces de toit qui ne sont pas de niveau peuvent être exploitées avec la fonction “versant libre”. Les toits qui ne sont pas “voilés” au sens propre du terme, par exemple les toits ondulés, sont également possibles ici. Cependant, ces toits sont conçus de manière à ce que les chevrons essentiellement parallèles restent droits.

Les chevrons, les sablières de pente, les chevrons biais et les arêtiers et noues peuvent être saisis sous ces surfaces de toit voilées et non pas plates. Ceux-ci et les surfaces de toit forment alors de bonnes conditions pour le traitement dans la construction libre.

Les murs sont entrecoupés par ces surfaces de toit et les cheminées créent des ouvertures correspondantes.

Les types de lignes correspondants sont automatiquement reconnus sur ces surfaces de toit. Les valeurs d’allocation correspondantes peuvent être enregistrées pour les surfaces et les lignes de toit.

1.10     Charpente – Construction de toits

Nouvelles options pour les sablières de pente

  • Les sablières de pente peuvent également être positionnées sur deux points dans les polygones de contour de toit sans surface de toit (dans le cas d’une toiture voilée)
  • Si une sablière de pente est saisie dans une toiture voilée, le système demande automatiquement deux points où le pas spécifié doit être conservé. Le calcul est effectué comme si un chevron passait par chaque point où le pas doit être maintenu.
Chevron limite pour la répartition
Dans la saisie des chevrons, vous pouvez maintenant définir pour chaque chevron individuel s’il doit être considéré comme une limite de zone de répartition. Cela a un effet sur la répartition et l’attribution de la zone du toit avec l’assistant de charpente. Si un chevron ne doit pas être pris en compte comme limite de zone de répartition, le programme l’ignore en cas de recalcul ou de de l’appel de l’assistant de toit, comme s’il n’existait pas du tout.
Raccourci chevrons
Les chevrons peuvent désormais être raccourcis à l’extrémité supérieure et inférieure lors de la saisie. Auparavant, les chevrons ne pouvaient être raccourcis qu’en haut ou en bas. En outre, de nouvelles lignes de référence ont été ajoutées pour le raccourcit. Un chevron peut désormais être automatiquement coupé à la première panne par le bas ou à la première panne par le haut
Rencreusement dessous arêtier
Les arêtiers peuvent être rencreusés sur la face inférieure. Pour ce faire, il suffit de valider ce choix et le programme générera automatiquement le rencreusement approprié.
Délardement dessous noue
Les noues peuvent être délardées sur la face inférieure. Pour ce faire, il suffit de valider ce choix et le programme générera automatiquement le délardement approprié.
Renforts de chevron et construction en butée
Les constructions de toits à chevrons avec différents types de renforts ou une construction en butée peuvent maintenant être saisies à nouveau. La nouvelle fonction a été mise en œuvre de telle sorte que les informations nécessaires puissent être attachées à n’importe quelle panne et que tous les chevrons qui sont en contact avec cette panne reçoivent automatiquement les connexions nécessaires.
Chevêtre de chevron
La référence produit des bois de chevêtre remplissage est désormais reprise des chevrons auxquels les changements sont liés.

1.11     Lucarnes

Débord de toit
Vous pouvez maintenant entrer un débord de toit de 0,000 pour les lucarnes. Ainsi, le débord de toit minimum de 2 à 3 mm, techniquement nécessaire, n’est plus nécessaire.

1.12     DICAM – Construction libre

3. Usinages – 4. Coupes – 02. Coupe au noeud
Fonction qui permet l’intersection de deux ou plusieurs composants à un ou plusieurs nœuds en une seule étape. Les coupes peuvent être exécutées avec différentes options, par exemple “bissectrice de l’angle”, “le long de la ligne de chute” ou “faces latérales affleurantes”. La coupe passe soit par un point central, soit par les points d’intersection des surfaces supérieures. Le point central peut être déterminé ou spécifié automatiquement. Les situations typiques sont : Plusieurs arêtiers et noues qui convergent en un point de couronnement, encadrent les angles des vérandas mais aussi les nombreuses situations d’éléments de construction qui doivent être assemblés à l’onglet dans un coin. Dans la fonction, vous pouvez spécifier les éléments de construction qui se rencontrent à un nœud dans l’ordre de leur voisinage (Simple). Mais la fonction peut aussi déterminer dans un groupe de composants quels composants forment un nœud à quelle extrémité ; ils doivent seulement entrer en collision à cette extrémité, c’est-à-dire qu’ils doivent se pénétrer un peu les uns les autres. Par exemple, vous pouvez couper un cadre typique de 4 éléments en une seule étape en réduisant de moitié l’angle aux quatre coins.

3. Usinages – 04. Perçages – 3. Multiples sur pièces croisées
Cette fonction permet de créer jusqu’à quatre perçages dans n’importe quelle surface de contact sur des composants qui sont en contact les uns avec les autres.Des chapelles et des organes de connexion supplémentaires peuvent être créés à chaque perçage. Si “Un groupe” est sélectionné, tous les composants sont percés de la même manière. Si la sélection est faite à l’aide de “groupes”, les perçages et les organes de connexion du deuxième groupe peuvent être réglés différemment. Si un perçage est créé dans la zone de contact, il sera situé au centre de la configuration du trou. Dans le cas de deux, le centre est situé au milieu entre eux. Trois perçages sont alignés et le centre se trouve sur le perçage du milieu. Si 4 trous sont percés, 2 rangées de 2 trous sont créées et le centre se trouve à l’intersection de la diagonale à travers cet ensemble de perçages. S’il y a plus d’un perçage, la direction de la répartition de perçages peut être spécifiée, par exemple vertical, angle de bissectrice, etc… La profondeur du 2e perçage (chapelle) indique la profondeur minimale de perçage. Dans le cas d’un perçage oblique, le perçage pénètre dans le composant au moins aussi profondément que la circonférence du perçage. Pour une profondeur de 0,0, le trou de perçage est percé suffisamment loin pour que l’extrémité du perçage soit entièrement recouvert et qu’un support complet, par exemple pour une rondelle, soit garanti.

Le “composante central” a des caractéristiques particulières :
Si la fonction trouve des surfaces de contact avec d’autres composants des deux côtés d’un composant et si ces surfaces de contact se chevauchent dans le sens longitudinal du composant, ce composant devient le composant central (entre 2 autres composants). Une situation typique est un poteau entre deux liens. Désormais, les perçages ne sont plus créés perpendiculairement à la surface de contact mais perpendiculairement au composant central. Ils sont également placés l’un en face de l’autre de manière à ce qu’un seul perçage soit créé dans le composant central pour se connecter aux deux composants extérieurs. Les chapelles sont alors également automatiquement omises.

3. Usinages – 04. Perçages – 2. Multiples pièces parallèles
Des composants parallèles, qui ont également des faces latérales parallèles, peuvent être reliés à cette fonction par des perçages.Des chapelles et des organes de connexion supplémentaires peuvent être créés à chaque perçage. Lorsque vous sélectionnez “Un groupe”, tous les composants sont percés de la même manière. Les perçages et les organes de connexion du deuxième groupe peuvent être réglés différemment si l’option “Groupe” est sélectionnée. Les opérations d’usinage sont réparties sur la longueur de chevauchement.

En option, d’autres opérations d’usinage sur les barres peuvent alors être envisagées :
Si possible, les perçages seront déplacés de manière à ce qu’ils aient la distance minimale par rapport à l’usinage suivant. Les opérations d’usinage telles que les marquages, les perçages, les tenons, etc… sont prises en compte ; les opérations d’usinage longitudinales telles que les délardements, les rainures et les feuillures sont ignorées. Si vous voulez également prendre en compte les points sur lesquels un autre élément se heurte, il doit être lié à l’opération “Coupe avec accroche”.

Usiner – Marquage – Effacer
Vous pouvez maintenant sélectionner le type de marquage concerné par la suppression : marquage de composants, Raimur, marquage organisatoire.
EAI – Système de coordonnées de composants
Lors du positionnement ou de l’attribution des EAI, le système de coordonnées des éléments concernés est affiché. Il est ainsi plus facile d’identifier le début, la fin et les côtés des composants.
Unité de travail dans les EAI
Les requêtes pour de nombreux EAI sont définies en “mètres” [m]. Si l’utilisateur travaille dans une autre unité, il devait jusqu’à présent passer par un travail de conversion. Maintenant, les requêtes définies en [m] sont automatiquement interrogées dans l’unité de travail. L’unité est également affichée en conséquence dans la requête.

Nouveau type d’intersection dans la fonction découpe : “Section joint en T”
Le type d’intersection “Section” affecte tous les composants qui sont touchés par les composants durs. Dans le nouveau type d’intersection, seules les composantes souples sont prises en compte, là où le composant dur fonctionne comme un joint en T. Cela signifie que toutes les parties molles dont le plan ZoX est parallèle à l’axe X de la partie dure sont ignorées.

1.13     Usinages sous Ossature, Solivage CT, Charpente CT et DICAM Construction libre

Extension pour les marquages muraux
Sur la semelle et les lisses, il est possible de créer des marquages à partir de la position 0 des murs adjacents. Les marquages peuvent être créés sur la face supérieure ou inférieure de la barre et/ou sur le côté de la barre. Sur les lisses des murs lucarne, les marquages peuvent être créés perpendiculairement ou à angle droit

2      Plans, programme de plans

2.1        Modèles de plan

Création automatique des modèles de plan
Des modèles de plans sont automatiquement générés pour les pilotes d’impression existants par la nouvelle fonction 1-6-2. Cette fonction est proposée automatiquement lors du premier démarrage du programme. Le système génère des modèles de plans dans les formats habituels avec et sans légende. Ils contiennent toujours une zone de plan. Le nom du modèle de plan contient le format et le nom du pilote d’impression.

2.2        Dépôt de plans, Appel du programme de plans

Nom du plan
Lors de l’enregistrement de plans avec un modèle, il est désormais possible de saisir une info sur le plan dans le champ de commentaire. Si vous entrez l’identifiant %Planinfo%, une information déterminée automatiquement est insérée ici.

2.3        Plan d’étages

Cotation des murs et ouvertures
La cotation des murs et de leurs ouvertures peut désormais se référer de manière optionnelle aux couches centrales. Ainsi, par exemple, il est possible de créer un plan de fabrication dont les cotations se réfèrent aux murs bruts qui sont levés.

2.4        Plan de charpente

Affichage des connecteurs métalliques
Les connecteurs métalliques peuvent être affichés et étiquetés.
Description de la charpente
La description de la charpente peut désormais être modifiée en fonction du type de barre.
Description des moises et faux-entraits
Les moises et faux-entraits de la charpente peuvent désormais être étiquetés de la même manière que la charpente.
Éléments de toit
Les éléments du toit peuvent être affichés, étiquetés et cotés.
Représentation des versants
Pour le dépôt de plan, il est possible de sauvegarder séparément soit la totalité du toit, soit chaque versant de toit. Si chaque versant de toit est inséré individuellement sur le plan, tous les versant de toit sont tournés de manière à ce que les lignes d’égout soient parallèles au bord inférieur du plan.

Sélection des versants de toit
L’option “Choix versant” est maintenant disponible dans la boîte de dialogue de dépôt de plan de charpente. Cette option permet à l’utilisateur de sélectionner graphiquement les versants de toit à afficher sur le plan de charpente en cliquant sur “OK” après avoir quitté la boîte de dialogue. Cela permet une disposition plus claire du plan de charpente pour les toits particulièrement grands.

2.5        Plan de plancher

Représentation des éléments de plancher
Les éléments de plancher peuvent être affichés, étiquetés et dimensionnés.
Dépôt de plan élément par élément
Les éléments de plancher peuvent être déposés en tant qu’éléments individuels sur un plan séparé.

2.6        Plan d’élément de toiture

Plan d’élément de toit
Nouveau dépôt de plan avec lequel les différents éléments du toit sont affichés, étiquetés et mesurés perpendiculairement à la surface du toit.

2.7        Fiche de taille

Légende
La légende indique maintenant les numéros de paquet-éléments auxquels les barres appartiennent.
Panneau et éléments préfabriqués (montage)
La fonction “Fiche de taille” dans DICAM a été étendue pour permettre le dépôt de composants dont le type est “Panneau” et “Montage” si la sélection “Pièces actives” est utilisée et que ces pièces ont été activées. Dans les autres modules et en sélectionnant “Tout…”, seules les pièces avec les types de pièces “Barre” ou “Barre profilée” sont enregistrées comme auparavant.

2.8        Fonctions d’entrée

Copie par rotation
La fonction “copie par rotation” a été ajoutée.

2.9        Texte

Texte avec flèche
Nouvelle fonction “Texte avec flèche”. Vous pouvez utiliser les textes avec flèche pour placer dans le plan des textes qui créent également une flèche vers un point de référence. Ces flèches peuvent être droites, simples ou doubles. Une extension de style de texte a été ajoutée pour les textes avec flèche. Vous pouvez maintenant y définir la ligne de référence pour chaque style de texte. Dans le menu “Textes”, il y a maintenant un sous-menu “Texte avec flèche”. Vous y trouverez toutes les fonctions permettant de saisir et de modifier les textes avec flèche. Les textes avec flèche peuvent être encadrées ou simplement soulignées. Vous pouvez le faire via les paramètres de cadre en style texte.

3      Interface générale

3.1        Import – Bâtiment – DTH (Module spécifique !)

Import des volumes de plancher et de toit
En plus des murs, les planchers et les versants de toit décrits par des polygones de référence sont désormais également importés en DTH. Lors de l’import, les différentes versions des éléments de construction du fichier d’importation sont d’abord compilées. On peut ensuite leur attribuer les conceptions correspondantes du bâtiment et, après l’import, les conceptions techniquement correctes avec toutes les couches, etc. sont déjà disponibles.

3.2        Import – Bâtiment – IFC (Module spécifique !)

Import des volumes de mur, plancher, de toit et des composants
Les murs, les planchers, les versant de toit et les composants peuvent être importés en IFC. Lors de l’import, les différentes conceptions des éléments de construction dans le fichier d’importation sont d’abord compilées. On peut ensuite leur attribuer les conceptions correspondantes du bâtiment et, après l’import, les conceptions correctes du point de vue de la production sont déjà disponibles avec toutes les couches, etc. En outre, les composants peuvent se voir attribuer des références produit correspondantes.

3.3        DICAM – Import – SAT (Module spécifique !)

Détection de volumes à section cylindrique
Les volumes dont la section est ronde peuvent être importés.
Identification des perçages
Création de perçage à partir de corps de section ronde et d’un diamètre maximal de 0,1 m
Nouvelles versions SAT prises en charge
15 versions désormais prises en charge : 1, 3, 4, 5, 6, 7, 10, 11, 13, 14, 15
Les importations de fichiers créés à partir des logiciels CadWork et Solidworks sont désormais possibles

3.4        DICAM – Import – Fermettes Mitek (Module spécifique !)

Import révisé
Le module d’import de fermettes MiTek a été entièrement révisé. Il permet désormais d’importer les fichiers Mitek avec l’extension de fichier 3ds, qui peuvent être créés par n’importe quel utilisateur du logiciel Mitek.

4      Machines

4.1        Post-processeur

K1 / K2-4 / K2-5
Tenons chanfreinés
Les tenons peuvent être transférés avec différents paramètres pour créer un chanfrein sur le tenon.
Usinage des entures et mi-bois libres
Le point de positionnement (dimension transversale) des entailles libres et des mi-bois libres a été modifié de manière à ce qu’il se trouve toujours dans la barre.
Transférer marquage biais comme entaille libre
Les marquages biais peuvent être transférés comme entaille libre.
Usinage Dove Tail
L’usinage “Dove Tail” peut être transféré à la machine comme Dove Tail ou décomposé en différentes opérations d’usinage.
Schmidler (IST)
Mi-bois 4 faces
L’usinage madrier “Mi-bois 4 faces” a été ajouté au transfert.
Rainures de caches-moineaux
Selon les réglages du post-processeur, les “rainures de caches-moineaux” sont maintenant transférés en tant que “rainures caches-moineaux” ou comme mi-bois.
Coupe d’équarissage
Une coupe d’équarissage en bout de barre peut être transmise aux machines Schmidler.
Entailles en pente
Transfert des entailles en pente.
Embrèvements et tenons-embrèvement
Transfert des embrèvements et des tenons-embrèvement comme usinage indépendant.
Profils ondulés
Le transfert des profils ondulés est désormais possible.
Tenon à queue d’aronde sur les empanons
Transfert des tenons à queue d’aronde pour les empanons.
Krüsi
Transférer perçage sans éclat
L’option “Transférer perçage sans éclat” peut être activée dans le post-processeur..
Tenon à queue d’aronde sur les empanons
Transfert des tenons à queue d’aronde pour les empanons.
Tenon sur les empanons
Transfert de tenons pour les empanons.
Entailles en pente
Transfert des entailles en pente.
Transfert des tenons
Transfert de tous les tenons avec la nouvelle description de l’IST.
Transfert des chanfreins
S’il y a plusieurs chanfreins avec un angle de 45°, une longueur et une position longitudinale identiques, ils sont combinés en une seule opération d’usinage.
Enlèvements biais
Les enlèvements biais peuvent être décomposés en 2 mortaises lors du transfert.
Embrèvements et tenons-embrèvement
Transfert des embrèvements et des tenons-embrèvement comme usinage indépendant.
Profils ondulés
Le transfert des profils ondulés est désormais possible.

4.2        Post-processeur murs et panneaux –  Hundegger PBA

Enlèvements ouverts
Dans le transfert PBA, les enlèvements ouverts peuvent maintenant être transférés avec une scie et une scie circulaire si vous n’avez pas défini le contour mais les “traitements” lors du dépôt. À cette fin, les mêmes options ont été données dans PPWand pour la “face principale d’enlèvement ouvert” et pour la “l’agrafage de la ligne de contour”.
Macro fixe pour les marquages
Vous pouvez maintenant transmettre une macro fixe pour les marquages. Pour ce faire, définissez le numéro de la macro souhaitée à utiliser là au lieu de la macro déterminée automatiquement. De cette façon, les marquages peuvent également être réalisés avec la scie, par exemple.
Macro fixe pour la coupe de la ligne de contour extérieur
Une macro fixe peut maintenant être définie pour la coupe à l’extérieur de la ligne de contour. La macro prédéfinie est alors utilisée à la place de la macro déterminée automatiquement. De cette façon, la ligne de contour extérieur peut également être exécutée avec une combinaison de scie et de fraiseuse.
Fraisages
Si la profondeur de fraisage est trop importante, le programme ne répétera plus l’opération à une profondeur fixe. Dans de nombreux cas, cela n’avait permis d’obtenir qu’une profondeur de fraisage minimale pour la dernière opération de fraisage. La profondeur des différentes opérations de fraisage est désormais calculée en moyenne, de sorte que toutes les opérations de fraisage se trouvent à la même profondeur lorsque le programme est réinitialisé.

4.3        Post-processeur murs et panneaux –  Weinmann

Coupes biaises
Les barres avec des coupes biaises sont désormais également transférées avec des coupes biaises.
Clouage des barres avec coupe biaise
Les rangées de clous sur les composants avec des coupes biaises ont également été révisées. Comme le point de départ était toujours calculé avec une section rectangulaire de la barre, le premier clou était à l’extérieur de la barre dans la plupart des cas. Par conséquent, la coupe biaise est maintenant également prise en compte pour le calcul des rangées de clous.
Espacement différent des clous dans une même couche
À l’aide des fonctions dépendantes du matériau, vous pouvez définir un espacement des clous différent pour certains matériaux de celui généralement fixé pour la couche concernée. De cette façon, il est possible de définir différents espacements entre les clous sur une même couche.
Combinaison des semelles et lisses pour le murs multiples
Vous pouvez utiliser un paramètre pour spécifier si les semelles et les lisses d’un mur multiple doivent être combinées ou non.
Élargissement des surfaces protégées
Les surfaces protégées interrompent une rangée de clous si nécessaire. Il pouvait arriver qu’un clou soit très proche d’une surface protégée et ne soit donc pas enlevé. En raison de diverses circonstances externes (largeur de la tête du clou, clous enfoncés en biais), il peut arriver que la scie ou la fraiseuse s’enfonce néanmoins dans ce clou. Par conséquent, nous élargissons maintenant automatiquement les surfaces protégées de la distance saisie comme distance de clouage au bord de la panneau. Cet élargissement est envisagé de part et d’autre de la surface protégée.

4.4        Post-processeur murs et panneaux – Défonceuse HOMAG

Transfert défonceuse HOMAG
Le transfert machine vers défonceuse HOMAG peut désormais se faire également à partir du module Solivage – Construction de plancher.

5      Info-bâtiment

5.1        Liste de matériaux

Set de références produits
Dans la liste de matériau “CONNECTEURS – Moyens de connexion“, des lignes supplémentaires concernant d’autres “Références produits” sont générées si un “Moyen de connexion” comporte un “Set de références produits“. Par exemple : un boulon porte la référence produit “Boulon 12 mm“. Dans une liste de matériaux, 6 boulons sont entrés pour le Mur_1, et 10 pour le Mur_2. Lors du dépôt de liste, info-bâtiment détermine qu’un set de 2 pièces de référence produit “boulon de 12 mm” et de 2 pièces de référence produit “écrou M12” est attaché à la réf. produit “boulon de 12 mm”. Dans la liste des moyens de connexion, des lignes supplémentaires sont maintenant créées pour Mur_1 avec 12 pièces chacune et pour Mur_2 des lignes supplémentaires avec 20 pièces chacune de “rondelle 12 mm” et “écrou M12”. Toutes les fonctions de création des moyens de fixation (perçages, EAI, DLM, etc…) peuvent désormais créer tout un ensemble de moyens de fixation en une seule étape. Cela est possible sans avoir à faire des extensions confuses aux boîtes de dialogue des différentes fonctions.

5.2        Catalogue produits

Set de références produits
Une référence produit avec le type de composant “Moyen de connexion” peut se voir attribuer différentes références produit correspondant à des moyens de fixation formant ainsi un set de réf. produit. La quantité respective peut être définie. De cette façon, un boulon peut être relié à des rondelles et des écrous. Ceci est automatiquement pris en compte lors de la génération des listes de moyens de connexion (voir liste de matériaux).

Les commentaires sont fermés.