Update 2012, Liste des nouveautés

Vidéos des différents points sur: update.dietrichs.fr

 1     Gestionnaire de projets, Système en général

 1.1        Projets, Gestionnaire de projets

Migration d’un projet
Lors de la sélection d’un projet créé avec une ancienne version, vous obtiendrez un message d’avertissement. Vous pouvez choisir de « migrer » le projet dans la nouvelle version pour pouvoir effectuer des modifications ou des ajouts. Il ne sera alors plus possible d’ouvrir ce projet depuis une version antérieure. Il est maintenant possible d’ouvrir le projet en « mode visu » garantissant ainsi son ouverture depuis la version à partir de laquelle il a été créé. Il n’est dans ce cas pas possible d’enregistrer les modifications effectuées, ni de déposer les résultats (plans, listes, etc…). Ce mode permet toutefois de visualiser le projet.

11.03

Migration des projets V11 ou antérieurs
On retrouve la même logique de compatibilité entre projets de différentes versions : Les projets créés depuis une version antérieure (V11 ou antérieure) peuvent être ouverts dans la version 12. A l’inverse, les projets et positions créés ou migrés dans une version 12 ne peuvent plus être ouvert depuis une version antérieure.

12.01

 2     Variables, Valeurs standard

Ce qui suit énumère les points essentiels concernant le système de variables intégré au système. Vous trouverez une description plus détaillée dans une notice spécifique présente dans le répertoire d’installation au chemin suivant …Documents\FRA\Variables_Ud12*.

2.1        Variables comme valeurs par défaut dans un projet, une position Bâtiment ou Profil

Variables
Les Projets, positions et profils intègrent un nouveau système de variables pour définir des valeurs souvent utilisées. Prenons comme exemple la section des éléments d’ossature pour laquelle on définit deux variables : La largeur et la hauteur :

  • une même variable peut être utilisée dans différentes fenêtres ce qui simplifie sa modification. Par exemple, on peut utiliser une variable de largeur et de hauteur pour déterminer la section des montants, lisses basses et hautes, les composants du linteau, etc…

  • Le système de variables permet d’utiliser une même variable pour différentes pièces. Cela permet une modification rapide d’un système constructif. Ainsi, une ossature peut être adaptée très rapidement d’une épaisseur de 120 mm à 140 mm.

  • Les variables définies peuvent être enregistrées et récupérées dans n’importe quel projet. Suivant les spécificités constructives du projet, les valeurs par défaut seront adaptées. Chaque position possède ses propres variables et valeurs par défaut.

  • La flexibilité apportée aux fenêtres de réglages réduit le nombre d’enregistrements nécessaires (Ex : 1 seul réglage quelle que soit la largeur du montant à 120, 145, etc…).

  • Les champs contenant des variables acceptent la saisie d’une valeur différente de celle définie par la variable. Par conséquent, l’enregistrement peut être utilisé pour un besoin spécifique. Par exemple : Si l’on a défini que la largeur par défaut du montant = 145, on peut saisir une autre valeur (120). Pour rappeler la valeur de la variable, il suffit juste de supprimer la valeur saisie dans le champ modifié. La valeur par défaut est à nouveau proposée (145).

12.01

Import de variables
Les variables peuvent être importées depuis une position bâtiment ou profil différente :

  • Ainsi, non seulement les définitions des variables, mais également les valeurs par défaut sont récupérées.
  • l’import fonctionne aussi bien d’une position « bâtiment » vers une position « profil » et vice versa.
  • Le choix de la position contenant les variables à récupérer s’effectue depuis la fenêtre de la fonction « Variables » en cliquant sur le bouton « Importer les variables depuis une autre position ». Les valeurs récupérées par un profil de toit sont prioritaires par rapport aux valeurs définies dans les variables. Par exemple, la section du chevron du profil sera celle choisie dans le Profil et non dans les variables du bâtiment.

12.01

Gestion des enregistrements de variables
Les variables peuvent être enregistrés et organisées dans des groupes suivant la procédure standard (disquette et gestion de configuration). Les variables peuvent ensuite être ajoutées dans une autre position d’un autre projet (comme pour les calques).

  • L’utilisation de variables enregistrées est une garantie que la variable porte bien le même nom dans tous les projets. Les descriptifs, images et valeurs par défaut sont également récupérées.
  • Les variables peuvent être récupérées et utilisées dans les E.A.I., les E.C.P. et les bibliothèques COB. Les valeurs par défaut sont disponibles dans les projets, les positions bâtiment et profils de toit.

12.01

Hiérarchie des variables
Une même variable, tout comme sa valeur peut être utilisée à différents niveaux d’un projet de construction. Dans ce cas, priorité sera laissée au dernier niveau dans laquelle cette variable a été utilisée. La priorité est définie comme ci-dessous.

12.01

2.1.1     Variables dans l’éditeur COB

Valeurs par défaut dans l’éditeur COB (1.Informations de base – 2. Variables)
Le tableau de variables s’ouvre automatiquement sur les valeurs par défaut définies dans la bibliothèque sélectionnée. La modification d’une valeur modifie, sans risque, tous les champs de la bibliothèque utilisant cette variable. Les variables peuvent être regroupées dans différents onglets, facilitant ainsi la recherche des valeurs à modifier.

12.01

 2.2        Variables dans les modèles de conception, les composants et les usinages

Système de variables
Le système de variables a été introduit dans la plupart des champs présents, dans les modèles de conception, les composants et les usinages :

  • Valeurs : Par exemple, l’épaisseur des couches, la section d’un chevron, mais aussi la Réf. Produit d’un composant, peuvent être définis par des variables du projet, de la position bâtiment ou profil.
  • L’épaisseur d’une couche peut être choisie pour déterminer la valeur d’un composant. Ainsi, la hauteur du composant s’adaptera automatiquement à l’épaisseur de la couche dans laquelle il est construit. Par exemple, on utilisera le même réglage pour créer un montant dans un mur avec une ossature de 120 mm et un mur avec une ossature de 140 mm.
  • Une fois les volumes, composants et usinages créés, ils disposent de valeurs fixes et se comportent comme avant. Ainsi, vous pouvez changer les valeurs par défaut sans risque d’affecter leurs dimensions ou autres propriétés.

Exceptions ! Paramètres pour lesquels les variables restent actives :

Certaines variables restent actives une fois les composants créés. Lors d’un recalcul de ces composants, les valeurs utilisant des variables utiliseront les valeurs par défaut actuelles. Il est très important de conserver cette liaison pour les domaines suivants :

  • Elémentation, Assistant de toiture
  • Eléments Combinés Paramétriques (ECP) et Bibliothèques COB
  • Portes et Fenêtres : Pour la menuiserie en elle-même, son positionnement dans le mur et son encadrement, les variables peuvent être utilisées. Les formules restent actives pour prendre en compte les changements dans la structure de la paroi (ex. épaisseur des couches de finition du plancher pour la hauteur d’allège). Une fonction de recalcul des portes (4-5) et fenêtres (4-02) permet de prendre en compte les modifications effectuées sur toutes les fenêtres ou portes en une seule étape.

12.01

Entrée des variables ou formules dans les champs

  • Une formule peut être saisie lorsqu’une icône « calculatrice » est située à l’extrémité droite du champ.
  • Si le champ comporte une formule valide, la calculatrice est verte.
  • Si le champ comporte une formule invalide, la calculatrice est rouge. Une formule est invalide si elle contient une variable inexistante dans la fonction Variables. Le champ contient dans ce cas la valeur 0.00.
  • Le résultat de la formule est affichée dans le champ qui sera surligné d’une couleur cyan (bleu-vert).
  • Le champ devient rouge lorsque l’on redéfinit la valeur d’une variable sans passer par la fonction Variables. La formule reste identique pour autant. Si l’on supprime la valeur du champ (touche Suppr), la valeur par défaut apparaît à nouveau surlignée de la couleur cyan.
  • Ces règles s’appliquent également lorsque vous appelez vos favoris. Exemple avec un favori « montant » comportant des formules : Lorsque l’on appelle le favori, les résultats des formules s’affichent dans les champs, surlignés d’une couleur cyan. Si l’on modifie une valeur, le champ devient rouge. Le montant est positionné et la fonction fermée.  Si l’on appelle à nouveau la fonction avec la touche + ou en cliquant sur l’icône « Barres verticales », le dernier réglage s’affiche avec les champs modifiés en rouge. A l’inverse, les champs sont surlignés en cyan (valeurs par défaut) si l’on appelle directement le favoris (menu déroulant ou icône en plus).

12.01

 2.3        Valeurs et configuration proposés par défaut

Configuration standard Dietrich’s
Nous fournissons un ensemble complet de variables systèmes et utilisateurs pour les toits, murs, planchers, fermes et usinages. Ces paramètres s’adaptent à la plupart des situations standards et peuvent servir de base pour vos propres réglages.

En effectuant une nouvelle installation, vous bénéficierez de cette configuration. En choisissant « installation standard », le logiciel détecte si une ancienne version est présente sur l’ordinateur. En fonction de la version trouvée, une installation parallèle (V11 ou antérieure) ou une mise à jour (V12.00) sera effectuée. Vous aurez alors le choix entre récupérer vos anciens réglages ou installer nos réglages (recommandé).

  • En installant nos réglages (recommandé !), vos paramètres sont enregistrés dans un dossier de sauvegarde, depuis lequel vous pourrez récupérer vos vos modèles.
  • En récupérant vos anciens réglages, vous avez la possibilité de récupérer à tout moment les réglages du dvd avec l’échange de données (#74\FRA\FRA2012).

12.01

Création d’une nouvelle position Bâtiment/Profil avec ou sans variables
Une nouvelle position peut être créée avec ou sans modèles. Le comportement des variables est le suivant :

  • Création sans modèle : Aucune variable n’est intégrée à la position en choisissant ‘Pas de modèle’ (à partir du bouton du même nom) excepté pour une position bâtiment.
  • Création à partir d’un modèle sans variables (ex : Ancien modèle) : Là aussi, aucune variable n’est intégrée à la position.
  • Création à partir d’un modèle incluant des variables : Les variables associées au modèle choisi sont créées dans la nouvelle position. Si la case ‘Ouvrir cette fenêtre à l’ouverture de la Position’ a été cochée dans la fonction 1-6 lors de l’enregistrement du modèle, le tableau de variables s’ouvre automatiquement. Le cas échéant, le tableau peut être ouvert à partir de la fonction 1-6.

12.01

Valeurs standards proposées par Dietrich’s
La configuration standard intègre cette année un ensemble de variables pour les toits, murs, planchers, fermes et usinages. Les valeurs par défaut utilisées ici sont appelées « Valeurs standards Dietrich’s » ; elles sont basées sur les « Variables standards Dietrich’s ». Pour utiliser ces variables pleinement, vous devez charger le jeu de valeurs standards Dietrichs dans la liste des variables utilisateurs. Toutefois, vous pouvez charger uniquement les valeurs standards Dietrichs qui vous sont utiles. Pour éviter de se retrouver avec des champs affichant une erreur, toutes les valeurs standards Dietrichs sont enregistrées dans le système. Si la valeur n’est pas chargée dans la fonction variable, la valeur du système sera tout de même affichée dans les fenêtres de fonction qui utilisent cette variable. Dans l’éditeur de formules, vous les trouverez sous la catégorie « Valeurs standards Dietrichs » ; les valeurs par défaut qui ont été chargées apparaissent sous la catégorie « Variables utilisées ».

12.01

3     Eléments de dessin

3.1        Texte, Cotation

Hauteur de texte
La hauteur des textes et des cotations peut être définie par rapport au format papier (comme avant) ou de manière absolue.

  • En définissant la hauteur par rapport au format papier, la hauteur des textes et cotations n’est pas liée à l’échelle du plan. Ex : Si h=2mm, la hauteur lors de l’impression sera de 2mm
  • En définissant la hauteur par rapport au format papier, la hauteur des textes et cotations varie en fonction de l’échelle du plan et des éléments représentés. Ex : L’on crée un texte de 2mm de hauteur dans une zone de plan à l’échelle 1 :100ème. La hauteur de police ne sera pas lisible, il faudrait renseigner une hauteur = 200mm pour obtenir une hauteur de 2mm lors de l’impression.
  • Définir une hauteur de texte ou de cotation absolue permet des échanges (DXF / DWG) plus aisés avec d’autres systèmes qui définissent généralement leurs tailles de police de cette manière.

11.03

4     Profil

4.1        Profil

Pannes réparties
Il est maintenant possible de renseigner des pannes réparties dans le profil. La répartition peut être gérée dans une ou plusieurs couches. Cela permet par exemple de positionner des pannes réparties dessus et dessous chevron. La répartition s’effectue toujours par rapport aux limites constructives de la couche dans laquelle elles sont positionnées. La référence de longueur à répartir est prise au dessus de la couche.

La création des panne réparties dans Charpente-construction s’effectue avec pannes du profil.

11.03

Entretoises
Le profil intègre la possibilité de créer des entretoises. Le nombre de rangées n’est pas limité et le positionnement s’effectue par rapport aux pannes déjà construites. La récupération des entretoises n’est pour l’instant pas possible dans charpente Construction de toit.

11.03

Répartition de pannes entre pannes
Les pannes réparties peuvent désormais être réparties d’après le contour de couche (comme avant) ou d’après des pannes. Dans ce dernier cas, deux pannes doivent être choisies pour définir les limites. Le choix de l’arête est personnalisable.

12.01

Menu contextuel
Le menu contextuel pour la saisie d’éléments de dessin a été ajouté dans le nouveau profil de toit. Accessible depuis le clic droit souris, vous pouvez appeler les fonctions d’édition comme vous le faites déjà depuis les positions bâtiment ou plans.

12.01

Lucarne rampante
La création de lucarne rampante a été ajoutée dans le profil de toit :

  • La lucarne rampante peut être positionnée sur le profil gauche et droit (Lorsque le type de profil « Les deux versants » est activé).
  • Les entrées pour la couverture et les barres structurelles du toit s’effectuent comme pour le toit principal, dans les groupes d’entrées présent sur la gauche.
  • Pour simplifier la saisie des informations du versant de lucarne, différentes combinaisons peuvent être sélectionnées depuis une liste de choix.
  • Comme pour le toit principal, la couche, le débord de toit, la hauteur d’égout ou de ligne de bris peuvent être définies librement.

12.01

Variables du profil
Le profil peut utiliser les mêmes variables que la position bâtiment. Cela permet d’accélérer le paramétrage du profil. Lors de l’ouverture d’un profil avec des variables et de la création d’un nouveau profil avec un modèle qui contient des variables, la boîte de dialogue avec les valeurs par défaut s’ouvre automatiquement. Là, vous entrez les sections de composants souhaitées ou d’autres valeurs par défaut. Cela signifie que tous les composants qui utilisent les valeurs par défaut reçoivent immédiatement les dimensions appropriées et, si nécessaire, les positions.

12.01

4.2        Profil-Construction

Fermes paramétriques du profil
Les profils offrent les fonctions d’entrée et de traitement des éléments combinés paramétriques. Ainsi, les ECP peuvent être utilisés pour réaliser les structures telles que les fermes latines, fermes triangulées, fermes sur blochets, etc…

Comme d’habitude, les structures obtenues de cette manière peuvent être récupérées depuis la position bâtiment à partir de la fonction Ferme du profil.

12.01

5     Bâtiment

5.1        Généralités

Annuler et rétablir
La fonction Annuler / rétablir fonctionne indépendamment des modules : Même après un changement de module, il est possible d’annuler ou de ou de rétablir les dernières opérations effectuées. Par ces actions, le programme revient automatiquement dans le module dans lequel l’opération a été effectuée.

11.03

5.2     Configuration d’affichage, Affectation de groupe

Gestion de groupes dans l’affichage des murs et étages
Un système de gestion d’affichage de groupes appartenant à des murs ou des étages a été ajouté pour répondre rapidement et facilement à différentes situations. Ce système est disponible depuis les modules Dicam, Charpente – Conception et construction. Ce système permet par exemple de répondre aux problèmes d’affichage suivants :

  • Dans le mur, les barres d’ossature doivent être visibles mais pas les barres constituant la menuiserie (ou vice versa).
  • Dans le mur, seuls les panneaux des couches extérieures doivent être visibles.
  • Les composants de l’escalier doivent être visibles mais pas les volumes déterminant les volumes de pièces d’habitation.

12.01

Affectation automatique des objets à des groupes
Pour gérer facilement l’affichage, l’affectation automatique des objets a été adaptée pour qu’ils soient affectés à des groupes spécifiques en fonction de la situation :

  • -20     Volumes des pièces (créés à partir de la fonction Pièces)
  • -19     Eléments invisibles d’une installation électrique (ex : câblage électrique)
  • -18     Eléments invisibles d’une installation sanitaire (ex : tuyauterie)
  • 16      Groupe pour le classement d’éléments (Uniquement pour l’export Sketchup)
  • 17      Composants d’escalier
  • 18      Menuiseries… de murs (Portes, fenêtres et tableaux) et de toit (fenêtres de toit, habillage), Elément de contrôle visible (ex : interrupteurs)
  • 19      Mobilier, équipement sanitaire, etc… créés à partir d’un ECP
  • 20      Volumes de mur, couches de plancher et de toit, cheminées 

12.01

5.3     Eléments de dessin dans le bâtiment

Translation des éléments de dessin appartenant à un mur
Déplacer un mur en plan déplace automatiquement les éléments de dessin qui appartiennent à ce mur. Ils sont donc projetés spacialement sur le mur. Jusqu’à présent, les éléments de dessin étaient également déplacés lorsque le dessous du mur était modifié, quelle que soit la fonction utilisée pour la modification (translation étage ou hauteur de mur). Cette méthode permettait par exemple de conserver l’emplacement des marquages pour les prises électriques.

Toutefois, ces éléments de dessin doivent conserver leur altimétrie globale et non relative au mur lorsqu’ils sont mesurés à l’aide d’un périphérique d’entrée externe (voir chapitre 7). Par exemple, l’emplacement d’un bâtiment adjacent peut avoir été dessiné sur un mur. Ce bâtiment étant déjà existant, il ne doit pas être déplacé. Par conséquent, une invite s’affiche désormais lorsque l’altimétrie du dessous du mur est modifié et demande si les éléments de dessin doivent être également déplacés. Cette invite s’affiche quelle que soit la fonction utilisée pour la modification (translation étage ou hauteur de mur).

11.05

Eléments de dessin dans les coupes
Les éléments de dessin peuvent désormais être créés lorsque vous êtes dans une coupe. Ainsi, vous devez appeler la coupe depuis les modules Charpente-Conception ou Construction pour accéder aux fonctions de dessin. Les éléments de dessin créés ne seront pas visibles en dehors de la coupe. En revanche, il vous est possible d’afficher ces éléments de dessin lors du dépôt de plan de coupe.

12.01

5.4        Système – Eléments Combinés Paramétriques

Le système des ECP comporte des améliorations majeures. Les points principaux sont énumérés ci-dessous. Une description plus détaillée est présente dans une notice spécifique présente dans le répertoire d’installation sous DVD\documents\FRA\ECP_Ud12_*. Cette notice comporte également une description plus détaillée des points ci-dessous.

  • Nouveaux types d’ECP
    Insérer suivant vue mur : Ce type ne permet pas l’insertion dans Dimur mais uniquement depuis le module Ossature. Ce type est utile lorsque la sélection de points dans l’élévation du mur est nécessaire.
  • Insérer dans ferme : Insertion possible depuis les modules Dimur (pour les fermes/structures verticales) lors de la création d’un plan de construction de ferme-structure et Fermes.
  • Insérer suivant vue ferme : Ce type ne permet pas l’insertion dans Dimur mais uniquement depuis le module Fermes – Construction. Ce type est utile lorsque la sélection de points dans l’élévation du plan de construction de ferme est nécessaire.
  • Insérer dans versant : Insertion dans un versant de toit où les points choisis sont projetés verticalement sur la surface du versant.
  • Au point, barre : Ce type d’ECP permet l’insertion directement à un point ou une barre depuis le module DICAM.

12.01

Système de coordonnées pour l’insertion
Un système de coordonnées peut désormais être librement défini pour l’insertion de l’ECP. Un système de coordonnées bien renseigné peut simplifier les calculs ultérieurs. Il est utilisé, par exemple, lorsque les constructions sont orientées vers un composant sélectionné ; le système de coordonnées d’insertion peut alors être aligné le long de la pièce.

12.01

Nouvelles sélections pour le champ « Insérer dans groupe de bâtiment »
Pour rappel, ce champ est disponible depuis les entrées Volumes, Eléments de bibliothèque, Cotations et Textes dans la fenêtre de création d’un ECP :

En plus des murs et étages, ces éléments peuvent à présent être insérés dans un plancher, un versant de toit, une ferme-structure ou à la construction libre (Dicam). Concernant les planchers, une distinction peut être effectuée entre le plancher inférieur et supérieur. Concernant les murs, le mur voisin vient s’ajouter au mur actuel.

Globalement, ces éléments peuvent être maintenant inséré non seulement dans l’élément de bâtiment (MOS) actuel mais aussi dans les autres MOS. Si l’on insère un ECP dans un mur, on peut également créer des composants dans les planchers ou surfaces de toits adjacents en même temps.

12.01

Extension pour la création de composants (Volume)

  • La couleur complémentaire de texture peut désormais être définie par une variable et transmise au composant.
  • Les composants peuvent maintenant être créés dans une couche spécifique. Ils sont également alignés en parallèle avec cette situation.
  • Une couche du MOS peut être choisie pour découper le composant. Des décalages par rapport aux contours des couches (ext. et int.) peuvent également être définis. Ces outils ont été ajoutés spécialement pour les panneaux.
  • Des assemblages ou liaisons peuvent être définis en début et fin de composant. Une fois la pièce insérée, le logiciel tente de raccorder le composant avec les paramètres de raccord définis. Les composants créés par le biais de l’ECP comme ceux déjà existants sont pris en compte dans la recherche de raccord.

12.01

Extensions pour les bibliothèques d’éléments

  • La couleur complémentaire de texture peut désormais être définie par une variable et transmise au(x) composant(s) de la bibliothèque.
  • Les bibliothèques d’éléments peuvent maintenant être créés dans une couche spécifique. Ils sont également alignés en parallèle avec cette situation.

12.01

Nouvelle rubrique « Connexion »
Les composants sont connectés les uns avec les autres par le biais du nouveau système de connexion utilisant des usinages déjà présents dans la CAO.

  • En premier lieu, une connexion est sélectionnée. Plusieurs types sont disponibles :
    • Liaisons en T : encastrement, Tenon, queue d’aronde libre, embrèvement, tenon embrèvement en about, coupe, joint en T avec mi-bois par bout, assemblage sur profil, enfourchement, colombage ornemental, assemblage mi-bois en T, enlèvement par bout, queue d’aronde
    • Liaisons d’angle : mi-bois d’angle
    • Liaisons à l’intersection : mi-bois, mi-bois à tire, mi-bois queue d’aronde, mi-bois en croix, perçages à l’intersection, marquage libre
    • Liaisons en longueur : joint en longueur, joint Gerber, Joint Jupiter, Assemblage en tenon par bout, Queue d’aronde par bout.
  • L’exécution de la liaison peut être créée avec les modes de condition habituelles.
  • Suit ensuite la combinaison de barres 1 et 2 à raccorder. Ici, vous pouvez sélectionner les composants créés depuis l’ECP ou les volumes sélectionnés (K1, K2, etc…).
  • Avec ces connexions, vous pouvez définir exactement les connexions à raccorder. Cela évite de raccorder des pièces non souhaitées lors de la détection automatique en fin ou début de barre.
  • Lorsque le type de raccord était conditionnel, vous deviez créer autant de composants que de situations de raccord rencontrées. Désormais, vous créez les composants une seule fois et vous créez autant de liaisons que de conditions souhaitées.

12.01

Système de points – contours de murs et ouvertures
Les contours de murs et d’ouvertures sont transmis aux ECP par le biais du système de points. Ces points peuvent être utilisés pour n’importe quel calcul ou positionnement dans l’ECP. D’autres variables système telle que la hauteur d’allège sont également fournies. Vous pouvez typiquement utiliser ces variables pour les exemples suivants :

  • Créez des éléments récupérant la longueur du mur comme les lisses.
  • Définissez vos propres modèles de menuiserie.

12.01

Système de points – contours de fermes-structures
Les contours de fermes-structure sont transmis aux ECP par le biais du système de points. Ces points peuvent être utilisés pour n’importe quel calcul ou positionnement dans l’ECP. En outre, d’autres variables système spécifiques sont fournies telle que la distance de la panne la plus basse. Vous pouvez typiquement utiliser ces variables pour les exemples suivants :

  • Fermes paramétriques : ferme latine, sur blochets, etc…
  • Structures spécifiques : Renforts de pannes.

12.01

Copier un ECP
Les ECP individuels et les fichiers d’ECP peuvent être copiés directement depuis l’arborescence.

  • Après avoir sélectionné l’élément, la combinaison de touches Ctrl + C copie l’élément de presse papier. La combinaison de touches Ctrl + V colle l’élément dans le répertoire de destination.
  • Ces fonctions peuvent aussi être appelées avec la souris en plaçant le curseur sur l’élément correspondant dans l’arborescence et en appelant le menu contextuel avec clic droit souris.
  • Un fichier d’ECP peut être copié dans un répertoire (dossier jaune). Pour les ECP individuels, ils peuvent être copiés uniquement à l’intérieur d’un fichier d’ECP. La copie peut en revanche être effectuée n’importe où dans l’arborescence. Si un élément portant le même nom est présent à l’endroit de la copie, un numéro séquentiel sera automatiquement défini (ex : test -> test1).

12.01

5.5        ECP pour portes, fenêtres et dans les fonctions supérieures

ECP portes et fenêtres depuis Ossature
Les ECP portes et fenêtres peuvent désormais être modifiés directement depuis le module Ossature.

12.01

5.6        Structures paramétriques (module optionnel)

Structures paramétriques (ECP)
Différentes structures paramétriques standards sont dès à présent disponibles :

  • Fermes latines à entrait(s) simple ou moisées : comporte des modèles spécifiques pour les francophones (Condition préalable : Avoir un versant de toit et des pannes)
  • Ferme sur blochets (Condition préalable : Avoir un versant de toit et des pannes)
  • Ferme tréteau (Condition préalable : Avoir un versant de toit et des pannes)
  • Différentes structures triangulées avec des décharges et/ou poteaux. Par exemple, une structure en W.
  • Poteaux et liens

12.01

Utilisation des structures paramétriques dans DC-Statik
Sous certaines conditions, les ECP structure peuvent être aussi utilisés et vérifiés dans le module DC-Statik en plus du profil de toit classique et de la position bâtiment. Certaines restrictions s’appliquant à DC-Statik, les ECP portant la mention « Calculable dans DC-Statik » ou « _DC-Statique » doivent être utilisés depuis le module de calcul.

12.01

5.7        Contreventements (module optionnel – inclus à Dicam Pro et Plus)

ECP Contreventement
Les ECP contreventements peuvent être insérés dans les murs et versants de toit :

  • Des systèmes de contreventement Simpson-StrongTie et standards sont disponibles.
  • L’insertion s’effectue suivant la vue du mur ou depuis les modules Charpente CC et CT.
  • Pour les contreventements de versants, plusieurs contreventements sont possibles. Suivant le nombre de files à contreventer et en fonction du choix d’ECP effectué (2 points, 3 points, croisillons, etc…), vous pourrez créer en une seule opération vos diagonales, croisillons avec les connexions et organes nécessaires.
  • Différents choix sont proposés pour le positionnement des contreventements : milieu de couche 0, contre la barre verticale ou horizontale, etc…. Les platines de fixation peuvent être décalées par rapport aux points d’insertion, permettant d’éviter tout chevauchement avec une autre barre dans cette zone.
  • Les tendeurs, connecteurs et organes de connexion requis peuvent être déposés dans les listes de matériaux et éditées suivant la méthode habituelle.

12.01

5.8        Échafaudage

ECP Échafaudage
Le module ECP « échafaudage » propose une approche pour modéliser rapidement l’échafaudage nécessaire depuis Dimur ou Ossature avec les options d’insertion contre un mur ou suivant la vue du mur. Cet ECP est disponible pour tous les utilisateurs disposant de Dimur et Ossature.

  • La longueur de l’échaudage est calculée à partir des points sélectionnés et des valeurs renseignées dans la fenêtre de paramétrage. Le système détermine ensuite une combinaison appropriée pour la longueur totale.
  • Vous pouvez également sélectionner des éléments d’échafaudage typiques tels que des boulons de base, des échelles d’accès et des dispositifs de garde corps.
  • En outre, une trame peut être créée pour faciliter le positionnement des différents niveaux d’échafaudage.
  • L’échafaudage est modélisé en 3D ; il peut donc être afficher sur les plans.
  • Une liste des pièces d’échafaudage nécessaires peut être éditée suivant la méthode de dépôt et d’édition habituelle.

12.01

5.9        Portes et fenêtre dans Dimur et Ossature

Référence pour mesure : trou mur ou menuiserie hors-tout
Jusqu’à présent, vous pouviez définir uniquement les dimensions du trou des fenêtres et portes lors de la création des ouvertures. Vous pouvez à présent définir les dimensions par rapport aux cotations hors-tout de la menuiserie.

  • Les dimensions du trou sont automatiquement adaptées lors de la saisie des dimensions hors-tout. Les valeurs ainsi obtenues sont renseignées sous l’image d’aide. Naturellement, cela fonctionne également dans l’autre sens (dimensions du trou -> dimensions hors-tout).
  • Les hauteurs d’allège et de linteau sont également mesurées jusqu’à la référence choisie (contour du trou de l’ouverture ou contour de la menuiserie hors-tout).
  • Cette possibilité a été ajoutée pour toutes les ouvertures dont la forme est formée par des arêtes droites. Cela exclut les ouvertures arrondies.

12.01

Variables dans les portes et fenêtres
Des formules peuvent être utilisées pour définir les valeurs des portes et fenêtres, y compris les paramètres de jeu et de tableaux. Les formules restent actives une fois les ouvertures créées pour répondre aux problèmes de réactualisation à la suite de modifications de la construction du mur ou des variables utilisateurs (exemple : épaisseurs des couches de finition du plancher). Deux fonctions « Nouveau calcul » des portes et fenêtres ont été ajoutées ; elles permettent de recalculer en une seule opération, les portes ou les fenêtres sélectionnées.

12.01

5.10     Solivage

Eléments Combinés Paramétriques
Les ECP peuvent désormais être insérés et édités depuis les modules Solivage – Conception et Construction de planchers. Les ECP de type « Insertion en plan » sont proposés. Dans Solivage – Construction de planchers, l’orientation de l’ECP sera définie par rapport au système de coordonnées du plancher et non par rapport au système global.

Contrairement au module Dimur – Conception de murs, seuls les planchers de l’étage actuels sont pris en considération lors de l’insertion de l’ECP : Depuis Dimur – Conception de murs, si l’on positionne un ECP par rapport au sol fini du plancher, le logiciel recherche le plancher situé dans la partie inférieure de l’étage, quel que soit l’étage auquel le plancher appartient. Depuis le module Solivage – Conception de planchers, c’est le plancher de l’étage actuel qui peut très bien se situer dans la partie supérieure de l’étage.

12.01

5.11     Charpente – Conception

Eléments Combinés Paramétriques
Les ECP peuvent désormais être insérés et édités depuis les modules Charpente – Conception et Construction de toits. Les ECP de type « Insertion en plan », « Insertion au bord d’une ferme » et « Insertion dans un versant » sont proposés.

Les ECP de type « Insertion dans un versant » sont particulièrement appropriés pour la construction de versant puisque le système de coordonnées utilisé lors de l’insertion est défini par versant de toit sélectionné.

12.01

5.12     Assistant de bâtiment

Assistant de bâtiment
Avec le nouvel assistant de bâtiment, vous pouvez prendre en charge les étages, les murs, les planchers et les attributs de toit définis dans le profil de toit. L’assistant permet de gérer des formes de bâtiment rectangulaire, en T, en L et crée également le contour de toit d’après les dimensions renseignées. Pour répondre aux formes les plus variées, un contour peut être défini librement à l’aide des fonctions habituelles ; ce contour pourra ensuite être édité avec les fonctions d’assistant de bâtiment.

Dans la boîte de dialogue de l’assistant, vous pouvez attribuer un profil de toit sur chacun des côtés de contour ou entrer une valeur de débord de toit lorsqu’il s’agit de rives.

D’une simple coche, vous pouvez créer les étages d’après le profil de toit. Il en va de même pour les murs que vous pourrez créer le long des côtés de contours (une coche par côté). La conception de mur est récupérée depuis le profil.

Il est également possible de créer les planchers d’après les informations définies dans le profil en cochant une simple case. Là encore, la conception de plancher est récupérée depuis le profil.

L’assistant de charpente peut être exécuté pour chaque versant de toit, là aussi, en cochant une simple case. Le programme récupère le modèle d’assistant de charpente défini dans le modèle de conception de toit du versant pour générer les chevrons, pannes, moises, arêtiers et noues.

Si des valeurs par défaut ont été définies depuis les variables d’un profil de toit, vous pouvez les récupérer et les appliquer à la position bâtiment. Ainsi, vous obtenez les mêmes valeurs dans la position bâtiment et dans le profil de toit.

12.01

5.13     Charpente – Construction de toit

Cache-moineaux du profil
Sous Charpente – Construction de toit, la fonction « Réactualiser la ferme du profil » a été ajoutée. Avec cette fonction, vous pouvez réactualiser les structures importées depuis un profil statique ou un profil de toit. Cela vous permet de réactualiser rapidement les structures depuis Charpente – Construction de toit pour prendre en compte les modifications apportées aux profils.

12.01

5.14    Structure (module optionnel)

Réactualiser ferme du profil
Sous Charpente – Construction de toit, la fonction « Réactualiser la ferme du profil » a été ajoutée. Avec cette fonction, vous pouvez réactualiser les structures importées depuis un profil statique ou un profil de toit. Cela vous permet de réactualiser rapidement les structures depuis Charpente – Construction de toit pour prendre en compte les modifications apportées aux profils.

12.01

Nouveau calcul structure
La fonction « Nouveau calcul » (3-6) permet de recalculer le contour de la structure. Les paramètres avec lesquels la structure a été créée à l’origine sont utilisés. Ensuite, les éléments combinés paramétriques existants sont automatiquement recalculés car ils sont dépendants du contour de structure. De cette manière, il est possible de repositionner les pièces de la structure qui viendront s’adapter aux modifications apportées au toit et/ou aux murs.

12.01

ECP – Exemple : Fermes paramétriques (module optionnel)
Dans le module Structure, des éléments combinés paramétriques tels que les fermes paramétriques (ferme latine, ferme sur blochets, etc…) sont utilisés.

  •     En renseignant quelques paramètres, la construction est déterminée. Vous n’avez pas besoin de positionner manuellement les composants individuels.
  •     Une structure paramétrique peut être sélectionnée dès la création du contour de structure. L’ECP sera exécutée immédiatement après la création du contour de structure.
  •     Les ECP peuvent être recalculés pour tenir compte des modification apportées au contour de la structure. A cette fin, on utilisera la fonction « Nouveau calcul » (3-6) expliquée au point précédant : Tout d’abord, le contour de la structure est régénéré puis les éléments combinés paramétriques sont à leur tour recalculés.
  •     Les structures paramétriques peuvent être retravaillées avec les fonctions habituelles des éléments combinés paramétriques. En particulier, vous pouvez ajuster les paramètres d’entrée avec la fonction « Modifier d’insertion » (7-9-4).

12.01

Réactualiser ferme depuis Profil
Les fermes définies depuis un profil de toit peuvent être récupérées depuis une position bâtiment. A la suite d’une modification de la ferme du profil, la nouvelle fonction « Réactualiser ferme depuis Profil » 2-6-03 présente dans Charpente – Construction de toit permet désormais de relire les informations. Il est nécessaire ensuite de sélectionner les structures concernées par la modification. Les positions profil sont automatiquement trouvées ; l’ancienne structure est supprimée avant d’être à nouveau créée d’après le profil correspondant.

12.01

5.15     Construction libre (Dicam)

Usinages en bout de barre pour les barres à section constante

  • Lorsque vous choisissez une barre à section constante, vous pouvez choisir un usinage en début et fin de barre.
  • Si au moins un traitement est défini sur l’une des extrémités de la barre, elle est prolongée à chaque extrémité d’une valeur maxi déterminée dans la fonction 1-7-7 (Dans Dicam) pour effectuer une éventuelle connexion.
  • Dans le cas où aucune barre n’est trouvée, la longueur définie dans la fenêtre de réglage sera maintenue.

11.03

ECP de type « Au point, barre »
Les ECP peuvent désormais être entrés et édités aussi depuis le module Dicam – Construction libre. Des ECP de type « Au point, barre » sont proposés. Les ECP de type « Au point, barre » sont particulièrement adaptés aux constructions dont l’orientation n’est pas spécifiée par le toit, le mur ou le plafond. Ils sont généralement basés sur des composants ou des points arbitraires.

12.01

Composants de charpente modifiés depuis Dicam
Si les composants de charpente sont modifiés ou dupliqués avec certaines fonctions de Dicam, ceux-ci ne peuvent pas être pris en compte lors du recalcul de la charpente.

  • Cela concerne les fonctionnalités présente sous le menu « 2 Editer » : Copie, symétrie, séparer sans usinage, long-court, modification section, translation et rotation.
  • Les copies des composants (copie, symétrie) sont donc maintenant retirées des automatismes présents dans charpente et ne sont donc pas automatiquement recalculées.
  • Il en va de-même avec les autres fonctionnalités décrites ci-dessus. Ainsi, la copie ou les modifications effectuées depuis Dicam sont conservées en cas de nouveau calcul charpente.
  • Ces composants doivent être spécialement contrôlés pour s’assurer qu’ils répondent toujours au résultat attendu. Ils sont représentés depuis Charpente avec des bords gris foncé.

12.01

Désactiver les automatismes pour les composants de Charpente
Les modifications manuelles apportées aux composants de charpente ne peuvent pas toujours être prises en compte lors du recalcul de la charpente. Avec la nouvelle fonction « 5-03 Désactiver automatismes (Charpente CT) », de tels composants peuvent maintenant être exclus des automatismes de la fonction « Nouveau calcul charpente ». Ces composants doivent faire l’objet d’un contrôle particulier pour déterminer s’ils répondent toujours au résultat attendu. Ils sont représentés depuis Charpente avec des bords gris foncé.

12.01

5.16     Traitement de composants sous Ossature, Solivage – CT, Charpente – CT, Structure et Construction libre (Dicam)

Trajets d’outils (Prérequis : DICAM PRO)
Deux nouvelles fonctions ont été ajoutées sous le menu « Usinages en bout de barre ». Ces fonctions peuvent être utilisées à des fins de transfert machine (Défonçeuse).

  • Le trajet peut être définis par des lignes, cercles et arcs de cercle.
  • Ce trajet requiert tout d’abord une bibliothèque d’élément de plan à l’échelle 1 :1. Celle-ci est transférée aux composants souhaités. Le trajet défini dans la bibliothèque est appliqué automatiquement aux composants qui reçoivent l’usinage approprié.
  • Le type de ligne a son importance car il permet de distinguer les dessins transmis en machine (ligne continue) de ceux qui ne seront pas transmis en machine (ligne discontinue).
  • D’autre lignes d’aide peuvent être créées avec les types de lignes tels que « discontinu + » ou « axe ».
  • Le même usinage peut être créé simultanément sur plusieurs composants. Par exemple, pour créer des abouts de chevron sur tous les chevrons d’un toit.
  • Le trajet peut également être à cheval sur plusieurs composants. Par exemple, un profil qui s’applique au niveau d’un joint de deux pannes. L’usinage est alors décomposé pour créer un usinage unique sur chaque composant concerné.

Enlèvement suivant dessin :

La fonction ‘ »Enlèvement suivant dessin » crée un usinage qui prend la forme d’une ou plusieurs rainures. Cela signifie que l’usinage est limité dans sa largeur et sa profondeur. En longueur, il peut être limité ou continu.

Dans la bibliothèque d’élément de plan, les lignes, cercles ou arcs de cercle peuvent former n’importe quel dessin. Un usinage est ensuite créé pour chaque élément de dessin individuel.

Contour libre :

La fonction ‘ »Contour libre » crée un usinage qui traverse complètement le composant (par exemple, un about de panne). De plus, la bibliothèque d’élément de plan doit contenir une forme parfaitement fermée.

12.01

Zwei Bauteile treffen im Winkel von 90° aufeinander. Wird zur Verbindung ein Versatz oder Stirnversatz mit Zapfen eingesetzt, so erfolgt zwangsläufig die Abfrage welche Kante für den Versatz genommen werden soll. Neben dieser Wahlmöglichkeit kann die Seite nun auch mit dem Parameter ‘Referenzseite für Winkel gleich 90°’ vorbestimmt werden:C oder D       Von den Bauteilseiten C oder D wird die mögliche Seite genommen.E oder F        Von den Bauteilseiten E oder F wird die mögliche Seite genommen.Oberseite      Es wird die global oben liegende Bauteilseite genommen. Bei vertikalen Bauteilen wird diese durch die Bauteilseite E (F) ersetzt.Unterseite      Es wird die global unten liegende Bauteilseite genommen. Bei vertikalen Bauteilen wird diese durch die Bauteilseite C (D) ersetzt.

12.01

6     Plans, programme de plans

6.1     Plans dynamiques

Plans dynamiques
Diese neue Technologie rationalisiert und vereinfacht den Änderungsdienst an Plänen erheblich. Pläne werden damit nach Änderungen im Bauwerk regeneriert wobei die Einstellungen von Ablagen, die Einfügungen in den Plan und dort gemachte Ergänzungen und Änderungen erhalten bleiben.

  • Pläne werden wie bisher erstellt. Für die jeweilige Planart wird eine Ablage erzeugt. Die Ablage wird im selben Schritt automatisch oder später manuell in einen Plan eingefügt. Abschließend werden im Plan Änderungen und Ergänzungen gemacht, insbesondere Maßketten verschoben, Linien ergänzt usw.
  • Die Verbindung von Bauwerk – Ablage – Plan bleibt nun erhalten, sie bleibt dynamisch. Nach einer Änderung im Bauwerk können die Ablagen regeneriert werden. Ohne erneute Auswahl von Einstellungen oder erneuten Positionierungen werden die Ablagen und die damit verbundenen Pläne neu berechnet. Dabei bleiben zuvor gemachte Änderungen wie das Verschieben von Maßketten oder ergänzte Planelemente erhalten.
  • In den Ablagen sind die Einstellungen der Planablage, die eingeschalteten Layer und die Darstellungsschaltung festgehalten. Diese Einstellungen können auch an der Ablage selbst geändert werden. Will man also eine Einstellung der Ablage ändern, z.B. eine andere Darstellung der Fenster wählen, so kann man das direkt an der bereits erstellten Ablage tun und die verbundenen Pläne werden automatisch angepasst.
  • Die Ablagen sind mit dem Plan über Einfügungen verbunden. In der Einfügung ist die Ablage und ihre Position und Ausrichtung auf dem Plan festgehalten.
  • Die Einfügung kann verschoben, verdreht oder gelöscht werden. Zudem kann der Ausschnitt verändert werden wenn die Einfügung nur einen Teil der Ablage zeigt.
  • Normalerweise ist die Einfügung dynamisch, wird also bei Änderung der Ablage angepasst. Soll die Einfügung so bleiben wie sie ist, so kann man den Status auf ‘statisch’ setzen und die Einfügung wird sich auch bei Neuberechnen der Ablage nicht ändern. Sie kann aber jederzeit wieder dynamisiert werden. Dieser Status kann mit einer Funktion auch für alle Einfügungen des Planes gesetzt werden.
  • In Ablagen kann auch definiert sein, dass Pläne automatisch erzeugt werden, z.B. für jede Wand ein Plan. In diesem Fall wird auch die Existenz der Pläne dynamisch verwaltet:
  • Pläne von Wänden, die beim Neuberechnen noch bestehen, werden regeneriert.
  • Für neu dazu gekommene Wände werden zusätzliche neue Pläne erzeugt.
  • Die Pläne von gelöschten Wänden werden entfernt.
  • Derzeit sind folgende Planarten als dynamische Pläne verfügbar:
  • Grundrißplan
  • Schnittplan
  • Sparren-Pfettenplan

12.01

Die Pläne erhalten jetzt in der Projektverwaltung grundsätzlich eine Zuordnung zu einer Bauwerks- oder Profilposition:▪   Da die Pläne als ‘dynamische Pläne’ jetzt direkt mit den Bauwerken verbunden sind, ist es wichtig dies erkennen zu können.▪   Die Zuordnung wird beim automatischen Erzeugen von Plänen direkt vergeben. Bei Plänen mit manueller Einfügung beim ersten Einfügen einer Ablage.

  • Im Projektbaum wird Bauwerkposition zuerst vor dem Schrägstrich angezeigt. Die Anzeige ist also nach den zugehörigen Bauwerken sortiert.
  • Die Zuordnung zur Bauwerksposition kann deshalb auch nicht mehr manuell in der Projektverwaltung geändert werden.
  • Beim Kopieren von Bauwerken und Plänen müssen teilweise automatisch neue Plannummern vergeben werden; man könnte also von diesen nicht wissen, mit welchem Bauwerk sie verbunden sind.

12.01

Dynamische Pläne in der Projektverwaltung, VorlagenWerden Pläne oder Bauwerke in der Projektverwaltung kopiert, so werden auch ihre Verbindung über die Ablagen verwaltet.

  • Wird ein dynamischer Plan kopiert, so können die verbundenen Ablagen wahlweise mit kopiert werden. Beim Einfügen der Kopie wird dann das Bauwerk ausgewählt mit dem diese Pläne dann verbunden sein sollen. Das ist unabhängig davon ob man den Plan in das aktuelle oder ein anderes Projekt kopiert.
  • Der Inhalt der dynamischen Pläne wird dann anhand des neu verbundenen Bauwerkes regeneriert. Enthält ein solcher Plan z.B. den Grundrissplan des Erdgeschoßes, so ist nach der Neuberechnung dort der Grundriss des neuen Erdgeschosses zu sehen.
  • Ein Plan mit den Einfügungen und den verbundenen Ablagen ist eine vollständige Vorlage nicht nur für das Papierformat, Layer usw. sondern auch für die Inhalte. Beispielsweise enthält ein Eingabeplan dann die Einstellungen der Ablage und die Positionen der Einfügung für die Grundrisse der einzelnen Stockwerke, Gebäudeschnitte und Ansichten.
  • Wird ein Plan ohne seine Ablagen kopiert, so werden die Elemente der Einfügungen zu normalen Planelementen. Sie bleiben also unverändert erhalten, der Plan wird sich nicht mehr durch Neuberechnen von Ablagen ändern.
  • Kopiert man ein Bauwerk das mit dynamischen Plänen verbunden ist, so können die Ablagen und Pläne wahlweise mit kopiert werden. Damit werden auch diese in einem Schritt dupliziert, denn die bestehenden Pläne sollen ja mit dem ursprünglichen Bauwerk verbunden bleiben.
  • Werden die Pläne nicht mit kopiert, so hat das neue Bauwerk keine verbundenen Pläne und keine Ablagen zum Neuberechnen.
  • Ein Bauwerk mit seinen Ablagen und Plänen enthält als Vorlage praktisch die Vorschriften zur Erzeugung von Plänen. Nachdem man das Bauwerk eingegeben oder angepasst hat werden einfach alle Ablagen neu berechnet. In einem Schritt werden Einfügungen aktualisiert und wenn nötig neue Pläne erzeugt.
  • Ein Bauwerk kann auch im Bauwerk mit ‘Speichern unter’ kopiert werden. Die daraus entstehende neue Position bleibt mit den bestehenden Ablagen und Plänen verbunden. Das wurde so eingerichtet, da man normalerweise auf der neuen Bauwerksposition weiter arbeitet und die alte Bauwerksposition zur Sicherung des Standes dient.
  • Wahlweise können die Ablagen und Pläne auch für die alte Bauwerksposition erhalten bleiben; diese Ablagen und Pläne erhalten dann jedoch neue Dateinamen (Positionsnummern).
  • Soll der aktuelle Stand des Bauwerkes (also die aktuelle Position) verworfen und ein älterer Stand wieder hergestellt werden, so löscht man zunächst die aktuelle Bauwerksposition; die Ablagen und Pläne bleiben dabei erhalten. Dann kopiert man den gewünschten Stand wieder auf die Positionsnummer, die der aktuelle Stand vorher hatte.

12.01

6.2     Plan de semelles

Der Schwellenplan wurde neu gemacht und dabei um folgende Möglichkeiten erweitert:-      Die Maßketten der verschiedenen Bemaßungen werden jetzt auf unterschiedliche Layer gelegt. So kann man die Maßketten auch nachträglich leichter ein- und ausschalten und die Farben verändern.

  • Die Fenster und Türen können mit denselben Möglichkeiten dargestellt werden, wie im Grundrissplan.
  • Die Schwellenbeschriftung wurde auf die neue Bauteilbeschriftung umgebaut, sodass man auch hier mehr Einstellungsmöglichkeiten hat.
  • Für Blockbauer wurde die Möglichkeit eingebaut, automatisch Pläne in mehreren Schnitthöhen erzeugen zu lassen. Dabei gibt man ein Sprungmaß an, mit dem ab der eingestellten Schnitthöhe ein Schwellenplan nach dem anderen erzeugt wird, bis eine eingestellte Maximalhöhe erreicht ist.
11.03

6.3     Plan de toiture

Der Dachhautplan wurde neu gemacht. Dabei wurden folgende Erweiterungen eingebaut:-      Der Kamin kann, wie im Sparren-Pfetten-Plan’ angezeigt werden.

  • Jetzt können mehrere Grundrisse auf einmal eingeblendet werden und nicht wie vorher nur ein Einzelner.
  • Die Maßketten der verschiedenen Bemaßungen werden jetzt auf unterschiedliche Layer gelegt. So kann man die Maßketten auch nachträglich leichter ein- und ausschalten und die Farben verändern.
  • Wenn man für die Darstellung die Option ‘Einzelfläche’ gewählt hat, dann bekommt man jetzt in der Auswahl die Option ‘Dachflächenwahl’. Damit kann man gezielt einzelne Dachflächen ablegen, es werden nicht mehr alle Dachflächen auf einmal abgelegt.

11.03

6.4     Plan de charpente

Die Sparrenteilung kann jetzt auch auf der Achse der Sparren vermaßt werden.

11.02

6.5     Plan de mur

Im Wandplan kann man jetzt bei Darstellung der ganzen Wand die Elemente darstellen, beschriften und vermaßen lassen.

11.02

Im Wandplan kann man die Öffnungsrichtungen der Fenster anzeigen lassen.

11.02

Die Darstellung der Dach- und Deckenbauteile im Wandplan wurde geändert. Über die Grenzwerte kann man jetzt bestimmen, bis zu welchem Abstand zur Wand diese Bauteile dargestellt werden sollen.

11.02

Im Wandplan kann man jetzt dieselben Fenster- und Türbeschriftungen einstellen wie im Grundrissplan.

11.03

6.6     Plan de profil

Es wurden zwei neue Höhenkoten eingebaut. Diese vermaßen die Schnittpunkte von Außenkante Wand und OK-Sparren bzw. OK-Dachhaut.

11.03

Im Profilplan kann eine zusätzliche Maßkette eingeschaltet werden, die in einem zweiseitigen Profil die Hausbreite vermaßt.

11.03

Im Profilplan kann man zwei zusätzliche Höhenkoten einschalten. Damit werden die Schnittpunkte von Außenkante Wand mit Oberkante Sparren bzw. Oberkante Dachhaut vermaßt.

11.04

6.7     Généralités

In der Iconleiste kann jetzt eine Dropliste für die Wahl des Bemaßungsstils eingefügt werden. So lässt sich der aktuelle Bemaßungsstil schneller ändern.

11.02

7     Interface générale

7.1        Périphériques d’entrée : Connexion aux systèmes de mesure :
Leica 3D-Disto (module optionnel) et Flexijet (module optionnel)

Durch die Anbindung an die Laser-Aufmaßsysteme Leica 3D-Disto und Flexijet können sowohl Punkte von dort übernommen als auch an die Geräte gesendet werden. Das externe Eingabegerät kann in DICAM -1 -7 -06 ausgewählt und der Gerätestandort abgeglichen werden.Übernahme von Punkten:Erwartet das Programm eine Punkteingabe, so werden auch Punkte eines angeschlossenen Gerätes empfangen. Dazu wird am Gerät (oder über die Fernbedienung) das Messen des Punktes ausgelöst oder aus Bauwerk durch Betätigen der Leertaste ein Punkt angefordert. Diese Punkteingabe kann in allen Modellbereichen eingesetzt werden:

  • In den Modellbereichen Grundriss, Wandkonstruktion usw. werden die Punkteingaben automatisch auf die Konstruktionsebene projiziert. Man kann so z.B. eine Wand im Grundriss eingeben indem man zwei beliebige Punkte auf der Wand anwählt. Auch können z.B. Fensterkanten auf einer Wand eingezeichnet werden indem zwei Punkte in der Leibungsfläche gewählt werden.
  • In allen Funktionen der Freien Konstruktion können so direkt Elemente der Hilfsgeometrie aber auch Bauteile mit freier Lage im Raum erzeugt werden.

Senden von Punkten (Abstecken):

Ein angeschlossener 3D-Disto oder Flexijet kann gewünschte Punkte anfahren um an der Baustelle z.B. ein Bauteil zu positionieren. Dazu wird in allen Modellbereichen die Messfunktion aufgerufen und ein oder zwei Punkte angewählt. Mit den Buttons oberhalb der Punktkoordinaten werden diese an das Gerät gesendet; dabei werden automatisch entsprechende Korrekturfunktionen ausgelöst:

  • Höhe behalten: Der Punkt wird gesendet und solange korrigiert, bis die Höhenposition (Z) stimmt. Dies wird eingesetzt um z.B. einen Meterriss anzuzeigen.
  • X, Y behalten: Der Punkt wird gesendet und solange korrigiert, bis X und Y Wert, also die Position im Grund, stimmen. Am Ende werden die Differenzen zum tatsächlichen Punkt angezeigt. Trägt man hierüber Punkte für Schwellen auf die Bodenplatte ab, so wird am Ende also das Maß für die Unterfütterung angezeigt.
  • Referenzfläche (Freie Konstruktion): Im Modell wird eine Referenzfläche, z.B. eine Wandfläche, Dachfläche oder beliebige Bauteilfläche, angewählt. Nachfolgend mit den Funktionen ‘Erster Punkt’ oder ‘Zweiter Punkt’ gesendete Punkte werden automatisch so korrigiert, dass das Ergebnis der Projektion des idealen Punktes auf diese Referenzfläche entspricht. Der Punkt wird also auf die Fläche projiziert. So können z.B. Positionen von Balkenschuhen an eine Wand angetragen werden.
  • Erster Punkt, Zweiter Punkt: Der jeweilige Punkt wird gesendet und gegebenenfalls entsprechend der Referenzfläche korrigiert.
  • In den Modellbereichen außer der Freien Konstruktion ist die Referenzfläche automatisch festgelegt, z.B. der Grundriss oder die aktuelle Wand.

Abgleich Gerätestandort:

Über eine spezielle Funktion kann der Standort des Gerätes mit dem Modell abgeglichen werden. Dazu werden zwei Punkte im Modell gewählt. Anschließend werden mit dem Gerät zwei Punkte an der Baustelle angefahren: Die ersten Punkte von Modell und Gerät werden aufeinander gelegt. Vom zweiten Punkt wird nur die Richtung übernommen; der Abstand des 2ten Punktes muss also nicht übereinstimmen. Vom Gerät aus gesehen muss dabei Punkt 1 links von Punkt 2 liegen. Von Punkt 1 nach Punkt 2 soll sich das Gerät von links nach rechts, also im Uhrzeigersinn, drehen.

Nach dem Abgleich werden alle empfangenen und gesendeten Punkte vom System automatisch umgerechnet. Wird das Gerät umgestellt, so wird die Funktion erneut ausgeführt. Die Auswahl guter Referenzpunkte ist Grundlage für effizientes Arbeiten.

Software Konfiguration:

Die Anbindung des 3D-Disto erfolgt direkt über die Software des entsprechend ausgestatteten 3D-Disto; es ist kein zusätzliches Softwareprodukt nötig. Die Anbindung des Flexijet erfolgt ebenfalls direkt über die Software des Flexijet; es ist kein zusätzliches Softwareprodukt nötig.

11.03

7.2       

Périphériques d’entrée : Connexion aux systèmes de mesure :

Leica Builder (Tachimètre – module optionnel)

Durch die Anbindung an das Aufmaßsystem Leica Builder können sowohl Punkte von dort übernommen als auch an das Gerät gesendet werden. Das externe Eingabegerät kann in DICAM -1 -7 -06 ausgewählt und der Gerätestandort abgeglichen werden.Übernahme von Punkten:Erwartet das Programm eine Punkteingabe, so werden auch Punkte eines angeschlossenen Gerätes empfangen. Dazu wird am Gerät das Messen des Punktes ausgelöst. Diese Punkteingabe kann in allen Modellbereichen eingesetzt werden:

  • In den Modellbereichen Grundriss, Wandkonstruktion usw. werden die Punkteingaben automatisch auf die Konstruktionsebene projiziert. Man kann so z.B. eine Wand im Grundriss eingeben indem man zwei beliebige Punkte auf der Wand anwählt. Auch können z.B. Fensterkanten auf einer Wand eingezeichnet werden indem zwei Punkte in der Leibungsfläche gewählt werden.
  • In allen Funktionen der Freien Konstruktion können so direkt Elemente der Hilfsgeometrie aber auch Bauteile mit freier Lage im Raum erzeugt werden.

Senden von Punkten (Abstecken):

Mit einem angeschlossenen Leica Builder können gewünschte Punkte angefahren werden um an der Baustelle z.B. ein Bauteil zu positionieren. Dazu wird in allen Modellbereichen die Messfunktion aufgerufen und ein oder zwei Punkte angewählt. Mit den Buttons oberhalb der Punktkoordinaten werden diese an das Gerät gesendet. Der Leica Builder kann nicht motorisch verfahren werden; das eigentliche Abstecken erfolgt dann manuell direkt mit dem Leica Builder.

Abgleich Gerätestandort:

Über eine spezielle Funktion kann der Standort des Gerätes mit dem Modell abgeglichen werden. Dazu werden zwei Punkte im Modell gewählt. Anschließend werden mit dem Gerät zwei Punkte an der Baustelle angefahren: Die ersten Punkte von Modell und Gerät werden aufeinander gelegt. Vom zweiten Punkt wird nur die Richtung übernommen; der Abstand des 2ten Punktes muss also nicht übereinstimmen. Vom Gerät aus gesehen muss dabei Punkt 1 links von Punkt 2 liegen. Von Punkt 1 nach Punkt 2 soll sich das Gerät von links nach rechts, also im Uhrzeigersinn, drehen.

Nach dem Abgleich werden alle empfangenen und gesendeten Punkte vom System automatisch umgerechnet. Wird das Gerät umgestellt, so wird die Funktion erneut ausgeführt. Die Auswahl guter Referenzpunkte ist Grundlage für effizientes Arbeiten.

Software Konfiguration:

Die Anbindung erfolgt über die Software THEO online. In THEO online muss dazu folgende Sendesequenz eingestellt werden: t##XKoord##Tab##YKoord##Tab##ZKoord##Enter

11.03

7.3       

Périphériques d’entrée : Connexion aux systèmes de mesure

Aufmaßhilfe Lineal (Leica 3D-Disto, Leica Builder, Flexijet)Abhängig vom Standort des Gerätes liegen oft zu messende Punkte verdeckt hinter anderen Gebäudeteilen. In diesen Fällen kann ein spezielles Lineal eingesetzt werden. Auf dem Lineal befinden sich 2 Messpunkte. Die Spitze des Lineals oder ein bestimmter Punkt auf dem Lineal wird an dem eigentlich zu messenden Punkt angelegt. Das Lineal wird so gehalten, dass die beiden Messpunkte vom Gerät angepeilt werden können.In jeder Punkteingabe kann mit dem Buchstaben ‘a’ die Aufmaßhilfe ‘Lineal’ aufgerufen werden. Dort erscheint zunächst ein Dialog in dem der Abstand des zweiten Messpunktes auf dem Lineal zum eigentlichen Messpunkt angegeben wird. Dann werden nacheinander die zwei Messpunkte auf dem Lineal mit dem Gerät angepeilt und gemessen. Die Funktion ermittelt nun daraus den eigentlichen, verdeckten Messpunkt und überträgt ihn an das Programm.

  • Da der Abstand zum zweiten Messpunkt eingebbar ist, können beliebige Lineale für verschiedene Zwecke eingesetzt werden.
  • Das Lineal eignet sich auch gut um ‘nicht vorhandene’ Kanten zu messen, z.B. abgefaste Kanten eines Balkens.

11.04

Aufmaßhilfe Schnittprofil (optional: DICAM Vollversion) (Leica 3D-Disto, Flexijet):Um die Unebenheiten einer Oberfläche zu erfassen bietet es sich an entlang einer Linie in bestimmten Abständen Punkte zu messen und deren Abstand zur idealen Oberfläche zu ermitteln. Es wird ein Schnittprofil der Oberfläche erstellt. Dazu kann in DICAM – 4 – 02 – 1 die Funktion ‘Schnittprofil’ aufgerufen werden.

  • Es können Schnittprofile für horizontale (Decken), vertikale (Wände) und geneigte (Dachflächen) Oberflächen erzeugt werden. Dies können Oberflächen von Gebäudeteilen aber auch von Bauteilen wie Balken, Pfosten, Pfetten usw. sein.
  • Die Bezugsfläche, also die ideale Fläche, kann über entsprechende Punkte sowohl in der CAD definiert oder mit dem Gerät am Gebäude abgegriffen werden. Für horizontale Flächen ist dabei nur ein Punkt, für vertikale sind 2 Punkte und für beliebige Flächen 3 Punkte nötig.
  • Dann werden über weitere 2 Punkte die zu messende Strecke für das Schnittprofil festgelegt. Auch diese Punkte können in der CAD bestimmt werden (z.B. Kante einer Montageschwelle) oder sie werden im Gebäude abgegriffen.
  • Über ein freies oder festes Bundmaß wird der Abstand für die automatisch gemessenen Punkte bestimmt. Das Gerät fährt automatisch entlang dieser Strecke und misst an jedem Abstand einen Punkt. Dieser wird solange korrigiert, bis er auf der projizierten Linie liegt; dann wird der Abstand zur Fläche ermittelt.
  • Die gemessenen Punkte können wahlweise mit Punkten oder zusätzlich mit Linien dargestellt werden. An allen oder nur an den Punkten mit den Maximalwerten werden die Abstände zur Fläche angezeigt.
  • Punkte, die nicht so korrigiert werden konnten, dass sie auf der projizierten Linie liegen, werden immer beschriftet und der Wert wird in Klammern angezeigt. Es kann dann kontrolliert werden, welche Störung an dieser Stelle vorliegt (z.B. Gegenstand der im Weg ist) und ob der Wert verwendet werden kann.
  • Die Punkte und Linien werden auf dem aktuellen Layer erzeugt.

11.04

 7.4        Import – Lignes – liste de points, Export liste de points (module optionnel)

Import Punktelisten:In der Freien Konstruktion werden im Menüpunkt 1-04-2 Punktelisten eingelesen:

  • Es werden Textdateien (*.txt) entsprechend den Formaten der Leica-Tachymeter eingelesen. Die Textdateien müssen sich im aktuellen Projekt befinden; dadurch ist auch eine entsprechende Archivierung gewährleistet. Es können beliebig viele Dateien nacheinander in ein Modell eingelesen werden.
  • Beim Einlesen werden die 3D-Koordinaten und die Nummern der Punkte übernommen. Die Nummern werden in allen Modellbereichen angezeigt wenn die Punkte sichtbar sind.
  • Automatisch werden für jede Punktgruppe eigene Layer erzeugt. Z.B. für die Punkte PW001, PW002, PW003 usw. wird automatisch der Layer PW angelegt. Legt man sich vorher im Bauwerk bereits die entsprechenden Layer an, so erhalten die Punkte sofort die gewünschte Farbe. Über die Farben und das Ein- und Ausschalten der Layer lassen sich die Punkte sehr übersichtlich organisieren.

Beim Importieren neu angelegte Layer gehören automatisch zur Layergruppe ‘Punkteliste’.

  • Über eine spezielle Funktion kann der Standort des Gerätes mit dem Modell abgeglichen werden. Diese wird beim Einlesen jeder Liste angeboten. Dazu werden zwei Punkte im Modell gewählt, die den 2 ersten Punkten aus der Liste entsprechen sollen: Die ersten Punkte von Modell und Liste werden aufeinander gelegt. Vom zweiten Punkt wird nur die Richtung übernommen; der Abstand des 2ten Punktes muss also nicht übereinstimmen. Vom Gerät aus gesehen muss dabei Punkt 1 links von Punkt 2 liegen. Von Punkt 1 nach Punkt 2 soll sich das Gerät von links nach rechts, also im Uhrzeigersinn, drehen.

Danach werden alle eingelesenen Punkte vom System automatisch umgerechnet. Die Umrechnung bleibt auch beim Einlesen weiterer Listen erhalten bis ein neuer Gerätestandort bestimmt wird oder das Programm neu gestartet wird. Die Auswahl guter Referenzpunkte ist Grundlage für effizientes Arbeiten.

  • Die Punktelisten für den Import können direkt vom Builder auf den USB-Stick geschrieben werden. Für den Import von Punktelisten ist kein zusätzliches Softwareprodukt nötig.

 

Export Punktelisten:

In der Freien Konstruktion werden im Menüpunkt 1-05-2 Punktelisten erzeugt:

  • Die Punktelisten werden als txt Datei mit beliebigem Namen gespeichert. Die Punkte für den Export werden einfach nacheinander angeklickt und automatisch durchnummeriert. Es können beliebig viele Punkte in eine Datei exportiert werden. Beim Export von Punktelisten werden immer die globalen Koordinaten geschrieben; der Gerätestandort hat darauf keinen Einfluss.
  • Die Punkte der Exportdatei werden mit der Software ‘THEO online’ oder über den ‘Constr. Data Manager’ der Firma Leica an den Tachymeter (z.B. Leica Builder) übergeben.

11.03

7.5        Export – SketchUp (module optionnel)

Export zu Google SketchUp: ▪Aufruf der Funktion über DICAM – 1 – 05 – 8.

  • Der Export startet direkt Google SketchUp und liest die ausgewählten Daten dort ein. Der Export kann nur eingesetzt werden, wenn eine aktuelle Version Google SketchUp auf dem Rechner installiert ist.
  • An SketchUp werden Volumenkörper übergeben. Dazu können ausgewählt werden: Alle Körper des Bauwerkes, nur die sichtbaren oder nur die aktivierten. So lässt sich also eine beliebige Auswahl treffen und das Gebäude lässt sich sinnvoll reduzieren.
  • Direkt im Export wird auch eine SketchUp-Vorlage ausgewählt in die das exportierte Gebäude eingelesen wird. So können z.B. Hintergründe, Stile usw. festgelegt werden.
  • Die SketchUp Datei wird im Projektverzeichnis gespeichert und von der Projektverwaltung mit verwaltet. Der Dateiname wird beim Export angegeben.
  • Die Anzahl der Flächen an den Volumen beeinträchtigt auch die Geschwindigkeit in SketchUp. Für die Visualisierung des ganzen Gebäudes sind jedoch kleine Öffnungen wie Bohrungen und Zapfenlöcher oft unwichtig. Es kann eine minimale Größe für Öffnungen angegeben werden. Öffnungen, die kleiner als dieser Wert sind, werden nicht an SketchUp übertragen; die Anzahl der Flächen kann so erheblich reduziert werden.
  • Das Gebäude ist in SketchUp dann automatisch gegliedert. Dabei wird die Gebäudestruktur berücksichtigt: Stockwerke – Wände – Dachflächen usw. Weiter wird nach Wandkörpern, Bauteilen (Gruppe -20 bis +15) und Gestaltungselementen (Gruppe 16 bis 20, z.B. Fensterkonstruktionen) aufgeteilt. Wahlweise kann auch darunter noch eine Gliederungsstufe für jedes einzelne Volumen erzeugt werden. Dies bewirkt jedoch eine erheblich längere Zeit für den Export. Diese Gliederungsstufe ist z.B. für Visualisierungen von Details sinnvoll, bei denen man auf einzelne Volumen zugreifen will.
  • Die Volumen werden auch einem Layer zugeordnet, der auf der MOS Gruppe basiert.
  • Die Texturen werden in der entsprechenden Größe, Ausrichtung und Flächenzuordnung an Google übertragen. Auch dort sieht ein Holz dann so aus, wie es in Dietrich’s im OpenGl dargestellt wird.
  • Das automatische Vorschaubild von SketchUp ist sehr dürftig. Deshalb bieten wir in SketchUp im Menüpunkt ‘Plugins – Dietrich’s – Vorschaubild erstellen’ die Möglichkeit ein anderes Vorschaubild zu erzeugen. Dabei wird die aktuelle Darstellung am Bildschirm als Bild gespeichert und in der Projektverwaltung als Vorschaubild eingetragen.

11.04

7.6     DICAM – Export – SAT (module optionnel)

Der Datenaustausch zwischen verschiedenen CAD-Systemen ist beschränkt durch unterschiedliche Präzisionsanforderungen der Systeme. Dies gilt nicht nur für SAT und kommt insbesondere bei der Übertragung von Volumen zum Tragen. Im SAT Export haben wir diesbezüglich Optimierungen vorgenommen, so dass jetzt mehr Volumen auch in anderen CAD-Systemen erkannt werden.

 

8     Machines

8.1     Post-processeur

K2-4 / K2-5  
Zapfen können jetzt auch mit dem « WZ-Zapfen längs » und dem WZ-Zapfen quer » übergeben können. Damit kann man das Werkzeug schon bei der Übergabe festlegen. Welches Werkzeug verwendet wird, kann man wie gewohnt im Postprozessor einstellen.

11.03

Rundbögen können jetzt alternativ mit dem Befehl « FF:Profil (3000) » übergeben werden. Dabei kann man eine Reduzierung der Frästiefe einstellen, damit das Abfallstück am Bauteil hängen bleibt und nicht durch die Maschine fliegt.

11.03

   
K2-5-1250  
   
   
Schmidler (IST)  
Die Traufschalungsausklinkung kann jetzt mit einer neuen Variante (Sägeschnitt + Fräsung) übergeben werden.

11.02

Die verdeckte Eckkerve kann jetzt übergeben werden. Dabei wird sie in zwei Ausnehmungen zerlegt und diese werden übergeben.

11.02

   
Krüsi  
Die Traufschalungsausklinkung kann jetzt mit einer neuen Variante (Sägeschnitt + Fräsung) übergeben werden.

11.02

Die verdeckte Eckkerve kann jetzt übergeben werden. Dabei wird sie in zwei Ausnehmungen zerlegt und diese werden übergeben.

11.02

   
Essetre  
Die Traufschalungsausklinkung kann jetzt mit einer neuen Variante (Sägeschnitt + Fräsung) übergeben werden.

11.02

Die verdeckte Eckkerve kann jetzt übergeben werden. Dabei wird sie in zwei Ausnehmungen zerlegt und diese werden übergeben.

11.02

   
CMS / Biesse /Krüsimatik / Schmidler / Uniteam / WBZ  
Die Traufschalungsausklinkung kann jetzt mit einer neuen Variante (Sägeschnitt + Fräsung) übergeben werden.

11.02

Die verdeckte Eckkerve kann jetzt übergeben werden. Dabei wird sie in zwei Ausnehmungen zerlegt und diese werden übergeben.

11.02

   

9     Info-bâtiment

9.1        Généralités

Das Baudatenprogramm wurde komplett auf eine neue Technologie umgesetzt (migriert). Das wurde nötig, da die Einsatzfähigkeit der bisherigen Entwicklungsumgebung nicht mehr gewährleistet war. Dies bedeutete zunächst einen großen Aufwand um die bestehende Funktionalität zu bewahren.In diesem Schritt hat das Programm auch eine neue Oberfläche erhalten die ein harmonischeres Aussehen hat und so ein angenehmeres Arbeiten erlaubt.Der Zugriff auf den Bauteilkatalog wurde komplett überarbeitet und zeigt sich durch ein sehr schnelles Laden des Bauteilkataloges.

12.01

9.2        Liste des matériaux

Excel-Export: Die Materiallisten können jetzt mit einem neuen Excel-Export exportiert werden. Dieser Export ist direkt in der Hauptmaske verfügbar und nicht mehr erst in der Listenbearbeitung. Dabei kann man wahlweise eine CSV-Datei oder direkt eine Excel-Datei in einem der beiden existierenden Excel-Formate erzeugen. Bei einem Export im Excel-Format wird nach dem Erzeugen der Datei automatisch Excel gestartet und die Datei geöffnet.

12.01

 

Les commentaires sont fermés.