Statut du déplacement

Le “statut” du déplacement peut être défini sous le groupe d’entrée Entrait, moises, panne intermédiaire.

Il s’agit de la possibilité de déplacer l’ensemble de la charpente du toit à la hauteur des moises (le vent peut-il déplacer l’ensemble des moises vers la gauche et vers la droite ?) Cela a des conséquences sur la répartition des forces internes et des flèches.

  • Déplacement : C’est la situation standard d’un comble avec faux entraits.
  • Fixe : Pour qu’un toit à faux entraits soit fixe, deux critères doivent être remplis :
  1. Il doit y avoir un plancher (panneau de revêtement) dans le plan des faux entraits permettant d’assurer le contreventement. Cela ne peut être garanti que par la réalisation d’une ceinture structurelle en périphérie de la zone de plancher.
  2. Ce plancher doit être ancré. C’est le cas, par exemple, d’une structure transversale reliée à un bâtiment principal. Le contreventement du plan des faux entraits doit être assuré (par exemple, les forces sont absorbées par le plancher du bâtiment attenant et transférées aux pignons et murs de refends existants).

 

Les commentaires sont fermés.