DC-Statik Update 2012, Liste des nouveautés

Liste des améliorations de la MAJ 2012 de DC-Statik jusqu’à la version 12.04

1           Normes, Régionalisation

1.1        Normes pour le calcul, annexes nationales, caractéristiques des matériaux

Calcul des profils acier

  • selon EN 1993-1-1 (EC3)
  • selon DIN 18800-1

11.04

 2           Hypothèse de chargement, reprise de charges déjà calculées

2.1        Reprise de charges déjà calculées

Ignorer les charges horizontales
Sous le groupe d’entrée “Reprise de charges déjà calculées”, les charges horizontales peuvent à présent être ignorées. Les efforts horizontaux peuvent faire échouer le calcul du système suivant l’axe Y. Ces efforts horizontaux peuvent être ignorés s’ils sont repris par le contreventement du bâtiment.

11.04

 3           Positions statiques

3.1        Toit avec chevrons

Calcul suite à la modification de la liaison
La fenêtre de calcul pour le choix de la section s’ouvre à nouveau si la section a été influencée par une modification de la liaison. Par exemple, Si l’on modifie la valeur d’encastrement (Coupe Renfort E) du renfort en pied de chevron (groupe d’entrée “Pied, type de liaison”). Le calcul est relancé si la liaison est modifiée :

  • Le taux de travail de la section de chevron est modifiée de plus de 5%
  • Le chevron est surchargé

11.03

Pas d’appui pour le faîtage
Sous le groupe d’entrée “Partie au faîtage”, l’option “Pas d’appuis” peut désormais être choisie sous le champ “Type d’appui”. Si le faîtage est rentré avec cette option, il ne sera pas considéré comme appui. Le calcul de la panne faîtière n’est donc pas disponible. Avec cette configuration, il donc possible d’afficher un faîtage non porteur.

11.04

Entrée d’une moise unique
Sous le groupe d’entrée “Entrait et moises sur panne intermédiaire”, la création d’une moise unique peut maintenant être choisie avec le choix “Simple à la face”. Dans le cas où cette option est choisie, l’excentricité de la moise crée un moment supplémentaire. Pour cette raison, une moise unique ne peut être calculée que dans le cas où celle-ci est reliée à une panne intermédiaire au moyen d’un organe de connexion.

12.03

Liaison définie en externe
L’option “Définie externe” peut à présent être choisie pour les liaisons suivantes : “Liaison au chevron”, “Liaison panne intermédiaire” et “Chevron au faîtage”. En choisissant cette option, les composants sont automatiquement raccordés. Cependant, le calcul de cette liaison n’est pas effectué dans DC-Statik. Ce paramètres peut être utile si l’assemblage exécuté n’est pas disponible dans DC-Statik. Vous trouverez les efforts du nœud concerné dans la note de calcul. Avec le choix “Pas de configuration”, aucune liaison n’est créée entre les composants.

12.03

3.2        Chevron simple

Module “DC-Statik Chevrons acier”
Avec ce module, il vous est possible de calculer les profils acier depuis une position de type “Chevron simple”:

  • Calcul des profils acier symétriques
  • Calcul selon la norme EN 1993-1-1 ou DIN 18800-1
  • Sélection de profils acier alternatifs pour le calcul
  • Sortie du profil acier utilisé dans la note de calcul

11.04

3.3        Structure

 

Calcul des assemblages bois dans les structures
Les assemblages bois peuvent désormais être calculés directement depuis une position “Structure”. A cette fin, deux groupes d’entrée ont été ajoutés en bas du volet latéral :

  • Assemblages barre à barre
  • Assemblages par flasques ou ferrures en âme

Sous le groupe d’entrée “Assemblages barre à barre”, vous pouvez sélectionner les assemblages “Tenon”, “Embrèvement”, “Tenon-embrèvement en about”, “Mi-bois en T” ainsi que la nouvelle liaison “Jonction statique (définie en externe)”. L’assemblage choisi est affecté aux composants en sélectionnant la barre entrante (ex : pièce recevant le tenon) et la barre filante (pièce recevant la mortaise). Avec le bouton “Choisir barre”, les composants à assembler peuvent être sélectionnés graphiquement.

Les flasques et ferrures en âme sont définies sous le groupe d’entrée “Assemblages par flasques ou ferrures en âme”. Pour créer cette liaison, elle doit être affectée à un nœud. Ici aussi, une sélection graphique est possible avec le bouton “Ajouter un nœud graphiquement”. Il n’y a pas de limite dans le nombre de composants à relier au niveau du nœud.

12.03

Nouvelle liaison “Jonction statique (définie en externe)”
Vous trouverez cette nouvelle liaison sous la catégorie “Jonctions statiques, ressorts”. Lorsque cette liaison est choisie, les composants choisis sont raccordés. Cela signifie que les efforts normaux et transversaux sont transférés mais pas les moments. Par conséquent, dans le calcul statique, une liaison est présente, qui n’est pas détectée séparément. Les efforts présents au niveau du nœud sont spécifiés dans la note de calcul pour une utilisation ultérieure dans un calcul externe. Cette nouvelle liaison peut être utilisée dans les cas suivants :

  • Structure : Assemblages barre à barre
  • Structure : Entrée de composants (Menu 5-2,…)
  • ECP : Connexions

12.03

Création d’un contour de structure
Un fichier de paramètres pour la création d’un contour de structure peut être sélectionné sous le groupe d’entrée “Copier Toit et structures paramétriques”. La création d’un contour de structure débloque la possibilité d’insérer une ferme paramétrique (ECP) ou la création manuelle de composants par l’intermédiaire des outils d’entrée de composants manuellement (voir chapitre ci-dessous : “Entrée libre de composants comme dans le module Fermes – Construction de fermes”).

12.03

Copier une position toit déjà calculée
Il est maintenant possible de charger une position “Toit avec chevrons” et “Chevron simple”. Le chargement de la position ainsi que les paramètres de calcul s’effectue depuis le champ “Copier une position Toit”. En prenant en charge les types de position décrits ci-dessus, les efforts sont transmis aux composants de la structure.

  • Toutes les combinaisons de charge de la position sélectionnée sont prises en référence.
  • Lors de la sélection d’un fichier de paramètre pour la création d’un contour de structure, un contour est créé automatiquement sous le toit récupéré par la position sélectionnée.
  • Dans le cas d’une entrée de composants, des nœuds sont automatiquement de manière canoniques entre les pannes définies dans la position sélectionnée et le composant. Les efforts obtenus dans la position sont alors transmis par le biais de ces nœuds aux composants concernés.

12.03

Reprise automatique des charges provenant d’un position toit ou chevron
Les charges provenant d’une position toit sélectionnée sont transmises à la structure sous la forme de reprise de charges. La charge reprise prend en référence la position correspondante. Toutes les combinaisons de charge sont prises en compte. Une reprise charge classique prend en considération la charge minimale te maximale obtenue dans la position chargée. Dans la zone graphique, cette reprise charges est illustrée par des flèches noires. La direction des flèches indiquent la direction des efforts repris. Sous le groupe d’entrée “Reprise de charges déjà calculées”, il est désormais indiqué lorsque les reprises de charges sont obtenues automatiquement depuis la position chargée. Le transfert de charges s’effectue par le biais des pannes faîtières et intermédiaires lorsque celle-ci sont en contact avec les composants créés manuellement ou au moyen d’une ferme paramétrique.

12.03

Entrée libre de composants comme dans le module Fermes – Construction de fermes.
Si un contour de structure existe, la création de composants est possible avec les fonctionnalités présentes sous le menu :

  • 5 Barres/Panneaux – 2 Barres horizontales
  • 5 Barres/Panneaux – 5 Barres par 2 points

Les axes et les nœuds sont générés automatiquement lors de la création des composants.

12.03

Structures paramétriques par le biais des E.C.P.
Si un contour de structure est existant, les barres de structure peuvent être créées automatiquement d’après des paramètres personnalisables. A cette fin, la technologie de E.C.P. (éléments combinés paramétriques) peut être utilisée. Les types de structure les plus plus réalisés sont dors et déjà disponibles en tant qu’E.C.P. :

  • Fermes latines à entrait(s) simple ou moisées : comporte des modèles spécifiques pour les francophones (Condition préalable : Avoir un versant de toit et des pannes)
  • Ferme sur blochets (Condition préalable : Avoir un versant de toit et des pannes)
  • Ferme tréteau (Condition préalable : Avoir un versant de toit et des pannes)
  • Différentes structures triangulées avec des décharges et/ou poteaux. Par exemple, une structure en W.
  • Poteaux et liens

Pour les composants créés, les nœuds, axes et si nécessaire les appuis, sont automatiquement créés.

Avec le module optionnel approprié, l’utilisateur est en mesure de créer ses propres modèles de structure paramétriques.

12.03

Tenons de guidage
Les tenons de guidage sont des tenons libres qui ne comportent aucune liaison avec la mortaise. Dans le cadre d’une structure créée automatiquement à l’aide d’un ECP ou manuellement avec la saisie de composants, l’utilisation d’un tenon de guidage est interprété comme une articulation de force normale. Une articulation de force normale ne peut transmettre que des forces transversales. Les forces normales ou moments ne peuvent pas être transmis. Pour les structures créées suivant la méthode “saisie axes-nœuds”, les tenons de guidage ne peuvent pas être interprétés comme une articulation de force normale.

12.03

Variables système pour les ECP
Lors de la reprise de charges provenant d’une position toit (voir plus haut), le contour de la structure est transférée aux ECP par le biais d’un système de points. Ces points peuvent être utilisés dans l’éditeur ECP pour n’importe quel calcul ou le positionnement de composants. De plus, plusieurs variables système spécifiques sont proposées comme par exemple le positionnement de la panne faîtière de la structure. Typiquement, ces variables sont utiles pour la création de ferme paramétriques telles qu’une ferme latine, sur blochets, triangulée, etc…

12.03

Génération automatique des nœuds, appuis et axes
Les nœuds, appuis et axes d’une structure créée manuellement ou par le biais d’un ECP sont automatiquement générés. Les nœuds les plus proches peuvent être réunis ce qui peut entraîner une rotation des axes de barre. En affichant la section des composants ainsi que le système statique, la rotation des axes par rapport aux axes réels des pièces est immédiatement visible.

12.03

Valeurs limites
Avec le bouton “Valeurs limites” sous le groupe d’entrée “Copier Toit et Structures paramétriques” ou depuis le menu 1 Fichier – 7 Configuration – 7 Valeurs limites, vous pouvez influencer le système statique créé automatiquement. Les options ci-dessous sont disponibles :

  • Distance axe maxi de l’axe ossature : Avec cette valeur, vous déterminez le désaxage maximum d’un composant par rapport au contour de structure. Si cette valeur est respectée, les composants sont considérés comme étant axés par rapport au contour de structure.
  • Long. minimum porte-à-faux : Un porte-à-faux sera représenté uniquement dans le cas où sa longueur est supérieure à la valeur indiquée.
  • Facteur possible pour déplacement de nœud (0 à 1) : Ce facteur influence le déplacement possible des nœuds. Avec un facteur 1, un nœud pourra être déplacé au maximum au bord du composant coupé
  • Déplacement de nœud possible : Cette valeur correspond à une valeur absolue qui détermine la valeur de déplacement maximum d’un nœud. Cette valeur peut limiter le déplacement du nœud, même dans le cas où le facteur défini dans le champ précédent permettrait un déplacement plus important.
  • Angle limite pour déplacement nœud z (0°-90°) : Etant donné que la descente de charge s’effectue généralement au niveau de l’about d’une liaison, les nœuds sont déplacement uniquement vers cet about dans ce type de situation. Toutefois, si l’angle formé par les barres est proche de la perpendicularité, un déplacement dans les deux sens est possible. La valeur renseignée correspond à l’angle minimum pour qu’un déplacement dans les deux sens puisse être possible.
  • Déplacement maxi de l’appui: Avec cette valeur absolue, un appui peut être déplacé vers nœud adjacent.

12.03

Conversion de structures paramétriques en système axe-nœud
Pour les structures créées à partir d’un ECP ou par le biais de l’entrée manuelle de pièces, les paramètres présents sous les groupes d’entrée “Section et Composants”, “Nœuds” et “Barres” ne peuvent pas être modifiés manuellement. En raison de la génération automatique des nœuds et du système d’axe de la structure, la modification manuelle n’est pas autorisée. Toutefois, s’il est nécessaire de modifier ces paramètres, la génération automatique des nœuds et axes peut être convertie en un système d’entrée basique axe-nœud. Pour réaliser cette opération, vous devez supprimer le contour de structure défini sous le groupe d’entrée “Copier Toit et Structures paramétriques”. Cette opération entraîne la suppression des composants pour ensuite les recréer avec les méthode basique axe-nœud. Les paramètres définis sous la fonction valeurs limites (voir plus haut) n’ont  plus aucune influence. Après conversion, les paramètres définis sous “Section et Composants”, “Nœuds” et “Barres” peuvent être modifiés manuellement.

12.03

Sauvegarder une position structure comme modèle
Comme dans les versions précédentes, l’enregistrement d’une position structure comme modèle est possible depuis la fonction 1-3-1. Les nouvelles fonctionnalités présentes dans une position structure (structure paramétrique, Copier position toit, Assemblages barre à barre ou par flasques et ferrures en âme) peuvent être également sauvegardées dans le modèle.

  • Structure paramétrique : Les structures paramétriques sont également enregistrées dans le modèle. Ainsi, vous pouvez modifier les paramètres de la structure paramétrique initiale en cliquant sur le bouton “Modifier insertion” afin de les adapter à la situation actuelle.
  • Copier une position toit : La référence de la position de toit chargée est également sauvegardée. Par exemple, si le modèle fait référence à une position A01, le bouton “Faire concorder” permet de lire les informations de la position A01 présent dans le projet actuel pour mettre à jour les informations dans la position structure.
  • Flasques ou ferrures en âme : Associée aux structures paramétriques, l’utilisation d’un modèle est un bon moyen pour sauvegarder des structures récurrentes avec ferrures ou flasques pour les adapter rapidement.

12.03

3.4        Poutre-panne avec chargement biaxial

Module “DC-Statik Poutres acier”
Avec ce module, il vous est possible de calculer les profils acier depuis une position de type “Poutre/panne”:

  • Calcul des profils acier symétriques
  • Calcul selon la norme EN 1993-1-1 ou DIN 18800-1
  • Sélection de profils acier alternatifs pour le calcul
  • Sortie du profil acier utilisé dans la note de calcul

11.04

 

Calcul de poutres/pannes aplomb délardées ou déversées
Sous le groupe d’entrée “Poutre : caractéristiques et charges”, vous pouvez désormais sélectionner des symboles correspondant aux poutres-pannes aplomb délardées ou déversées. Pour que la poutre/panne soit délardée ou déversée, la pente du toit doit être renseignée sous le groupe d’entrée “Implantation et orientation”. Une poutre/panne délardée ou déversée doit impérativement être parallèle à la ligne d’égout. Les modes d’affichage du poids (9-7-3) ou des résultats (9-7-4) peut être affichés de la manière que cela est possible depuis une position “Panne”.

12.03

Calcul des joint Gerber dans une position de type “Poutre-panne”
Sous le groupe d’entrée “Appuis, nœuds, articulations”, vous pouvez désormais affecter la l’assemblage bois “Joint gerber” à une articulation. Si la ligne définissant l’articulation est sélectionnée, le champ “Assemblage statique” présent sous le tableau devient accessible. Dans ce champ, des paramètres de joint gerber peuvent être sélectionnés. Ainsi, vous pouvez calculer une poutre/panne disposant d’un ou plusieurs joints gerber depuis une seule position statique. Ainsi, vous pouvez contrôler facilement l’orientation de l’enture joint gerber entre les barres (en attente ou en recouvrement).

12.03

3.5        Poteau avec chargement biaxial

Module “DC-Statik Poteaux acier”
Avec ce module, il vous est possible de calculer les profils acier depuis une position de type “Poteaux” :

  • Calcul des profils acier symétriques
  • Calcul selon la norme EN 1993-1-1 ou DIN 18800-1
  • Sélection de profils acier alternatifs pour le calcul
  • Sortie du profil acier utilisé dans la note de calcul

11.04

3.6        Assemblage bois

Assemblage mi-bois en T
Saisie de la longueur de pièce et positionnement de la liaison par rapport à l’about. La modification manuelle de la longueur de pièce peut être nécessaire lorsque l’angle entre les deux pièces est très plat.

11.03

Fenêtre de calcul
Toutes les boites de dialogue pour le calcul des assemblages bois ont désormais une même apparence. Lorsque le calcul de la liaison est lancée, les résultats de l’assemblage sont affichés dans la boite de dialogue proposant de modifier les paramètres de celui-ci. Les modifications apportées dans la boite de dialogue affectent immédiatement le calcul.

12.03

Déplacer les connexions dans les assemblages mi-bois en T
Dans les paramètres de configuration du mi-bois en T, l’option “Déplacer moyen de connexion peut désormais être choisie sous “Assemblage avec organes de connexion”. Par ce choix, les organes de connexion sont décalés de leur ligne de fendage. Par cette mesure, on peut se passer de moyens de liaison successifs sur la réduction de la capacité de charge due au risque de fente. Toutefois, les effets sur le calcul ne sont présents que pour le déplacement des pointes. Aussi, le déplacement des autres organes de connexion n’améliore pas leur charge admissible.

12.03

Organes de connexion paramétriques
Les liaisons comme les perçages et organes de connexion peuvent être définis jusque dans les moindres détails. Ces paramètres peuvent être sélectionnés dans la fenêtre de paramétrage correspondant à la liaison (par exemple : mi-bois en T). Cette façon permet de définir toutes les connexions, mais il peut être fastidieux de déterminer une liaison avec des organes de connexion standards. Comme alternative à la sélection des paramètres, une méthode peut maintenant être utilisée dans laquelle les connexions standard sont décrites via quelques paramètres évidents. Ce formulaire d’entrée est appelé “organes de connexion paramétriques”.

  • Les organes de connexion paramétriques sont déterminées par leur type (broches, boulons, pointes, etc…), leur diamètre, la qualité de l’acier et d’autres exigences (2 mm de jeu, chapelle, etc…). En arrière-plan, le système crée automatiquement une configuration avec une Réf. produit, un perçage, une chapelle, etc…
  • Par exemple, la modification d’une broche s’effectue par une simple modification du diamètre. La modification des paramètres associés à ce nouveau choix (diamètre de perçage, est automatique.
  • Les combinaisons d’organes de connexion tels que les broches avec boulons ou encore boulon avec crampons peuvent être sélectionnées très facilement via les organes de connexion paramétriques.
  • Vous pouvez basculer entre la sélection avancée des paramètres et les organes de connexion paramétriques. Pour y parvenir, un bouton a été ajouté en haut à gauche de la zone de paramètres.
    • Si vous passez des organes de connexion paramétriques au mode de paramétrage avancé, les propriétés sont automatiquement récupérées et peuvent être complétées avec les options de personnalisation supplémentaires.
    • A l’inverse, les paramètres avancés sont perdus lorsque l’on vient sur les organes de connexion paramétriques car bon nombre d’entre-eux ne sont pas possibles avec ce mode de personnalisation.
  • Les organes de connexion de paramétriques sont désormais disponibles pour les ferrures en âme et goussets ainsi que pour les liaison mi-bois en T et joints gerber.

12.03

 4           Contrôle graphique, modifications

4.1        Contrôle de la zone graphique

Affichage des perçages et organes de connexion
Deux fonctions sont désormais disponibles pour gérer l’affichage des perçages et des organes de connexion :

  • 6 Usinages – 1 Contrôle – modif./supp. – 02 Visualisation des perçages
  • 6 Usinages – 1 Contrôle – modif./supp. – 03 Volumes-Eléments de connexion

11.03

Annuler ou rétablir
Les fonctions annuler et rétablir sont désormais disponibles depuis la barre d’icônes ou dans le menu à partir des fonctions suivantes :

  • 1 Fichier – 1 Positions -6 Annuler
  • 1 Fichier – 1 Positions -7 Rétablir

Le nombre d’étapes prises en considération se règle depuis le menu avec la fonction :

  • 1 Fichier – 7 Configurations – 2 Configuration écran

11.03

Choix de l’unité
L’unité de travail peut désormais être modifiée depuis le menu avec la fonction :

  • 1 Fichier – 7 Configurations – 4 Unités

11.03

 5           Résultats, notes de calcul

5.1        Calcul

Ignorer la flèche négative en porte-à-faux
Dans le groupe d’entrée “Configuration de la position”, vous pouvez désormais choisir d’ignorer la flèche négative lorsqu’il y a un porte-à-faux. Ce choix est disponible dans les différentes positions statiques concernées. En raison des charges appliquées, surtout dans le cas de petits portes-à-faux, les composants peuvent être amenés à être sollicités à une déformation orientée vers le haut. Cette flexion négative peuvent alors dépasser  les flèches admissibles rendant le calcul du composant défavorable. Pour cette raison, la flexion négative (vers le haut) peut être ignorée pour les porte-à-faux.

11.04

5.2        Note de calcul

Valeur kmod
Indication de la valeur kmod sous le chapitre “Calcul détaillé”.

12.03

Valeurs limites anti-déversement
Indication des valeurs limite des anti-déversement sous le chapitre “Hypothèses”.

12.03

Normes et règlementations
Indication des normes et réglementations dans les “Indications”.

12.03

 6           Liaison DC-Statik et Dietrich’s

6.1        Récupération des données DC-Statik depuis une position bâtiment

Charger une position statique comportant un toit
Les positions statiques avec toit peuvent désormais être récupérées depuis une position bâtiment. On utilise les mêmes fonctionnalités que celles utilisées pour la récupération d’un profil de toit classique. Les paramètres sont repris depuis les types de position suivantes :

  • Toit avec chevrons
  • Chevron simple
  • Structure (avec la récupération préalable du profil de toit)

Ces positions peuvent être utilisées depuis le module “Charpente – Conception de toit” pour la détermination du raccord de versants.

Depuis le module “Charpente – Construction de toit, les composants et leur propriétés (réf. produit, section, etc…) peuvent être récupérées à l’aide des fonctions “… du profil” (par exemple, “Chevrons du profil”).

12.03

Récupérer la ferme du profil statique
Lorsque la position “Structure” a été créé sur la base d’une position statique pour le toit, les composants de la structure peuvent être récupérés depuis une position bâtiment. Depuis le module “Charpente – Construction”, vous pouvez sélectionner cette position en utilisant la fonction :

  • 2 Choix Toit/Fermes – 6 Fermes/Structure – 2 Ferme du profil

Lors de l’insertion de la structure, le contour de structure et les composants incluant les assemblages, ferrures ou goussets sont relus.

Remarque : De cette façon, les structures assemblées sont récupérées avec toutes leurs liaisons (assemblage bois, ferrures, goussets, etc…).

12.03

Réactualiser ferme depuis profil
Dans la situation où l’on aurait besoin de modifier la ferme du profil statique, les modifications opérées peuvent être réactualisées dans la position bâtiment en utilisant la fonction :

  • 2 Choix Toit/Fermes – 6 Fermes/Structure – 03 Réactualiser ferme depuis profil

12.03

Sélection d’une position alternative pour la structure du profil statique
Lors du chargement de la ferme du profil statique, il est possible de sélectionner une position différente de celle utilisée pour la détermination du raccord de toit.

  • 2 Choix Toit/Fermes – 6 Fermes/Structure – 2 Ferme du profil

Exemple : Le profil de toit classique permet d’effectuer d’avantage de réglages par rapport au profils de toit statique. Aussi, il est parfois plus intéressant de récupérer le profil de toit classique pour le raccord de toit et la création des composants comme les chevrons, pannes, etc… Malgré tout, la structure provenant d’une position statique peut être récupérée.

12.03

Les commentaires sont fermés.