Coupe au noeud

La coupe au nœud peut être trouvée depuis le module DICAM sous [3 Usinages – 4 Coupe – 02 Coupe au noeud].

La fonction de coupe au noeud

La coupe de nœud est utilisée pour couper automatiquement une ou plusieurs barres entre elles.

Condition préalable : les barres doivent se chevaucher ou au moins se toucher à leurs extrémités, c’est-à-dire qu’elles ne doivent pas former un joint en T.

Applications possibles : Angle de lisses, jonction au couronnement, ferrures

Description des options de paramétrage

Les paragraphes suivants expliquent les options de paramétrage de la boîte de dialogue. Les différentes options permettent différentes vues en coupe.

Dans les lignes 1 à 3 de la boîte de dialogue, la direction de la coupe est définie.

La ligne 4 définit la direction de la coupe dans l’espace.

Détermination du point de centre :

Le point de centre est l’intersection “centrale” par laquelle passent toutes les intersections de l’intersection nodale.
1. Automatique :
Avec ce réglage, le point de centre est déterminé automatiquement

2. Manuelle :
Le point de centre est déterminé par l’utilisateur et peut donc être déplacé individuellement

3. Aucune :
Aucun point de centre n’est déterminé ; les barres peuvent entrer en collision (voir dernière ligne ‘Noeud toujours sans collision’)

Coupes automatiques selon largeurs :

1. Utiliser :

Les points d’intersection des bords sur la face supérieure des composants sont utilisés pour déterminer la direction de l’intersection

2. Ne pas utiliser :
La direction de coupe est définie par la ligne suivante

Premier angle (alignement):

Si “Ne pas utiliser” a été sélectionné sous la ligne précédente (“intersections de largeur sur le dessus”), les options suivantes sont disponibles :

1. Bissectrice :
La bissectrice de l’angle des barres détermine la direction de coupe

2. Ligne :
La ligne de pente détermine la direction de coupe, celle-ci est déterminée par la plus grande pente possible

Deuxième angle de coupe :

Ce paramètre détermine la direction de la coupe dans l’espace.
1. Aplomb :
La coupe est faite à l’aplomb
2. Automatique :
Le plan de coupe est déterminé automatiquement, c’est-à-dire que le chevauchement le plus grand possible des surfaces de coupe est créé

3. Point-point :
Le plan de coupe est défini par l’utilisateur en sélectionnant deux points

Effacer usinage bout de barre :

Il est possible de choisir si les usinages existants (coupes, mi-bois, tenon,…) doivent être conservés ou supprimés.

Jeu entre coupes :

Un jeu peut être introduit dans le plan de coupe.

Noeud toujours sans collision :

Cela indique si une collision peut se produire pendant la connexion. Cela peut dépendre de la combinaison des réglages de la coupe précédente.

En règle générale, la fonction “Groupe” peut être sélectionnée. Les nœuds et les pièces voisines sont déterminés automatiquement. Si cela ne conduit pas au résultat souhaité, les pièces voisines doivent être définies avec la fonction “Un seul

Avec cette fonction, les composants d’un nœud sont sélectionnés dans l’ordre de leur voisinage. Si vous regardez le nœud depuis le haut/extérieur, vous les sélectionnez dans le sens inverse des aiguilles d’une montre.

Des exemples d’application peuvent être visionnés sur notre page d’accueil sous forme de film didactique.

Exemple : Toit pyramidal

Knotenschnitt_05

L’objectif est de couper les arêtiers ensemble au point de couronnement pour le calcul du toit adjacent. Les surfaces du toit ont des pentes inégales. Les arêtiers ont également des largeurs différentes.

 

AVANT : Intersection dans la construction du toit                  APRÈS : Coupe au noeud

Knotenschnitt_06  Knotenschnitt_07

Avec les réglages suivants, vous obtenez le résultat souhaité :

Les commentaires sont fermés.