DC-Statik Update jusqu’à 2012, Liste des nouveautés

Liste des améliorations DC-Statik pour les MAJ jusqu’à 2011, jusqu’à la version 11.04

1ère colonne : (vide) selon les spécifications du projet EVH

 + Améliorations effectuées au-delà des spécifications définies pour le projet EVH

2ème colonne : Description

3ème colonne : Numéro de la version à partir de laquelle la fonction peut être utilisée

 1     Normes, Régionalisation

1.1        Langues disponibles

 

Allemand, Anglais, Italien, Français (à partir de  la V10.02)

8.03

1.2        Valeurs régionales par défaut

+

Allemagne – Sélection de la localité par saisie rapide ou par navigateur :
–  Zone de charge de neige et de vent
–  Création de la charge de neige exceptionnelle pour les communes de la plaine d’Allemagne du Nord

8.03

+

Autriche – Sélection de la localité par saisie rapide ou par navigateur :
–  Zone de charge de neige
–  Altitude au-dessus de la mer
–  Pression de base avec commune de référence

8.03

8.05

+

Suisse :
–  Affichage de la carte “Altitude de référence pour les charges de neige” (SIA 261-2003 Annexe D)
–  Affichage de la carte “Valeurs de référence de la pression dynamique” pour la détermination des charges de vent (SIA 261-2003 Annexe E)

8.04

+

Des lieux distincts peuvent désormais être créés pour toutes les régions. Les données peuvent être enregistrées pour être utilisées directement dans d’autres projets.

8.04

+

Italie – Sélection de la localité par saisie rapide ou par navigateur :
–  Altitude au-dessus de la mer
–  Zone de charge de neige, prise en compte des réglementations locales spéciales pour la zone de charge de vent du Tyrol du Sud, vitesse de référence du vent

8.05

+

France – Sélection de la localité par saisie rapide (Commune ou code INSEE) ou par navigateur :
–  Charge de neige
–  Région vent, vitesse de référence du vent

10.02

1.3     Poids propre, surcharge utile

+

Poids propre selon la norme DIN 1055 – 1

8.03

+

Poids propre selon la norme Eurocode EN 1991-1-1
Autriche: ÖNORM EN 1991-1-1.

8.03

+

Autriche : ÖNORM B 1991-1-1

9.03

+

Compilation des matériaux les plus courants de la construction bois dans DC-Statik

8.03

+

Surcharge utile selon la norme DIN 1055 – 3

8.03

+

Surcharge utile selon la norme EN 1991-1-1
Autriche : ÖNORM EN 1991-1-1.

8.03

+

Surcharge utile correspondant à NTC, chapitre 3.1.4

8.05

1.4     Normes pour le calcul, annexes nationales, caractéristiques des matériaux

 

Calcul selon la norme DIN 1052:2008-12
avec les valeurs de matériaux définis par la norme DIN 1052:2008-12

8.03

 

EC 5 – NA Allemagne
avec les valeurs de matériaux définis par les normes EN 338 (Bois massif) et EN 1194 (Bois lamellé collé)

8.03

 

EC 5 – NA Autriche
avec les valeurs de matériaux définis par les normes EN 338 (Bois massif) et EN 1194 (Bois lamellé collé)

8.03

 

Ajustements dus aux modifications des normes NA Autriche : ÖNORM EN 1995 1-1 ; 2009-07-01 et ÖNorm B 1995 1-1 ; 2009-07-01: Résistance au cisaillement du bois lamellé collé, valeurs kcr, valeurs modifiées pour les flèches

8.05

 

Calcul selon la norme SIA 265 avec les valeurs de matériaux définis par la norme SIA 265 (Bois massif, Bois lamellé collé)

8.04

+

Valeurs matériau bois feuillu selon DIN 1052

8.04

+

Valeurs matériau bois feuillu selon EN 338

8.04

+

Valeurs matériau bois feuillu selon SIA 265

8.04

 

Calcul selon la norme NTC 14.01.2008 avec les valeurs de matériaux définis par les normes EN 338 (Bois massif) et EN 1194 (Bois lamellé collé)

8.05

 

EC5 – NA France
avec les valeurs de matériaux définis par les normes EN 338 (Bois massif) et EN 1194 (Bois lamellé collé)

10.02

+

Dans certains modules, les éléments structurels en CLT peuvent désormais être dimensionnées : Chevron simple, Poutre/panne, Poteau et Pannes.

  • La mise en œuvre a eu lieu en coopération avec un consortium spécialisée sur l’étude du CLT. Les produits en CLT des entreprises membres sont fournis et peuvent être dimensionnés.
  • La sélection du produit en CLT se fait avec un affichage détaillé de la structure des couches, ce qui permet à l’utilisateur de modifier les matériaux des différentes couches selon les spécifications du fabricant. Pour plus d’informations, la page internet correspondante du fabricant est directement accessible via un lien.
  • L’orientation du CLT peut être effectué en fonction de l’utilisation dans la construction : Direction de la charge parallèle ou perpendiculaire aux joints de colle. Axe statique parallèle ou perpendiculaire à la direction de la couche supérieure.
  • Le calcul est effectué en fonction de la situation selon la méthode exacte de l’analogie de cisaillement. Par rapport à d’autres méthodes, cela ne nécessite aucune restriction liée à la pratique en ce qui concerne les portées.

11.01

+

Les valeurs statiques peuvent être mises à jour grâce à une synchronisation en ligne.

  • Les valeurs statiques peuvent être vérifiées depuis le gestionnaire de projets sous ‘6 Aide – 02 Vérifier les valeurs statique’ et ajustées si nécessaire.
  • La vérification peut être réglée pour contrôler automatiquement les valeurs statiques une fois par jour.
  • Si l’ordinateur ne dispose pas d’une connexion Internet, il est possible de télécharger les valeurs statiques à l’aide du lien fourni et de les mettre à jour manuellement.

11.01

+

Calcul des profilés acier

  • selon la norme EN 1993-1-1 (EC3)
  • selon la norme DIN 18800-1

11.04

 2     Gestionnaire de projets, système en général

2.1        Gestionnaire de projets en général

+

Affichage et gestion des positions DC-Statik, plans et notes de calcul

8.03

+

Dans le projet, d’autres fichiers sont également affichés et gérés en plus des éléments. Il s’agit notamment des documents suivants (*.doc, *.rtf, *.pdf) et images (*.jpg, *.png, *.bmp, *.wmf).

8.03

+

Copier, compresser (Archive), supprimer et envoyer par e-mail un projet entier ou une partie de celui-ci

8.03

+

Dans un projet, les reprises de charge (voir ci-dessous) d’une position à l’autre peuvent être utilisés pour décrire un modèle statique étendu. Par exemple différents chevrons fixés sur des pannes, elles-mêmes reprises via des poteaux sur les poutres du plancher, etc.. Le projet complet peut être sauvegardé comme nouveau projet. Ensuite, seules quelques valeurs doivent être modifiées dans les différentes positions pour dimensionner une nouvelle construction complète de conception similaire.

8.03

+

Dans le gestionnaire du projet et dans DC-Statik, un programme peut être lancé directement via “Aide – Support en ligne” qui permet la maintenance à distance.

9.03

+

Les positions statique peuvent désormais être créés directement et complètement depuis le gestionnaire de projets. Le modèle avec prévisualisation graphique est également sélectionné.

9.03

+

Sous ‘Configuration – Configuration des répertoires’, l’option à cocher “Afficher le menu illustré à l’ouverture du logiciel” Permet d’afficher une fenêtre simplifiée pour la création des projets et des positions lorsque celle-ci est cochée. Cette fonction permet particulièrement :

  • Création directe d’un nouveau projet.
  • Appel des derniers fichiers ouverts par un double-clic dans la liste
  • Ouverture du menu avancé.

11.01

+

Les nouvelles positions sont créées avec de nouvelles boîtes de dialogue en cochant l’option “Afficher les boutons illustrés…” sous “Configuration – Configuration des répertoires”. Elles vous guident tout au long du processus et vous proposent une sélection graphique du type de position. Dans ce processus guidé, le type et les catégories d’une position existante sont également adoptés si la fonction a été appelée via le menu contextuel (bouton droit de la souris) sur cette position.

11.01

+

La sélection des modèles pour les positions statiques est beaucoup plus claire si la norme est déjà connue. C’est pourquoi le dialogue de saisie des données du projet (Norme, données régionales) peut désormais être appelé automatiquement directement après la création du projet. Pour ce faire, la case à cocher “Paramétrer pour le calcul …” est définie sous “Configuration – Configuration des répertoires”.

11.01

2.2        Gestion des projets spécifique à la statique

+

Détermination de la zone de charge de neige, de vent et la hauteur par rapport au niveau de la mer pour tout le projet ; ces informations ne doivent pas être saisies à chaque position.

8.03

+

Affichage du “Statut de calcul” de la position statique en fonctions des reprises de charges provenant d’autres positions statiques.

8.03

+

Affichage des positions depuis lesquelles les charges sont récupérées.

8.03

+

Possibilité de sauvegarder les données du projet (norme, commune, zones climatiques, hauteur au-dessus du niveau de la mer, etc…) sous un nom afin de les importer dans d’autres projets. ainsi, par exemple, il est possible d’enregistrer les paramètres des communes pour lesquelles vous êtes amenés à travailler régulièrement ; cela permet de les utiliser d’un simple clic lors de la création d’un nouveau projet.

8.04

2.3        Modèles de position statique

+

Les positions statiques peuvent être enregistrées intégralement sous forme de modèles. Si une nouvelle position est créée, ce modèle peut être chargé. Cela signifie que toutes les entrées jusqu’à la géométrie existent déjà et qu’en général seules quelques valeurs, par exemple la pente du toit, doivent être modifiées pour la nouvelle position. Le modèle sauvegarde également les paramètres de la conception, par exemple les flèches autorisées, l’oscillation, etc…

8.03

+

Les modèles contiennent également des paramètres de dessin la structure de calques, les styles de cotations et les styles de texte.

8.03

+

Seuls les modèles qui correspondent à la norme du projet en cours sont proposés, ce qui rend la sélection plus claire. Si un élément doit être transféré vers une autre norme, il est copié du projet vers un projet avec l’autre norme dans la gestion du projet et y est révisé.

8.05

+

La sélection des modèles est désormais possible depuis le gestionnaire de projets et depuis une position DC-Statik avec un aperçu graphique des modèles.

9.03

+

Les modèles de positions et de plans statiques peuvent désormais être organisés en 2 niveaux (catégories). Il est également possible de leur attribuer n’importe quelle image pour l’aperçu. Ces deux opérations sont effectuées lors de la sauvegarde du modèle. Même avec de nombreux modèles, il est possible d’effectuer une sélection et une vue d’ensemble propre et efficace.

11.01

 3     Hypothèses de charge, reprise de charges déjà calculées

3.1        Choix de la zone, combinaison de charges, bande de chargement

+

Spécifications des zones de charge pour toutes les positions du projet.

8.03

 

Création automatique et prise en compte des combinaisons de charges correspondantes.

8.03

+

Les charges permanentes (planchers, versants de toit), les charges de trafic, les charges de neige et de vent sont converties en charges linéaires correspondantes par le biais de la bande de chargement des systèmes. Une modification de la bande de chargement peut être automatiquement prise en compte.

8.03

3.2        Poids propre

+

Les charges permanentes des matériaux statiques, par exemple le poids propre d’une poutre, sont déterminées automatiquement.

8.03

+

Les valeurs de poids propre définies sont issues de la norme correspondante. Ces hypothèses de charge sont utilisées dans les positions constructives de plancher et de toit. Les constructions complètes de plancher et de versant de toit définies par l’utilisateur peuvent même être sauvegardées et réutilisées dans d’autres projets. Souvent, il n’y a rien d’autre à régler ou seulement une épaisseur de couche pour que la modélisation corresponde à la nouvelle situation ; les poids propre sont alors déterminés automatiquement.

8.03

3.3        Charges de neige et de vent

+

Détermination automatique de la charge normale due à la neige en fonction de la zone de charge de neige et de la hauteur au-dessus du niveau de la mer.

8.03

+

Détermination facultative de la charge due à l’accumulation de neige au niveau des avant-toits.

8.03

+

Détermination des charges de neige supplémentaires dues à l’accumulation et au glissement de la neige dans des situations correspondantes avec ou sans dispositifs d’arrêt neige.

8.03

+

Génération de la charge de neige exceptionnelle pour les communautés de la plaine d’Allemagne du Nord.

8.03

+

Détermination automatique des charges de vent sur le toit à partir de différentes directions d’entrée.

8.03

+

Détermination automatique de la charge de vent sur la face inférieure dans la zone de l’auvent.

8.03

+

Compilation automatique de jusqu’à 5 situations de charge de vent pour déterminer les réactions d’appui maximales et minimales (soulèvement).

8.03

+

Charges de vent pour les bâtiments à façade ouverte :

  • DIN : Bâtiments ouverts sur 1, 2 et 3 côtés
  • EC-D : bâtiments ouverts sur 1, 2 et 3 côtés (correspond à la norme DIN)
  • EC-AT : ouvert sur un côté, autonome sans, avec blocage sur un ou deux côtés
  • SIA : ouvert sur un côté, autonome sans, avec verrouillage sur un ou deux côtés

[A partir de la version 10.02]

  • EC-F : ouvert d’un côté, autoportant sans, avec blocage sur 1 ou 2 côtés

8.04

10.02

+

Charges de vent selon la norme NTC pour les bâtiments fermés

8.05

3.4        Charges de circulation

+

Les charges de circulation peuvent être facilement sélectionnées parmi les valeurs standard dans une boîte de dialogue spécifique.

8.03

3.5        Reprise de charges déjà calculées

+

Les charges peuvent être transférées à partir des appuis d’autres positions en tant que charges individuelles ou en linéaire. Les charges sont transférées en les répartissant entre les différents types de charges : le poids propre, les charges de neige, les charges de trafic, etc….

8.03

+

La reprise de charges est saisie comme référence :

  • Si un élément est modifié, tous les éléments dépendants sont également définis comme “non calculés” et sont marqués comme tels.
  • Le calcul utilise les résultats actuels de la position

8.03

+

Dans le groupe d’entrée “Reprise de charges déjà calculées”, les charges horizontales peuvent maintenant être ignorées. Les efforts horizontaux agissant sur une construction peuvent provoquer une défaillance du système dans la direction Y. Ces forces horizontales peuvent être ignorées si l’on s’assure qu’elles sont absorbées par le contreventement du bâtiment.

11.04

3.6        Charges supplémentaires

 

Des charges supplémentaires peuvent être saisies dans tous les systèmes.

8.03

 

Formes de charges : charge individuelle, linéaire répartie uniformément et trapézoïdale.

8.03

 

Directions de la charge : directions globale et locale, poids le long de l’axe de la barre, moment par 2, moment par 3

8.03

 

Types de charge : poids propre, charge de trafic, charge de neige, charge de vent, séisme, exceptionnelle, charge de neige exceptionnelle, charge de vent exceptionnelle.

8.03

 4     Positions statique

4.1        Chevron simple

 

Chevrons avec un nombre quelconque d’appuis de type panne.

8.03

 

Saisie de la construction à l’aide de valeurs de profil typiques telles que la hauteur mur jambette, la pente du toit, la hauteur du faîte, etc… Le système statique qui en découle est créé automatiquement. Si une section change dans la conception, le système statique est ajusté en conséquence.

8.03

+

Saisie du tracé du toit pour la détermination automatique des charges de neige et de vent dans les situations constructive suivantes : Avant-toit – faîtage, toit à un seul versant, extension, extension sous l’avant-toit.

8.03

+

Vous pouvez entrer des pannes aplomb (avec entaille dans le chevron), aplomb délardées et à dévers. Les pannes délardées et à dévers sont interprétées comme des appuis inclinés.

8.05

 

Si l’appui n’est pas formé par une panne, il peut être défini comme un appui direct.

8.05

+

Simulation de l’élasticité des pannes intermédiaires à l’aide de ressorts aux appuis.

10.01

+

Calcul des panneaux contrecollés croisés (CLT) comme chevron. Description voir le chapitre séparé sur le CLT au point 1.4.

11.01

+

Entrée d’une portée de panne maximale. Avec cette valeur, les dimensions et le matériau, le calcul de l’élasticité est effectué pour chaque panne. La rigidité calculée est spécifiée dans la note de calcul. En entrant la portée maximale de 0,000m, un support fixe est défini.

11.01

+

Module “Chevrons profilés en acier” : Ce module optionnel permet de calculer les profils en acier dans le type de position “chevron simple” :

  • Calcul des profils en acier à double symétrie
  • Calcul selon la norme EN 1993-1-1 ou DIN 18800-1
  • Sélection de profils d’acier alternatifs pour la conception
  • Sortie du profilé acier utilisé dans la note de calcul

11.04

4.2       Poutre/panne avec charge biaxiale

 

Une ou plusieurs poutres continues avec ou sans porte-à-faux, travée quelconque

8.03

 

Charge biaxiale

8.03

 

Une ou plusieurs articulations peuvent être prises en compte dans le système.

8.03

+

Poutre en pente
La poutre peut également être calculée comme un système non horizontal. La détermination de l’angle réel est très pratique, par exemple pour les sablières de pente, en spécifiant la pente du toit et l’angle par rapport à l’avant-toit.

8.03

+

Proposition de position pour les articulations
Si vous acceptez une position proposée, le système ajoute automatiquement une articulation à l’emplacement correspondant dans le tableau “Appuis, Nœuds, Articulations”.

8.04

+

Dans la poutre continue horizontale, une structure de plancher peut être choisie pour déterminer les charges permanentes. Dans la poutre continue non horizontale, cette entrée est maintenant automatiquement supprimée et une charge surfacique d’une structure de toit peut être entrée directement.

8.04

+

Optimisation de la procédure de saisie dans le tableau “Appuis, Nœuds, Articulations” En appuyant sur la touche “Entrée”, après avoir renseigné la colonne “Distance cumulée”, une boîte de dialogue s’ouvre pour la saisie des propriétés (par exemple, les appuis). Ainsi, les valeurs peuvent être saisies très rapidement au clavier en une seule fois sans avoir à régler la position d’entrée avec la souris.

8.04

+

Calcul des panneaux contrecollés croisés (CLT) en tant que poutre continue. Description voir chapitre séparé sur le CLT au point 1.4.

11.01

+

Module “Poutres profilés acier”
Ce module optionnel vous permet de calculer les sections profilées en acier dans le type de position “Poutre/panne” :

  • Calcul de sections profilées acier à double symétrie (“double-symetric steel profiles”)
  • Calcul selon la norme EN 1993-1-1 ou DIN 18800-1
  • Sélection de sections profilées acier alternatives lors de la conception
  • Sortie de la section profilée acier utilisée dans la note de calcul.

11.04

4.3        Poteau avec charge biaxiale

 

Poteau avec charge biaxiale. Appuis à l’extrémité inférieure et supérieure de la pièce.

8.03

+

Calcul des panneaux contrecollé croisés (CLT) en tant que poteau
Afin de prendre en compte une charge excentrique, une excentricité peut être saisie dans les groupes d’entrée “Reprise de charges déjà calculées” et “Charges supplémentaires”. Pour une description plus détaillée, voir le chapitre séparé sur le CLT au point 1.4.

11.01

+

Module “Poteau profilé en acier”
Avec ce module optionnel, le calcul des sections en acier dans le type de position “poteau” est possible:

  • Calcul de profils en acier à double symétrie
  • Calcul selon la norme EN 1993-1-1 ou DIN 18800-1
  • Sélection de profils en acier alternatifs pour la conception
  • Sortie du profil en acier utilisé dans la note de calcul

11.04

4.4        Structures

 

Surface générale de structure avec un nombre quelconque de noeuds, barres, composants et appuis.

8.05

 

Charge à deux axes provenant d’une reprise ou d’une entrée directe de charges.

8.05

 

Large éventail d’options pour l’entrée du système statique :

  • Saisie des noeuds, barres et appuis dans un tableau
  • Acquisition graphique des noeuds, barre et appuis
  • Création graphique avec des éléments de CAO. Par ex., la détermination des coordonnées des noeuds à l’intersection de lignes.
  • Récupération d’éléments graphiques créés depuis d’autres systèmes (DXF, DWG). Fonction ‘Ligne au milieu, bissectrice’ pour générer la position de l’axe à partir des bords des composants importés en 2D.

8.05

 

La section des composants peut être définie pour des pièces individuelles (entrait simple) ou pour des pièces doubles (entraits moisés).

8.05

 

Les dispositif d’anti-déversement peuvent être définis séparément pour la largeur et la hauteur des composants.

9.03

+

La longueur d’appui peut maintenant être réglée sur “au nœud”. Cela réduit les “longueurs d’appui” aux longueurs individuelles des barres, par exemple, même avec une barre supérieure continue.

9.03

+

Nouveau type d’appui ‘Libre en Z’ par exemple pour simuler un tenon avec jeu entre le poinçon et l’entrait simple.

9.03

+

Le nœud ou la barre actuellement sélectionné dans le tableau est mis en évidence dans la zone graphique.

10.01

4.5        Arêtiers & noues

+

Arêtier et noue avec un nombre quelconque d’appuis

9.03

+

Charge à deux axes provenant de la détermination automatique de la charge, d’une reprise de charge déjà calculée ou de l’entrée directe des charges. Les bandes de chargement pour la détermination automatique de la charge due au vent et à la neige peuvent être déterminées au choix pour toute la zone d’arêtier ou noue, suivant la bissectrice de l’angle formé avec les pannes ou orientée par les pannes.

9.03

+

Saisie de la construction à l’aide de valeurs de profil typiques des surfaces de toit adjacentes, telles que la hauteur des jambettes, la pente du toit, le point d’ancrage, etc… L’angle de base de l’avant-toit peut être compris entre 20° et 160°. Les propriétés des formes de toit typiques sont prises en compte : 2 zones de toit principales, toit en croupe, etc… Les pannes (appuis) sont saisies dans la zone de toit correspondante ; les distances ne doivent pas être converties au plan de faîtage ; le système statique en est automatiquement déduit.

9.03

+

Pour la saisie de la construction, on peut également adopter des positions de chevrons pour les zones de toit adjacentes. Les valeurs de profil, la conception de la surface du toit et les pannes sont automatiquement transférées à partir de celles-ci.

9.03

+

Les sections réelles de l’élément de construction sont utilisées pour la conception :

  • Détermination de la section réelle, en tenant compte des délardements ou des rencreusements, avec ou sans dévoiement, partiellement délardé, etc…
  • Soustraction des entailles et entailles d’angle réelles générées par les pannes avec détermination de la section transversale résiduelle correspondante au-dessus de l’appui formé par la panne.

9.03

4.6        Toit avec chevrons

 

Types de toit
Toits à deux versants composés de chevrons sur pannes mais aussi des appentis contre mur ou sous égout.

  • Toits symétriques et asymétriques
  • Système coulissant ou non coulissant
  • Un nombre quelconque de pannes aplomb, délardées ou à dévers comme appuis
  • Un nombre quelconque d’appuis horizontaux ou glissant
  • 4 types de renforts incluant les organes de connexion pour la liaison entre le chevron et la sablière

9.04

 

 

 

11.02

+

Entrait ou moises incluant le calcul des assemblages

  • Organe de connexion pour l’assemblage entre l’entrait et le chevron avec ou sans mi-bois.
  • Suspension des entraits aux pannes intermédiaires avec des organes de connexion appropriés

11.02

+

Liaison chevrons au faîte
Assemblage des chevrons au faîtage au moyen d’organes de connexion. Création du faîtage facultatif.

11.02

 

Géométrie du toit
Saisie de la géométrie du toit à l’aide de valeurs de profil type telles que la hauteur du bâtiment, la pente du toit, la hauteur du faîtage, etc… Le système statique en est automatiquement dérivé. Si une section change dans la conception, le système statique est ajusté en conséquence.

9.04

+

Interprétation étendue du système statique

  • Répartition des efforts pour l’assemblage des entraits aux chevrons en fonction de la situation d’assemblage
  • Détermination de la charge réelle dans les entailles en fonction de la situation d’assemblage
  • Simulation de la flexibilité des pannes intermédiaires à l’aide de ressorts au niveau des appuis
  • Détermination du dévers, du flambage et des systèmes longitudinaux
  • Prise en compte d’une répartition asymétrique de la surcharge utile sur l’entrait
  • Détection de l’affaiblissement de la section transversale dû à des mi-bois, des coupes et des organes de connexion dans les chevrons et les entraits
  • Spécification de la faîtière requise pour un appentis sans panne faîtière porteuse.

9.04

+

Détermination automatique des charges et des reprises de charges

  • Détermination automatique des charges de vent et de neige à partir de l’entrée de la bande de chargement
  • Détermination des poids propres des parois de toit et de plancher
  • Détermination de la surcharge utile sur les entraits à partir de la bande de chargement
  • Reprise de charges à partir d’autres positions statiques

9.04

 

Charges manuelles
Saisie manuelle de diverses charges : poids propres, charges d’exploitation, etc…

9.04

+

Entrée d’une portée maximale pour les pannes
Avec cette valeur, les dimensions des pannes et le matériau, l’élasticité est calculée pour chaque panne. La rigidité calculée est spécifiée dans la note de calcul. Lorsqu’on entre dans une portée maximale de 0,000m, un appui fixe est défini.

11.01

+

Rappel de la fenêtre de résultat
Rappel de la boîte de dialogue de calcul si les sections ont été influencées par des modifications d’un assemblage. Par exemple une plus grande enture en pied de chevron à la suite d’une modification du renfort. Le calcul est relancé, si, suite à la modification de la connexion :

  • l’utilisation de la section transversale des chevrons change de plus de 5 %.
  • le chevron est surchargé

11.03

+

Panne non porteuse
Sous le groupe d’entrée “Partie au faîtage”, l’option “Pas d’appuis” peut maintenant être sélectionnée pour définir le “type d’appui”. Si une panne faîtière alors que cette option a été choisie, elle n’a pas d’effet porteur. La panne faîtière n’est donc pas disponible pour le calcul. Avec ce réglage, il est possible d’afficher une panne directionnelle non porteuse.

11.04

4.7        Assemblages bois

 

Tenon – structure
Situation constructive correspondant à une structure avec des charges dans le sens de la fibre de la barre recevant la mortaise.

  • Tenon continu ou désabouté

10.02

+

Tenon – solivage
Situation constructive d’une poutre de solivage avec charge perpendiculaire au sens de la fibre de la barre recevant la mortaise

  • Tenon continu ou désabouté
  • Tenon également excentré ou affleurant en haut / en bas

10.02

+

Tenon – Analyse
Analyse et dimensionnement automatiques des tenons qui ne sont pas conformes à la forme spécifiée dans la norme. Les tenons sont alors également dimensionnés, par exemple, comme des embrèvements ou des entailles.

10.02

 

Embrèvement – Généralités
Création d’embrèvements simples ou à double embrèvements.

10.02

+

Embrèvement – Types

  • Formes supplémentaires pour l’embrèvement en about : perpendiculaire, en about reculé
  • Type d’embrèvement en about : perpendiculaire, bissectrice, perpendiculaire à la barre 2
  • Embrèvement en gorge
  • Tous les embrèvements peuvent être couverts ou découverts (traversants)

10.02

+

Embrèvement – Analyse
Analyse automatique et calcul des embrèvements qui ne sont pas conformes à la forme spécifiée dans la norme.

10.02

+

Tenon-embrèvement – Types

Formes des embrèvements : bissectrice, perpendiculaire, en about reculé

10.02

+

Tenon-embrèvement – Analyse
Analyse automatique et calcul de la combinaison des embrèvements et des tenons non prévus dans la norme.

10.02

 

Efforts
Les efforts tranchants à transmettre peuvent être saisis séparément en fonction de la situation de charge (vent, neige, charge d’exploitation, etc…).

10.02

+

Reprise de charges déjà calculées
Les dimensions des composants et les efforts tranchants peuvent être pris à partir de positions statiques existantes. Comme pour la reprise de charges, seules les références sont utilisées ici et le système affiche les dépendances correspondantes. Ainsi, si la position de la source est modifiée, l’assemblage en bois qui en dépend est également défini comme “non calculée” ; à l’ouverture, les valeurs correspondantes sont automatiquement relues.

10.02

 

Joint Gerber
Joint Gerber classique avec organe de connexion. Le joint Gerber est conçu pour être calculé en attente ou en recouvrement : Chargement des organes de connexion dans le sens axial ou transfert de charge par pression de contact.

11.01

 

Assemblage mi-bois en T
Mode de fonctionnement de la liaison des entraits avec le chevrons depuis une position “Toit avec chevrons”. Différentes répartitions d’organes de connexion sont possibles. La répartition des organes de connexion est affichée directement dans un aperçu.

Formulaire de base :

  • Section individuelle sur moises (2 pièces de même section)
  • Moises (2 pièces de même section) sur section individuelle
  • Avec ou sans enture mi-bois
  • Organes de connexion avec organe principal et organe secondaire, chevilles de conception spécifique

11.01

+

Assemblage mi-bois en T
Entrée de la longueur des composants et de l’avant-bois. Le changement de longueur manuel peut être nécessaire si les barres se réunissent à angle aigu.

11.03

 

Flasques ou ferrures en âme
Pour différentes situations et différentes sections de composants, des ferrures en âmes avec organes de connexion et enture en âme sont créées. Différentes répartitions d’organes de connexion sont possibles. La répartition des organes de connexion est affichée directement dans un aperçu.

Formulaire de base :

  • Situation constructive : Nœud d’une structure
  • Section individuelle : 1 ferrure en âme, 2 flasques
  • Sections moisées : ferrure en âme uniquement
  • Les composants du nœud peuvent être automatiquement recoupés avec un jeu
  • Les ferrures sont créés pour chaque composant et peuvent être combinés avec différentes options, par exemple”Polygone optimisé”ou “Rectangle”

Pour chaque barre :

  • Organes de connexion avec organe principal et organe secondaire, chevilles de conception spécifique
  • Répartition perpendiculaire ou suivant la bissectrice, spécification des distances aux bords et des distances entre les uns et les autres
  • Création des dimensions de la ferrure d’après les organes de connexion ou les composants
  • Extrémité des ferrures réalisée de 3 manière : “Orthogonal”, “embrêvé” ou “Optimisé” (avec angles tronqués)
  • Génération d’entailles traversantes ou masquées. Usinage “rectangulaire” ou “embrêvé” en fin d’entaille. Si nécessaire, les entailles sont prolongées pour unir les différentes parties de la ferrures.

11.01

 4.8        Pannes

 

Une ou plusieurs pannes réparties sur un versant de toit

  • Pannes aplomb, délardées (+) et pannes à dévers
  • répartition de pannes croisées sur appuis , pannes alignées, pannes continues articulées et à simple portée

11.01

+

Détermination automatique des charges et reprise de charges

  • Détermination automatique des charges de vent et de neige à partir de l’entrée de la bande de chargement
  • Saisie de la pente du toit pour la détermination automatique des charges de neige et de vent dans la situation constructive : débord de toit
  • Faîtage 2 versants, faîtage 1 versant, appentis contre mur, appentis sous égout
  • Détermination des charges permanentes des parois de toit
  • Reprise de charges à partir d’autres positions statiques

11.01

+

Panne la plus défavorable
Les pannes sont réparties sur toute la surface du toit. En calculant toutes les pannes, on trouve la panne le plus défavorable.

11.01

 

Calcul pannes croisées
Calcul des liaisons entre pannes pour les pannes croisées. Une longueur de chevauchement peut être définie pour les pannes croisées sur appuis. Une fixation par pointes est alors possible.

11.01

+

Deux façons de déterminer le profil

  • Au dessus pannes : Le profil est déterminé par le positionnement de la sablière et la panne faîtière (mieux connu sous le type de position “Chevrons simple”).
  • Au dessus couche de toit : Il n’est pas nécessaire d’introduire la sablière et la panne faîtière. Le profil est déterminé par la hauteur d’égout.

11.01

+

Pannes CLT
Calcul des pannes CLT en tant que pannes. Pour une description, voir le chapitre séparé sur le CLT au point 1.4.

11.01

 5     Contrôle graphique, post-traitement

5.1        Contrôle graphique à l’écran

 

Vue latérale en 2D des systèmes avec fonctions de mesure et affichage paramétrable

  • Système structurel (composants, structures de plancher et de toit)
  • Système statique (barres, nœuds, appuis)
  • Charges (séparées par type de charge : poids propre, neige, vent, …)
  • Sens des efforts, déformation
  • Description et cotation automatique de divers éléments
  • Autres éléments de dessin avec contrôle des calques
  • Les réglages de l’écran peuvent être enregistrés et rappelés d’un simple clic sur une icône.

8.03

 

Modèle filaire 3D avec fonctions de mesure

8.03

 

Les éléments de dessin tels que les courbes d’efforts et les lignes de déformation sont également affichés dans leur position spatiale dans le modèle filaire 3D.

9.04

+

Visualisation 3D en OpenGL
Plusieurs modes de rendus sont disponibles :

  • Texturé
  • avec ou sans arêtes
  • Couleurs de barre
  • Option de corps transparents pour les rendus texturés

La représentation peut être sauvegardée sous forme d’image et ensuite traitée, par exemple pour être insérée dans des documents et des plans.

8.03

+

Diamètre minimum pour l’affichage
La définition du diamètre minimum pour la visualisation des perçages et des organes de connexion est accessible sous :

  • 6 Usinages – 1 Contrôle modif./Supp.  – 02 Visualisation des perçages
  • 6 Usinages – 1 Contrôle modif./Supp. – 03 Volumes – éléments de connexion

11.03

+

Annuler et rétablir
Ces fonctions sont disponibles depuis la barre d’icônes et dans le menu “1. Fichier – 1. Position – 6. Annuler / 7. Rétablir”. Le nombre d’étapes en arrière qui peuvent être annulées est défini dans la fonction “1. Fichier – 7. Configuration – 2. Configuration écran”.

11.03

+

Changement d’unité
L’unité peut être modifiée depuis la fonction “1. Fichier – 7. Configuration – 4. Unités”.

11.03

5.2        Éléments de dessin intégrés

+

Une CAO complète est disponible directement dans l’affichage du système pour compléter et commenter le système. Pour certains systèmes, en particulier les structures, les éléments de dessin sont utilisés pour déterminer la géométrie du système statique.

8.03

+

Fonctions d’entrée

  • Lignes, arcs de cercle, cercle, points
  • Styles de lignes avec des extrémités différentes : flèche, point, etc…
  • Surfaces hachurées ou remplies (colorées)
  • Cotations linéaires classiques, cumulées ou combinées
  • Cotations de niveau, d’angle et de circonférence
  • Configuration des cotations à l’aide de styles de cotations : police, unités, décimales, etc…
  • Une ou plusieurs lignes de texte, description avec flèche directrice
  • Configuration des textes à l’aide de styles de texte : police, couleurs, tailles, cadres, flèches directrices, etc…
  • Gestion des calques

8.03

+

Traitements

  • Déplacer, ajuster, adapter, étirer, agrandir-rétrécir
  • Copier, copier par rotation, symétrie, translation
  • Répartition sur ligne ou sur arc

8.03

+

Éléments de dessin révisés

  • Gestion unifiée des styles de texte, des styles de cotation et d’autres paramètres
  • Les calques peuvent être regroupées en groupes de calques
  • L’échelle de détermination de la hauteur des polices et de l’espacement des hachures est désormais fixée dans le calque correspondant. Cela permet d’utiliser différentes échelles dans une même position à des fins différentes.

9.03

5.3        Import DXF

+

Import DXF 2D
Dans la saisie, l’importation de fichiers DXF 2D est utilisée pour transférer les dessins de l’architecture, de sorte que le système statique puisse être saisi ou vérifié plus facilement.

8.03

+

Détails
En post-traitement, les dessins de détail peuvent être insérés via l’import, par exemple pour clarifier les détails de construction requis.

8.03

+

Sélection et facteur d’échelle
Si un fichier DXF est importé, un facteur d’insertion peut être déterminé, des calques peuvent être sélectionnés pour le transfert et une zone à transférer peut être marquée. Lors de l’importation, il est donc possible de réduire à la partie requise du dessin global.

8.03

 6     Résultats, notes de calcul

6.1        Efforts, déformation, points de rupture

 

Les efforts sont affichés graphiquement sur l’écran en option. Le type d’effort et la situation de charge considérée ou la courbe enveloppe sont sélectionnés.

A partir de la version 9.04, les efforts maxi sont indiqués.

8.03

9.04

 

La déformation est éventuellement affichée graphiquement sur l’écran. La situation de charge considérée est sélectionnée.

8.03

 

Les courbes de force en coupe et les déformations peuvent être produites dans des plans.

8.03

 

Affichage des réactions d’appuis. La situation de charge considérée est sélectionnée.

8.04

 

Sur l’écran, les lieux de défaillance sont affichés en option avec un cercle rempli en rouge. Tous les endroits où une preuve n’a pas été conservée sont toujours affichés. Il peut s’agir d’endroits où les contraintes sont dépassées ainsi que d’endroits où la déformation est excessive.

9.04

6.2        Calcul

 

La section spécifiée est calculée. Ce faisant, la conception est prise en compte selon les normes :

  • valeurs de matériaux délivrées selon la norme DIN ou EC
  • kmod Valeurs correspondant à la durée de la charge à partir des combinaisons de charges et de la classe de service
  • la prise en compte facultative de l’oscillation
  • flèches admissibles ajustables
  • Réduction de la force de cisaillement selon la norme DIN 1052

8.03

 

Dans le chevron (chevron simple), la pression d’entaille est vérifiée et pour la poutre continue, la pression d’appui est vérifiée.

8.03

+

Des sections alternatives de dimensions proches sont calculées en plus des sections spécifiées. À la fin du calcul, les rapports de contrainte des sections actuelles et alternatives sont affichés. Une surcharge ou une sous-charge est facilement reconnaissable à sa couleur. D’un simple clic, vous pouvez sélectionner et concevoir une autre section transversale. En outre, la pression d’entaille et d’appui est également affichée ici, ce qui est important si l’on veut réduire la largeur d’une section transversale. Au lieu de modifier la section transversale, on peut également modifier la largeur d’influence dans de nombreux cas. Ce dialogue indique une largeur d’influence possible approximative et la largeur d’influence utilisée peut être modifiée. Ce dialogue offre les informations habituelles pour optimiser la conception. En un clic, la nouvelle conception est réalisée avec les valeurs modifiées.

8.03

+

La boîte de dialogue “Utilisation et sélection des sections” affiche la zone ou la conception ayant la plus grande utilisation, par exemple “Contrainte de flexion”

8.04

+

La flèche résultante finale maximale réelle d’un système est affichée directement dans la boîte de dialogue “Utilisation et sélection des sections”. Il est ainsi possible d’estimer directement le bon fonctionnement d’une structure sans avoir à examiner les contrôles en détail.

8.04

+

Vérification plus détaillée de l’oscillation : en tenant compte de la plus petite largeur de plancher et de la chape, il est possible d’effectuer une vérification plus précise des vibrations et d’obtenir ainsi une meilleure utilisation des matériaux.

8.04

 

Des contrôles de flexion supplémentaires sont effectués pour la norme SIA. Un total de 5 flèches pour le porte-à-faux et le champ est pris en compte pour le SIA.

8.04

+

Pour les structures, les pressions aux appuis sont déterminées pour les composants qui sont alignés en fonction des appuis.

8.05

+

Pour les sections en deux parties (moises), les charges nécessaires pour le contreventement de flambage sont déterminées sous pression.

8.05

+

Contrôles des flèches pour les “structures” avec analyse des travées.

8.05

+

Sous le groupe d’entrée “Configuration de la position”, il est maintenant possible de définir dans tous les types de position si la flèche négative des débords doit être prise en compte ou ignorée, en particulier si les débords courts sont tirés vers le haut par la charge des composants. Cette flèche négative au niveau des porte-à-faux dépasse souvent la flèche maximale autorisée et devient donc déterminante. Pour cette raison, la flèche négative (vers le haut) des porte-à-faux peut être ignorée.

11.04

6.3        Notes de calcul

+

Les modèles de notes de calcul peuvent être édités avec un éditeur spécial :

  • Illustrations, logos d’entreprises et textes fixes
  • Formats des caractères et des paragraphes du texte continu et des titres
  • Formatage des tableaux : Formats de caractères, cadres
  • Il est possible de créer un nombre illimité de modèles.
  • Tous les modèles de format créés sont disponibles pour toutes les éditions de note de calcul.

8.04

 

Les notes de calcul sont produites sous forme de documents. La portée peut être déterminée en sélectionnant l’un des quatre niveaux de détail prédéfinis.

8.03

 

Les notes de calcul contiennent:

  • Une illustration du système constructif et statique
  • Une liste des charges
  • Un tableau avec la détermination des charges statiques des parois de toit ou de plancher (à partir de la version 9.04)
  • Les efforts caractéristiques aux appuis
  • Vérification de la flexion et de la contrainte normale, prise en compte de l’affaiblissement de la section au niveau des entailles
  • Contrôle du stress au cisaillement
  • Les flèches admissibles : Instantanée (W inst), Résultante finale (W net,fin) et Finale (W fin)
  • Compression de l’entaille, compression de l’appui

8.03

 

Les notes de calcul peuvent être éditées directement avec le programme défini par défaut (par exemple WinWord).

8.04

 

Les notes de calcul peuvent être délivrées dans les formats suivants :

  • MS Word 97 – 2003 (*.doc)
  • MS Word 2007 (*.docx)
  • Format de texte enrichi (*.rtf)
  • Format de document portable (*.pdf)

8.03

 

Les notes de calcul peuvent être éditées dans les formats supplémentaires suivants :

  • Document texte *.odt

8.05

+

Ces notes de calcul sont pleinement intégrées dans le gestionnaire de projets

8.03

+

Sur la première page des notes de calcul, les informations les plus importantes sont présentées sous une forme rapidement compréhensible : Matériau, section, pente du toit, calcul conforme ou non, etc…

8.04

+

Les notes de calcul contiennent également les efforts aux appuis pour faciliter le choix des connecteurs à la conception .

8.04

+

Forces nodales : sortie des forces normales, des forces de cisaillement et des moments par barre, divisée en types de charge.

9.03

+

Représentation graphique des zones de charges pour les arêtiers et noues

9.03

+

Illustration montrant la coupe transversale réelle pour les arêtiers et les noues

9.03

 

Production d’une note de calcul pour toutes les positions statiques ou pour des positions statiques sélectionnées : une entrée “Editer note de calcul” est créée directement sous le projet dans le gestionnaire de projets. En double-cliquant dessus, vous pouvez ouvrir le dialogue pour l’édition des notes de calcul.

  • Les positions statiques peuvent être produites dans n’importe quel ordre.
  • Les positions qui ne doivent pas apparaître dans la note de calcul peuvent être désélectionnées lors de la sortie.
  • Vous pouvez sélectionner l’étendue du document pour chaque position séparément (court, moyen, long)
  • Différentes variantes de sortie peuvent être créées avec un interrupteur à bascule. Par exemple, les paramètres d’une sortie longues pour la vérification et les paramètres d’une sortie courte pour vos propres documents peuvent être sauvegardés.
  • Dans l’éditeur de modèles, vous pouvez définir pour le modèle qu’une table des matières est automatiquement créée lors de la sortie. Lors de la sortie avec le programme de traitement de texte Word, la table des matières peut être formatée et mise à jour dans les formats DOC, DOCX et RTF avec les touches “Ctrl+A” et ensuite “F9”.

11.01

6.4        Fichiers de protocoles

+

Des fichiers journaux sont générés, qui peuvent être affichés via des éléments de menu du DC-Statik ou directement dans le gestionnaire de projets :

  • Charges de vent
  • Charges de neige
  • Reprise de charges

8.03

+

Fichiers journaux supplémentaires avec documentation des flèches, du flambage et de la torsion.

9.03

6.5        Production graphique

 

Tous les éléments de l’affichage actuel de l’écran peuvent être transférés dans un plan pour la sortie papier. La représentation à l’échelle réelle peut être adaptée au format papier. Les formats de papier peuvent être sélectionnés à volonté, par exemple de DIN A 4 à DIN A 0.

8.03

+

Des fiches de taille automatiquement dimensionnées peuvent être générées à partir de composants. Ces dessins sont adaptés pour un usinage manuel.

8.03

+

Les plans sont sauvegardés et sont entièrement intégrés dans le gestionnaire de projets.

8.03

 

En option, le graphique peut être sauvegardé au format DXF.

8.03

 

Il est possible de générer des plans d’assemblages bois. Les vues nécessaires sont générées automatiquement et dimensionnées en conséquence..

10.02

 

Les commentaires sont fermés.