Update 2013, Liste des nouveautés

Liste des améliorations de la MAJ 2013, Version 13.01

Vidéos des différents points: update.dietrichs.fr

 Cette liste comporte les améliorations de la version 13 qui sont disponibles avec la sortie de la V13.01.

Statut et date du document : août 2014 – Sous réserve de modification

1     Gestionnaire de projets, système en général

1.1        Projets, gestionnaire de projets

Les plans dynamiques sont liés à une position bâtiment. Par conséquent, leur classement ne peut pas être modifié simplement depuis le gestionnaire de projets. Maintenant, il est possible de modifier l’affectation des plans dynamiques qui ne sont plus liés à une position bâtiment. 12.02
Emplacement pour les sauvegardes automatiques : Jusqu’à présent, les sauvegardes automatiques étaient écrites dans le répertoire du projet. Des rallentissements pouvaient être constatés par les utilisateurs travaillant en réseau car l’écriture sur un réseau nécessite une autorisation d’écriture. A présent, les sauvegardes sont enregistrées dans le répertoire %dhptmp%\ProTmp (Exemple C:\Dietrichs13\wintmp\ProTmp). Cette modification économise ainsi les ressources du serveur. 13.01

 

2     Variables, Valeurs standard

Voici quelques points clefs répertoriés dans cette application. Une description détaillée du système de variables peut être trouvé sur le DVD dans le répertoire \documents\fra\Variables_Ud13*.

2.1        Variables appliquées aux fonctions Variables (1-6), EAI, Editeur COB et ECP

Dans la définition des variables, les groupes peuvent être sélectionnés à partir de boutons.

En sélectionnant un groupe, la liste des variables reste complète; les variables du groupe actuel s’affichent en bleu, celles des autres groupes sont grisées. Les boutons permettent d’atteindre la première variable du groupe sélectionné. Toutes les variables restent modifiables.

13.01

2.1.1     Variables dans l’éditeur COB

A présent, la saisie des valeurs s’effectue également depuis la fenêtre de définition des variables dans l’éditeur COB. Ainsi, la saisie ou la modification des valeurs s’effectue plus confortablement. Là encore, les variables peuvent être classées par groupe et filtrées à l’aide des boutons d’accès rapide.

 

Les variables peuvent à présent être définies avec une valeur fixe (case F). Cela permet de les masquer et d’obtenir un formulaire vraiment adapté.

13.01

2.2        Formules

Dans les formules, les conditions peuvent être traitées.

Ce type de formule est composé de trois parties, séparées par un point-virgule.

(Condition);(Formule si la condition est remplie);( Formule si la condition n’est pas remplie)

Cela amène beaucoup de souplesse pour créer des formules répondant à différentes situations. Par exemple, le nombre d’EAI peut être réduit de manière significative avec cette méthode.

13.01

 

3     Eléments de dessin

3.1        Affichage

Personnaliser l’ordre d’affichage:

Il existe 3 groupes d’éléments qui sont organisés par défaut dans l’ordre suivant (de l’arrière à l’avant du plan) : 1. Hachures et remplissages, 2. Eléments de trait (Lignes, Cercles, etc.) et 3. Texte et Cotations. Donc les textes chevauchent toujours toutes les lignes et hachures, les lignes chevauchent toujours les hachures.

Maintenant, vous pouvez modifier l’ordre d’affichage au sein d’un groupe. En modifiant la position d’un élément avec la fonction “2-05 Au premier plan“, on amène cet élément au devant de son groupe. A l’inverse, la fonction “2-06 En arrière plan” amène l’élément sélectionné en dernière position de son groupe.

13.01

3.2        Hachures

Options pour certaines dimensions de hachures:

  • Matériaux d’isolation: La valeur A indique le rayon de la courbe pour la hachure, elle doit être modifiée dès l’instant où la hauteur de la hachure change. Si l’on renseigne une valeur négative, celle-ci est utilisée comme rapport de proportionnalité par rapport à la hauteur. Si A = – 7, le rayon sera égal à la hauteur / 7 (Valeur minimale possible: -4.2). En renseignant une valeur A = 0, le programme prend un rapport de proportionnalité de 5 / hauteur = A.
  • Etanchéité (coupe): La dimension indique la largeur de la bande qui doit être modifiée dès l’instant où la hauteur de la hachure change. La saisie d’une valeur négative est à présent acceptée. Elle permet de définir un rapport de proportionnalité entre la hauteur de la hachure et la largeur de bande. Ainsi, en renseignant -0.5 comme valeur A, le programme prend un rapport de proportionnalité de 0.5 / hauteur = A. En renseignant une valeur A = 0, la largeur est = à la hauteur de la hachure.
13.01

 

4     Profil

4.1        Profil

Pour les profils avec lucarne rampante, la distribution des chaînes de cotes était défavorable et nécessitait donc beaucoup d’espace. Cela a été révisé et les chaînes de cotes sont disposées dans un ordre plus favorable. 12.02
Fenêtre de toit: Si une fenêtre de toit a été positionnée par rapport à une latte de toit (cote du bas de la fenêtre à la dernière latte L), la valeur L est conservée en cas de modification du profil. La fenêtre de toit sera décalée en conséquence pour respecter cette valeur. 12.03
La hauteur du dessous de la sablière peut à présent être renseignée (onglet Profil). L’arête avant-basse ou arrière-basse peut être choisie (onglet Sablières). 12.03
Le calcul du profil a été considérablement accéléré. La vitesse de calcul dépend avant tout de la configuration matérielle de l’ordinateur mais le temps de calcul a été divisé par 3. 13.01
Une option du profil permet au texte d’interrompre ou pas les lignes de la même manière que cela se fait dans PlanCAD. Ce paramètre se trouve sous 1. Fichier – 7. Configuration – 2. Affichage. 13.01
Liaison intuitive entre les entrées du menu latéral et la zone graphique :

  • La sélection d’une cellule depuis le menu latéral gauche affiche en surbrillance (de couleur magenta) l’élément auquel elle se rapporte dans la zone graphique. Par exemple, la sélection de la cellule hauteur chevron active le chevron concerné.

▪   Dans certains onglets, vous pouvez entrer plusieurs éléments du même type. On utilise alors le bouton << X / X >> pour se rendre d’un élément à un autre. Ainsi, l’élément en surbrillance dépendra avant tout de l’élément en cours de paramétrage, qu’il soit sur le profil gauche ou droit. De cette manière, on sait tout de suite si les paramètres sélectionnés concernent l’élément que l’on souhaite modifier.

  • Le survol d’un élément avec la souris dans la zone graphique met en évidence des zones de surbrillances de couleur magenta dès lors qu’un élément est détecté.

▪   La sélection par double-clic d’un élément en surbrillance ouvre automatiquement l’onglet auquel il se rapporte dans le menu latéral gauche. Lorsque l’onglet concerné est fermé, le programme l’ouvre automatiquement. La cellule concernée scintille deux fois pour que l’on sache quel champ définit l’élément sélectionné. Il est toujours possible de changer de cellule suivant ce que l’on souhaite modifier car le champ sélectionné par défaut est le premier trouvé.

▪   un menu contextuel apparaît lorsque l’on effectue un clic droit avec la souris sur un élément en surbrillance. Les fonctions suivantes sont alors proposées :

▪   Modifier: Ouvre l’onglet en rapport avec l’élément (comme avec le double clic)

▪   Traiter détails: Ouvre la boîte de dialogue pour personnaliser les détails de l’élément sélectionné (par exemple le modèle de mur ou de toit)

▪   Copier *: Crée une copie de l’élément en surbrillance. Cet élément est ajouté à la suite de ceux existants dans le menu latéral gauche. Par exemple, un clic droit sur une panne intermédiaire ouvre le menu dans lequel on sélectionne Copier panne. Une panne identique est créée dans le menu latéral (ex : << 2/2 >>). De cette manière, on peut facilement copier un élément et le modifier sans avoir à tout régler une deuxième fois.

▪   Effacer: L’élément sélectionné est supprimé.

Cette nouvelle méthode de sélection dynamique permet de travailler très facilement dans le profil et de gagner en rapidité dans la saisie ou modifications des valeurs. L’utilisation des modèles de profil est d’autant plus efficace puisqu’ils contiennent déjà les éléments souhaités. Il ne reste plus qu’à les sélectionner pour en modifier leurs valeurs.

13.01
Classement des étages: L’organisation des étage peut à présent être modifié grâce aux nouvelles fonctionnalités ajoutés à droite du bouton << X / X >> dans l’onglet Bâtiment.

  • L’étage actuel peut être déplacé avant ou après dans la liste avec les boutons
  • Le troisième bouton permet d’ajouter un nouvel étage avant celui actuel.
13.01

 

5     Bâtiment

5.1        Généralités

Augmentation de la précision avec 12 chiffres après la virgule

Le système travaille à présent avec 12 décimales pour le calcul. Une plus grande précision est obtenue permettant de réduire les problèmes d’affichage. Par exemple, beaucoup d’usinages et de raccords qui posaient problème sont désormais résolus.

  • Les nouveaux projets utilisent cette précision de calcul sans restriction.
  • Pour la résolution des problèmes sur d’anciens projets, les composants ou valeurs doivent être saisies à nouveaux pour prendre en compte toutes les décimales.
13.01

5.2     Configuration d’affichage, Groupes organisatoires

L’affichage des pièces ne pouvait pas être masqué dans une position bâtiment et seul un dépôt de plan offrait une possibilité de masquer ces informations. Il est maintenant possible de gérer de manière précise l’affichage de ces piècesdirectement depuis la fonction “1-7-1 Affichage”.

  • Les informations des pièces, la surface colorée comme les niveaux sous plafond peuvent être sélectionnés dans une fenêtre de réglage. Ce réglage peut ensuite être choisit depuis la fenêtre de fonction « Affichage ». Le principe est le même que pour les portes et fenêtres.
  • Le réglage sélectionné peut être activé ou désactivé par l’intermédiaire d’une case à cocher. Ce réglage s’applique toujours à l’étage actuel.
  • Les réglages d’affichage des pièces sont également accessibles depuis la fenêtre de dépôt de plan d’étages. Ainsi, ils peuvent être modifiés et adaptés par la suite pour le dépôt de plan.
12.03

5.3        Système – Eléments Combinés Paramétriques

Le système des Eléments Combinés Paramétriques a bénéficié de vastes élargissements. Voici quelques points clef pour cette partie du programme. Une description de l’ensemble des possibilités de ce système est disponible dans un document présent sur le DVD au chemin: DVD:\documents\fra\ECP_Ud13_*. Ce manuel décrit principalement les notions de bases et les possibilités techniques telles que celles énoncées ci-dessous.

Répartition des composants, bibliothèques de composants et EAI

Il est maintenant possible de formuler une répartition de composants, de bibliothèques de composants et d’EAI. Cette formule doit être saisie pour les coordonnées de points (composants et bibliothèques) ou aux points de référence (EAI).

  • Chaque coordonnée reçoit l’entrée sous la forme (Départ~Saut~Chiffre). Le chiffre 1 signifie qu’aucun saut n’est effectué, ainsi l’objet sera réalisé uniquement au point de départ.
  • Les répartitions ne peuvent être formulées qu’en direction de X, Y et Z
  • Avec cette formule de répartition, il est possible de créer facilement une série d’entraxe, une grille 2D ou 3D de composants, de bibliothèque de composants ou d’usinages.
  • Les valeurs entre parenthèses signifient (point de positionnement du 1er objet~point de positionnement du second objet~quantité d’objets à créer).L’entraxe défini par les deux premiers points est conservé pour la création des objets suivants.
  • Si la référence de l’objet réparti (B1, B2, ..) est utilisée à un autre endroit (par ex. avec les connexions), l’action qui y est définie sera réalisée sur l’ensemble des objets répartis portant la même référence.
13.01
Les valeurs intermédiaires peuvent être nombreuses et l’édition comme la modification de ces dernières peut s’avérer difficile. Il existe une nouvelle possibilité permettant d’exporter les valeurs intermédiaires dans un fichier qui peut être édité plus facilement, avant d’être ensuite importé à nouveau dans l’éditeur ECP. Une description détaillée est présente dans le guide ECP. 13.01

5.4        Dimur – Conception de murs

Les fonctions Effacer, Conception, Nom modèle et Hauteur du menu “Modifier murs” nécessitaient jusqu’à présent de sélectionner les murs l’un après l’autre. Il est maintenant possible de sélectionner plusieurs murs à la fois à l’aide d’une fenêtre de sélection (Touche C ou I) ou au croisement d’une ligne. Les murs choisis doivent obligatoirement avoir les mêmes caractéristiques (Par ex. la même hauteur), le premier mur sélectionné déterminant les caractéristiques de référence. 12.03
Dans la fonction affichage (1-7-1) du module Dimur, un réglage de dépôt de plan d’étages peut être choisit. Ainsi, la cotation, les descriptions et les hachures du plan d’étages peuvent être affichés de manière dynamique alors que le bâtiment est en cours de réalisation.

  • Seules les cotations, descriptions et hachures – remplissages sont pris en compte dans le réglage du dépôt de plan d’étages puisque les autres paramètres concernent uniquement le dépôt de plan.
  • En cochant la case « Recalcul automatique… » qui suit la liste de choix du réglage de plan d’étages, les cotations et descriptions sont automatiquement récalculées en cas de modification du bâtiment.
  • Ainsi, toutes les entrées et modifications peuvent être immédiatement vérifiées facilitant la correction des erreurs.
  • Avec le dépôt de plan d’étages, il est possible de paramétrer les cotations, descriptions et hachures qui devront apparaître. En utilisant l’impression directe (1-01-9), le plan est déposé tel qu’il apparaît à l’écran dans Dimur.
13.01

5.5        Ossature – Construction de murs

La fonction ‘Déplacer point’ a été rajoutée dans les fonctions de modifications du mur. Elle permet de déplacer un point de contour d’une ou plusieurs couches. 12.02
Lors de la création d’un nouveau contour extérieur ou intérieur (3-1), il est possible de choisir des points de contours déjà existants. 12.02
Les contours extérieur et intérieurs peuvent être effacés avec la fonction ‘Effacer point’. Il faut pour cela que le contour à effacer ne dispose plus que de trois points. 12.02
Les fonctions de modification des murs sont maintenant disponibles depuis le module Ossature. Les modifications s’appliqueront uniquement au mur actuel :

  • Modifier mur – Conception (3-01)
  • Modifier mur – Nom modèle (3-02)
  • Modifier mur – Hauteur (3-03)
  • Modifier mur – Attributs (3-04)

Cela peut présenter certains avantages. Exemple: Les propriétés du calcul pour la construction automatique du mur peuvent être modifiées sans avoir à changer de module.

13.01

5.6        Portes et fenêtres dans Dimur et Ossature

Référence pour mesure: Trou mur ou menuiserie hors-tout

Si la référence était modifiée, les valeurs dimensionnelles étaient adaptées à la référence choisie. Cette adaptation de la valeur n’est pas possible lorsque la largeur est définie par une formule ce qui génère une valeur erronée. Cette règle a été maintenant uniformisée:

  • Peu importe que ce soit avec ou sans formule: Les valeurs d’entrée ne changent pas lorsque la référence est modifiée. Les valeurs s’appliquent directement à la référence spécifiée.
  • Les valeurs pour la référence non choisie sont indiquées sur la droite, sous la zone d’aperçu dynamique. Sont également indiquées les hauteurs d’allège/de semelle et de linteau.
  • Si vous modifiez la référence pour mesure, vous obtenez des dimensions de portes ou fenêtre différentes. Jusqu’à présent, c’était le cas uniquement lors de l’emploi d’une formule.
12.02
Saisie des hauteurs d’allège/de semelle et de linteau

Une des deux valeurs peut être saisie, l’autre est automatiquement calculée. Lors de la création ou la modification d’une porte ou fenêtre, la dernière valeur utilisée (hauteur d’allège/ de semelle ou hauteur linteau) était proposée par défaut. Ainsi, une menuiserie réglée avec une hauteur d’allège pouvait proposer la hauteur de linteau ou vice versa. Cette règle a été adaptée pour tenir compte des formules : Lorsqu’une valeur est définie par une formule, elle est proposée automatiquement à la modification et ce, quelle que soit la dernière valeur utilisée lors de la dernière ouverture de la fonction.

12.02
Les possibilités de réglage pour les jeux des tablettes / tableaux des portes et fenêtres ont été augmentées. Ainsi, les jeux gauche, droit, haut et bas peuvent être définis individuellement. 13.01

5.7        Charpente – Conception de toit

La modification ou suppression des fenêtres de toit ou cheminée n’efface plus les zones de voligeages (définition des zones de toit). Les limites de la zone contenant ces éléments sont automatiquement ajustées. 12.02

5.8        Charpente – Construction de toit

Sablière de pente: Les entailles peuvent désormais être définies avec les modes de cotation d’équerre, d’aplomb ou de niveau pour les sablières de pente. 12.03
Il existe une nouvelle fonction « Toujours activer les automatismes » (5-04 : Charpente – construction de toit). Cette fonction permet de réactiver les barres désactivées leur permettant de bénéficier à nouveau des automatismes d’un nouveau calcul. Un changement de couleur est alors opéré sur le composant qui passe du gris à sa couleur d’origine. Par cette action, tous les traitements sont supprimés et le composant est coupé perpendiculairement à chaque extrémité. Un nouveau calcul permet de recréer les traitements automatisés du composant. Le nouveau calcul peut être généré à partir de la fonction « Nouveau calcul charpente (5-9) » ou bien avec la fonction de modification du composant. 12.03
A présent, l’insertion d’une fenêtre de toit ou d’une cheminée génère seulement un recalcul des chevrons et moises qui sont affectés par l’ouverture. Ainsi, le calcul s’effectue plus rapidement et seuls les chevrons et moises en contact avec l’ouverture perdent leurs traitements effectués manuellement. 13.01
Dans les arêtiers et noues, une nouvelle fonction permet de spécifier si les ouvertures doivent être prises en compte ou pas. Deux composants sont créés lorsque la l’ouverture se situe sur la ligne de raccord. Jusqu’à présent, les arêtiers ou noues étaient systématiquement créées en deux parties dans ce cas de figure. A présent, les composants restent entiers dès lors que l’on choisit « oui » pour la fonction « Ignorer l’ouverture ». 13.01
Répartition automatique des chevrons: Certains chevrons peuvent être répartis automatiquement après modifications. Le programme distingue trois types de chevrons:

  • Chevrons limites: Ils sont positionnés avec le bouton Un seul chevron ou Répartir de Pt à Pt en choisissant Oui (Chevrons limites) dans le champ Limite pour répartition des fonctions Chevron libre/du profil. Ainsi, ils déterminent la limite de zone pour la répartition des chevrons répartis. Ils restent en attente d’une éventuelle modification de leur position initiale. Les chevrons fixes s’affichent en rouge foncé dans le module charpente construction de toit.
  • Chevrons répartis: Ils sont créés par répartition avec le bouton Répartir (zone) et affichés avec leur couleur habituelle (rouge). Ces chevrons gardent en mémoire la règle de répartition avec laquelle ils ont été créés. La translation des limites de la zone à répartir (Chevrons fixes, rive gauche et/ou droite de la zone) entraine un recalcul de la répartition des chevrons répartis. La translation d’un chevron réparti a un impact sur les autres chevrons répartis de la zone dans laquelle il se situe. Dans ce cas, une question est posée à laquelle deux choix sont possibles :
  • Oui : Les autres chevrons répartis sont redistribués à gauche et à droite de ce chevron.
  • Non : Les deux chevrons avoisinant celui qui a été translaté ainsi que ce dernier deviennent des chevrons fixes séparant ainsi la zone en deux. Le reste des chevrons répartis (zone) est redistribué dans chaque zone suivant les règles de répartition définies lors de leur création.
  • Chevrons spécifiques: Ils sont positionnés avec le bouton Un seul chevron ou Répartir de Pt à Pt en choisissant ‘Non (Chevrons spécifiques)’ dans le champ Limite pour répartition des fonctions Chevron libre/du profil. Ils ne sont pas considérés comme des limites de zones aussi ils sont ignorés comme s’ils n’existaient pas lors d’une répartition de chevrons. Il peut être utile d’utiliser cette possibilité pour un faux chevronnage. Les chevrons répartis (zone) sont représentés en rouge-orangé vif dans le module Charpente – Construction de toit.
  • Lorsque les chevrons sont copiés d’un versant à un autre (suivant une ligne de faîtage), ils conservent leurs spécificités autant que cela soit possible. Lorsque les surfaces de versants n’ont pas la même géométrie, les chevrons répartis sont automatiquement transformés en chevrons limites pour conserver l’alignement avec les chevrons du versant source.
  • Le code couleur utilisé pour les trois types de chevrons n’est utilisé que dans le module Charpente – Construction de toit. Dans les autres modules (par ex. DICAM) et sur les plans, les chevrons sont représentés avec leur couleur habituelle (en rouge).
13.01

5.9        Usinages des composants dans Ossature, Solivage – Construction de plancher, Charpente – Construction de toit, Fermes / Structures et Dicam

Assemblages : considération des composants acier

Jusqu’à présent, l’ordre des composants était pris en compte pour la réalisation des perçages. Une distinction était faite entre les composants, suivant s’ils étaient positionnés au premier plan, au milieu ou derrière. Cependant, la position des trous est importante lorsqu’il s’agit de barres en acier. Par conséquent, les modifications suivantes ont été apportées:

  • Les perçages définis dans la partie Composant acier s’applique à tous les composants qui sont en acier et ce, quel que soit leur position (devant, milieu ou derrière). Cette partie de la fenêtre, anciennement appelée “Barre intermédiaire” concernait géralement le composant situé au milieu.
  • Les perçages définis dans la partie 1er et second composant sont réalisés sur le premier et le second composant s’ils ne sont pas en acier. Cette partie de la fenêtre, anciennement appelé “Première barre” s’appliquait uniquement au premier composant.
  • Le perçage défini pour le Dernier composant est réalisé dans le composant situé en dernière position lorsque ce dernier n’est pas en acier.
  • Cette règle concerne uniquement les perçages. Les chapelles sont réalisées seulement sur les composants qui ne sont pas en acier.
  • Un composant est reconnu comme composant acier uniquement dans le cas où sa Réf. Produit   est associée à une valeur statique acier (Stahl) depuis le champ Valeurs statiques du catalogue de produits. Certaines Réf. Produit de la base du DVD sont déjà réglées ainsi.
    Exemple: La Ref. Produit Barre acier est associée à la valeur statique S235. Ainsi, tous les composants n’ayant pas de valeur statique acier ne sont pas considérés comme étant en acier.
12.02
Assemblages :Positionnement d’organes de connexion spécifiques

Certains organes de connexion ne sont pas symétriques et il est nécessaire de choisir un composant pour leur positionnement. Jusqu’à présent, le positionnement des organes complémentaires pouvait se faire de deux manière : “Dans pièce 1” ou “Dans pièce 2”. A présent, il est possible de choisir “automatique”, ce qui déclenche les actions suivantes:

  • L’organe complémentaire est orienté dans la barre bois si le positionnement par défaut le place vers un composant acier.
  • Un composant acier est défini en tant que tel suivant les spécifications énoncées dans la section précédente. La condition préalable étant renseignée dans le champ Valeurs statiques.

 

12.02
Organes de connexion paramétriques

Les assemblages avec organes de connexion et les perçages correspondants peuvent être réglés dans les moindres détails. Cette saisie s’effectue depuis différentes fenêtres de fonctions assemblage (par ex. Mi-bois en T). Ce système permet de régler précisément les moyens de connexions que l’on souhaite utiliser et il devient compliqué de régler des connexions standards. Le procédé a été simplifié pour les composants standards en offrant une alternative de réglage regroupant les organes et perçages dans des listes de choix. Nous utiliserons le terme connexion paramétrique pour définir les organes d’assemblage créés par ce biais là.

  • La sélection des connexions paramétriques s’effectue en fonction de leur type (Boulon, tige filetée, goujons spéciaux…), de leur diamètre, de la qualité de l’acier et d’autres exigences (5mm de jeu, chapelle,..). Le programme propose automatiquement les différents choix possibles en fonction de la combinaison choisie.

▪   La sélection d’un autre type d’organe modifie les paramètres qui peuvent être choisis. Par exemple, la sélection du type tige filetée modifie les qualités d’acier disponibles.

▪   Les différentes combinaisons d’organes d’assemblage offrent sufisemment de souplesse de réglage et peuvent être sélectionnées plus rapidement et en toute simplicité avec ce nouveau système.

  • A tout, il est possible de basculer entre les deux systèmes permettant de régler les organes d’assemblages. Un bouton a été créé à cet effet depuis les différentes fenêtres de réglages. Ce bouton est présent sur le côté gauche de la fenêtre :

▪   La combinaison choisie dans les listes des organes de connexion paramétriques est conservée lorsque l’on bascule vers le mode de paramétrage avancé (ancienne méthode).

▪   Inversement, les réglages effectués depuis l’interface de paramétrage avancée (ancienne méthode) ne peuvent pas être récupérés puisque l’ensemble des réglages et composants ne sont pas diponibles dans les organes de connexions paramétriques.

  • La sélection d’organes de connexion paramétriques est diponible pour les fonctions Flasques, Mi-bois en T, Mi-bois en X, Perçages pièces parallèles, Perçages pièces croisées, Embrèvement, Enfourchement, Mi-bois par bout, Joint Mi-bois, Joint Jupiter et Joint gerber.
12.03

 

Les fonctions Embrèvement et Tenon-Embrèvement ne permettent pas de détecter automatiquement le positionnement de la gorge lorsque les composants sont perpendiculaires. Jusqu’à présent, le côté de la gorge était demandé dans une telle situation. Différentes faces de référence peuvent à présent être choisies. Dans de nombreuses situations, cela permet d’éviter de choisir un côté. Les options suivantes sont disponibles: Choix (comme d’habitude), C ou D, E ouF, Dessus ou Dessous. 12.03
Désormais, un organe de connexion anti-fendage peut être renseigné pour différents assemblages :

  • Réglage accessible pour: Tenon, Mi-bois en T et pour la poutre secondaire de l’assemblage sur profil
  • Catalogue de vis à filetage complet disponible pour différents fabricants
  • Choix d’encastrer ou pas l’organe avec chapelle et bouchon (Protection incendie F30 : résistant au feu, F60 : hautement résistant au feu)
  • Avec ou sans pré perçage / pré perçage partiel
  • Choix de la face à pré percer (dessus ou dessous)
  • Les distances du bord du composant, entre chaque connexion et la profondeur de l’organe de connexion par rapport à la face choisie peuvent être déterminées automatiquement (laisser le champ vide) ou manuellement.

 

13.01
Visualisation des organes d’assemblages créés avec un EAI: Les organes de connexion créés avec un EAI sont à présent visibles et leur affichage dépend désormais du diamètre minimum défini pour visualiser les organes (fonction 3-1-03). Bien évidemment, La Réf. Produit doit être liée à un composant en bibliothèque dans le catalogue de produits pour que cela fonctionne.

En fonction du réglage choisit, certaines connexions peuvent ne pas apparaître ou inversement peuvent être toujours visibles. En choisissant un diamètre mini = 1 mètre, tous les organes sont forcément masqués.

13.01
Deux nouvelles fonctionnalités ont été ajoutées depuis le menu Usiner pour créer un assemblage avec organe de connexion. Module nécessaire: DICAM Pro.

  • Avec la fonction Assemblage au point, la connexion est réalisée perpendiculairement à la face choisie sur le composant de référence. Il est également possible de choisir les extrémités A ou B du composant.Le nombre de composants et leur orientation les uns par rapport aux autres est arbitraire. Les composants peuvent également être espacés les uns des autres comme ils peuvent être en intersection.
    Cette fonction est accessible depuis les modules Ossature, Solivage – Construction de plancher, Charpente – Construction de toit, Fermes/Structure et Dicam.
  • Avec la fonction Assemblage de point à point, une connexion est créée entre différents composants dont l’orientation est sans incidence. La direction de la connexion est définie par deux points. La position de ces deux points peut être choisie librement. Le programme détecte automatiquement les composants croisés par la direction formée par les deux points et génère la connexion. Cette fonction est accessible depuis les modules Charpente – Construction de toit et Dicam.

 

13.01

 


6           Liaison DC-Statik et Dietrich’s

6.1        Récupération des données DC-Statik depuis une position bâtiment

Les positions statiques comportant un toit peuvent désormais être récupérées depuis une position bâtiment. Elles sont accessibles de la même manière que les profils de toit.

  • Les positions Statik qui peuvent être récupérées depuis une position bâtiment sont les suivantes : Toit avec chevrons, Chevron simple, Structure (Avec la prise en charge du toit au préalable)
  • Ces positions peuvent être utilisées pour définir les versants toit depuis le module Charpente – Conception de toit.
  • Les fonctions * du profil (pannes, chevrons, etc…) depuis le module Charpente – Construction de toit permettent de construire les composants du toit en récupérant les Réf. Produit et sections des composants définis dans DC-Statik.
12.03
Lorsque le toit est créé à partir d’une position Structure, il est possible de lire la ferme depuis une position bâtiment. Elle peut être récupérée depuis le module ” Charpente – Construction de toit ” avec la fonction 2 Choix Toit/Fermes – 6 Fermes-Structures – 2 Ferme du profil. En insérant la ferme, le contour de la structure et les composants incluant les assemblages et ferrures sont lus. 12.03
Adaptation simple des modifications effectuées sur les fermes: Après avoir modifié la ferme dans la position Statik, il est possible de mettre à jour les données dans la position bâtiment à partir de la fonction 2 Choix Toit/Fermes – 6 Fermes-Structures – 6 Réactualiser ferme depuis profil. 12.03
Choix d’une autre position pour la récupération de la ferme Statik / Profil : Lors de la récupération d’une ferme à partir de la fonction 2 Choix Toit/Fermes – 6 Fermes-Structures – 2 Ferme du profil, il est possible de choisir une autre position que celle définie pour le toit.

Exemple: Il est possible d’utiliser une position profil de toit pour créer la conception et construction du toit. Ensuite, on peut choisir de récupérer la ferme créée depuis une position Structure (Statik) qui a été vérifiée au calcul plutôt que d’utiliser celle du profil de toit.

12.03

 

7     Plans, PlanCAD

7.1     Remplissage et hachurage automatique

Voici quelques points clefs répertoriés dans cette application. Une description détaillée de la fonction hachure peut être trouvé sur le DVD dans le répertoire \documents\fra\Hachures_Ud13*.

 

Configuration de la couleur de remplissage:

Les jeux de couleurs peuvent être ajustés depuis PlanCAD avec la fonction 1-7-8. Maintenant, les couleurs de remplissage peuvent être ajustées directement dans cette fenêtre :

  • La couleur de base est la plus claire. Elle est utilisée pour le remplissage automatique.
  • Une valeur de clarté minimum comprise entre 10 et 224 peut être renseignée pour l’affichage du remplissage dans une position bâtiment. A ce propose, Le résultat obtenu correspond à la couleur plus sombre affichée à droite de la valeur minimale renseignée.
13.01
Amélioration des paramétrages de hachures: La fonction de création de hachures voit ses possibilités de réglage élargies, en particulier pour générer des hachures automatiques sur les dépôts de plans :

  • Calque pour les hachures automatiques : Les hachures automatiques sont créées dans ce calque. Il peut s’agir d’une couche existante ou du nom de la couche dans laquelles les lignes du contour à hachurer se trouvent.
  • Echelle maxi : jusqu’à 1: Il est possible de créer jusqu’à 5 réglages différents par type de hachure. Pour chacun d’entre eux, on peut déterminer une échelle minimale qui doit être obligatoirement supérieure à celle définie dans le précédent réglage. Cela forme ainsi des fourchettes dans lesquelles l’échelle de la zone à hachurer viendra récupérer les paramètres. Le premier réglage 1/X ne peut pas être modifié, il inclut toutes les échelles dès lors qu’aucun réglage supplémentaire n’a été créé.
  • Couleur d’arrière plan: Une couleur d’arrière plan peut être définie pour les hachures. Une fois la couleur choisie dans le champ Couleur d’arrière plan, elle s’applique en fond de hachure.
  • Utiliser la couleur de l’objet pour la hachure automatique: La couleur de la hachure automatique est identique à celle de l’objet.
13.01

 

La création de hachures et de remplissages sur des composants et couches peut être désormais produite automatiquement dans différents dépôts de plan.

  • Les hachures automatiques sont disponibles pour les dépôts de plan d’étage, plan de coupe, plan de mur, plan de plancher et plan de charpente.
  • Chaque dépôt de plan peut utiliser son propre réglage d’hachures et remplissage
  • La fenêtre de réglage permet de définir l’affichage des hachures et remplissages pour les couches de toit, de planchers, de murs, les volumes de mur et différents Groupes organisatoire (MOS Couches : 6-5 dans Dicam). Dans chaque cas, il est possible de distinger les surfaces qui sont vues en coupe ou non coupées(ex: vue d’une façade).
  • Les choix suivants peuvent être définis pour les différentes surfaces :

▪   Hachurer: Produit une hachure suivant le réglage lié à la Réf. Produit ou déterminé avec Info-volume.

▪   Remplir: Remplissage de la zone avec la couleur liée à la Réf. Produit ou déterminée avec Info-volume.

▪   Hachurer et remplir: La couleur de remplissage s’affiche en arrière-plan de la hachure.

  • Deux options d’hachures en liaison avec une Ref. Produit peuvent être réglées depuis le catalogue produits. Ces informations peuvent être modifiées ou réglées de manière individuelle depuis la fonction Info-volume. La première hachure est généralement la plus utilisée. La deuxième hachure est utilisée dans certains cas:

▪   Types de composant Barres et Barres profilées: Les surfaces parallèles à l’axe X
Exemple: Coupe longitudinale du composant.

▪   Type de composant Panneau: Les surfaces du composant qui sont parallèles au plan XoZ Exemple: Vue en coupe du panneau.

  • Les couches de toit, plancher et mur reçoivent une hachure et une couleur de remplissage uniquement par le biais des références produit définies dans le catalogue produits.
  • La hachure et la couleur de remplissage du volume de mur peuvent être renseignés directement dans le volume de mur.
13.01

7.2     Plans dynamiques

Plan de mur dynamique : Les plans de murs peuvent maintenant être mis à jour suivant la procédure habituelle des plans dynamiques :

  • Mise à jour des plans en cas de modifications des murs et composants
  • Les changements apportés aux paramètres de dépôt de plan affecte tous les plans créés avec ce dépôt de plan.
  • De nouveaux plans sont créés automatiquement lors de la création de nouveaux murs. A l’inverse, les plans de murs sont supprimés lorsque les murs concernés n’existent plus.
  • Les plans dynamiques de murs sont liés à une position. Ainsi, ils peuvent être copiés d’un projet à un autre en copiant la position ou en utilisant un modèle de position. Les plans de mur du nouveau projet sont alors créés automatiquement en une seule opération.
13.01
Plan de plancher dynamique : Les plans de plancher peuvent maintenant être mis à jour suivant la procédure habituelle des plans dynamiques. Ici, les possibilités sont les mêmes que celles décrites pour les plans de mur. 13.01

7.3     Plan d’étages

L’affichage des pièces (5-2) est maintenant géré depuis la fonction 1-7-1 Affichage. Ce réglage d’affichage peut également être sélectionné depuis la fenêtre de dépôt de plan d’étages (1-01-4). Ainsi, tous les réglages modifiés et enregistrés sont accessibles depuis les deux fonctions. 12.03

7.4     Généralités

Dans les fenêtres de dépôts de plans, les noms des plans déjà déposés sont désormais indiqués derrière le n° du plan si l’on choisit un modèle de plan pour le dépôt. 12.02
Deux nouvelles variables font leurs apparition dans la fonction Plusieurs lignes de texte : Ech.F – Echelle fenêtre actuelle affiche l’échelle de la zone actuelle, soit celle où la variable est intégrée. Ech.GF – Echelle grosse fenêtre affiche l’échelle de la zone la plus grande (en taille). 13.01

8     Machines

8.1     Transfert machine

K2-4 / K2-5  
Lorsque l’une des surfaces d’une coupe en V est parallèle à l’axe, l’usinage ne peut pas être réalisé comme une Coupe d’arêtier Noue (103) sur la machine. Nous décomposons cet usinage en deux traits de scie. Jusqu’à présent, il n’était pas possible de transmettre l’enture parallèle à la face du composant. L’enture est prollongée automatiquement afin de permettre la réalisation du traitement en machine. (Exemple : queue de vache en pied de chevron) 13.01
Le n° de projet et / ou le nom du projet peuvent maintenant être transmis comme écriture (601) en supplément du n° courant. Cette information est écrite dans la deuxième ligne du composant (Champ Texte dans le programme EKP). 13.01
Jusqu’à présent, l’outil Madrier (1600) était utilisé uniquement lorsque l’usinage était réalisé avec la fonction Mi-bois 4 faces (3-07-1 Dicam). A présent, une option du transfert machine permet au programme de rechercher les Mi-bois pouvant générer, une fois réunis, un assemblage Mi-bois 4 faces. 13.01
La création d’un Mi-bois 4 faces avec chanfrein est possible dans une position bâtiment. Ce chanfrein est produit généralement par l’outil de la machine. Pour que l’usinage de ce traitement Mi-bois 4 faces soit possible sur des machines qui n’auraient pas l’outil approprié, il est désormais possible de transmettre le chanfrein comme entaille. 13.01
   
K2-5-1250  
A présent, les lignes de contours intérieurs (ex : Portes et fenêtres) peuvent être transmises comme contour à usiner (comme avant) ou comme Feuillure (réalisée avec la scie à chaîne). 12.01
Jusqu’à présent, seules les ouvertures rectangulaires étaient transmises comme enture en machine. Maintenant, les autres ouvertures le sont aussi. Pour cela, le transfert analyse la forme des ouvertures. Celles rectangulaires sont transmises comme enlèvement, les autres sont transmises comme contour à usiner. 12.01
Jusqu’à présent, seules les deux feuillures parallèles à l’axe des grands enlèvements (Fenêtre et porte usinées avec l’outil* Feuillure – 109) étaient transmises. Maintenant les feuillures perpendiculaires à l’axe le sont aussi.                     *Choix de l’outil : Traitement CAO-Enlèvement 13.01
   
CMS / Biesse /Essetre /Krüsi / Schmidler / Uniteam / WBZ  
L’outil 3/4-016 (entaille en âme) peut être utilisé pour une enture libre (Traitement CAO). 13.01
Lorsque l’axe d’un perçage était réalisé sur le côté d’une barre, la face de référence choisie lors du transfert BTL était dans défavorable dans certains cas. Une optimisation des réglages du transfert machine permettent de choisir la face de référence la plus adaptée pour le perçage. 13.01
Jusqu’à présent, l’outil 4-037Mi-bois 4 faces était utilisé uniquement lorsque l’usinage était réalisé avec la fonction Mi-bois 4 faces (3-07-1 Dicam). A présent, une option du transfert machine permet au programme de rechercher les Mi-bois pouvant générer, une fois réunis, un assemblage Mi-bois 4 faces. 13.01
Un Mi-bois 4 faces peut se composer de deux, trois ou quatre Mi-bois. Sur certaines machines, les entailles Mi-bois doivent être alignées pour pouvoir être usinées avec l’outil Mi-bois 4 faces (Mi-bois 4 faces créé avec 2 ou 4 Mi-bois). Une option a été ajoutée à cet effet dans le réglage du Mi-bois 4 faces. 13.01
La création d’un Mi-bois 4 faces avec chanfrein est possible dans une position bâtiment. Ce chanfrein est produit généralement par l’outil de la machine. Pour que l’usinage de ce traitement Mi-bois 4 faces soit possible sur des machines qui n’auraient pas l’outil approprié, il est désormais possible de transmettre le chanfrein comme entaille. 13.01
Le sens du fil du bois est à présent transmis pour tous les composants. 13.01
Dans le bâtiment, une profondeur d’encastrement V peut être définie pour les queues d’aronde. Cette valeur est à présent ajoutée à la longueur du tenon de la queue d’aronde. 13.01

8.2     Postprocesseur murs et panneaux

Une option a été rajoutée pour définir le chemin d’enregistrement des fichiers machine (fonction 1-1). En cochant cette option, le programme crée automatiquement le fichier de sortie dans le dossier projet sans que l’on ait à le définir pour chaque projet. 12.02


8.3     Postprocesseur murs et panneaux – Weinmann

Dans la nouvelle fonction 2-1 ‘Réglage Outil’ (Elle remplace l’ancienne fonction Configuration outils), il est possible de renseigner pour chaque couche un index de fraise de manière séparée pour les lignes de contours horizontales, verticales et biaises. Ce paramétrage peut être effectué différemment pour les contours intérieurs et extérieurs. Pour que ces réglages soient pris en compte, il est nécessaire de cocher l’option Décomposer contour en plusieurs lignes depuis la fonction 2-6 Réglages spéciaux. 12.04
Vous pouvez à présent définir une distance minimum différente pour les rangées de pointe suivant l’orientation du clouage (horizontale, verticale ou biaise) depuis la fonction 2-2 Réglage rangée pointe. 12.04
Dans la nouvelle fonction 2-1 ‘Réglage Outil’, il est possible de choisir un outil (fraise ou scie) différemment pour chaque couche. Dans chaque cas, il est possible de choisir la longueur du traitement (Couper face dessus / Couper face dessous). Le sens d’usinage (Contre sens, Sens) est également réglable pour chaque couche. Auparavant, il n’y avait qu’un seul réglage pour toutes les couches. Ce paramétrage peut être paramétré différemment pour les contours intérieurs et extérieurs. 12.04
Fonction 2-6 Réglages spéciaux : Il est possible d’ignorer les ferrures lors du transfert de la même manière qu’on le fait pour les éléments d’aide. Les ferrures sont alors ignorées comme si elles n’existaient pas. 12.04
Il peut arriver que l’on ait dans certaines situations à renseigner dans une même couche des panneaux dont l’épaisseur varie. Dans ce cas, la solution suivante a été trouvée: Si l’on doit renseigner dans une même couche des panneaux de différentes épaisseurs (par ex : 30mm pour le panneau le plus épais et 20mm pour le plus mince), une couche spécifique doit être créée pour le panneau le moins épais (ex. couche 1 = 20mm). La deuxième couche aura une épaisseur égale à la différence (ex. couche 2 =30-20 =10mm). Cette couche 2 recevra le panneau de 30mm. Ce gros panneau sera à cheval sur les couches 1 et 2 sans que cela ne pose de problème pour la construction dans le bâtiment.

Lorsque l’option Transférer panneaux plus épais que leur couche de la fonction 2-6 ‘Réglages spéciaux du transfert Weinmann est cochée, le programme transmet automatiquement le panneau le plus épais avec l’épaisseur de la couche dans laquelle il se situe (Dans notre exemple 10mm). Sur la machine, les panneaux ont toujours une épaisseur de 30mm d’épaisseur. Les lignes de clouage et de coupe sont donc correctement réalisées.

12.04
Mur multiple: Les fonctions 2-9 (mur multiple) et 1-9 (Créer mur multiple) permettent de rassembler les lisses hautes et basses et de créer plusieurs murs à la fois. A présent, ces murs multiples peuvent être transmis sous un autre format de fichier depuis la fonction Transfert machine (1-02-1). En cochant la case Mur multiple, la liste des murs qui ont été rassemblés est proposée. 13.01
La liste des murs déposés est présentée différemment afin de faciliter l’accès aux différents murs. L’arborescence affiche à présent les différents murs dans des groupes et sous-groupe. Ce classement regroupe les murs extérieurs, intérieurs et multiples étage par étage. 13.01

9     Info-bâtiment

9.1        Liste de matériaux

Les images des menuiseries peuvent être déposées dans les listes de portes et fenêtres. Elles sont affichées dans la liste (double clic pour l’ouvrir) et sur les documents édités :

  • Le programme se positionne face au parement intérieur du mur pour créer les images des menuiseries.
  • Le sens et le type d’ouverture sont représentés graphiquement par des flèches et lignes sur l’image d’aperçu.
  • Les dimensions de l’image sont adaptées à la largeur de la colonne. De cette manière, les proportions de la menuiserie sont conservées. Pour cette raison, l’échelle utilisée pour la représentation de la porte ou fenêtre peut être différente dans chaque cas.

 

13.01

Les commentaires sont fermés.